Accueil >  Gamme  >  Concepts-Cars  > 

Next (95)

En 1995, Renault présente un inédit véhicule laboratoire, baptisé NEXT, en référence à son avance technologique et la voie qu'il ouvre pour les futurs véhicules de la marque. Une révolution technologique qui n'arrivera finalement jamais en série.
Next (95)
Par le 01/01/2007 Dernière mise à jour le 14/07/2020

Next est donc un véhicule exploratoire, qui n'a certes pas pour objectif d'être commercialisé en série, mais qui permet d'ouvrir de nouvelles voies de recherche, de tester de nouvelles solutions en grandeur nature et de présenter au public les avancées de la marque.

Concept Car Renault Next

Il répond à un cahier des charges très strict, qui combine des critères d'utilisation semblables à ceux des véhicules de série, et des demandes spécifiques, en l'occurrence des performances en matière de polution et de consommation.

NEXT, Un véhicule hybride

Next est principalement un produit issu de la recherche dans le domaine des motorisations hybrides et des énergies de substitution. Renault réalise là avec ce concept une première mondiale.

En effet, le véhicule est doté de deux groupes moto-propulseurs, composé d'un moteur thermique à l'avant, et à l'arrière, d'un bac à batteries, un onduleur et deux moteurs électriques.

Le moteur thermique est un petit bloc essence 3 cylindres de seulement 750 cm3 couplé à une boîte de vitesses à barillet, facile à robotiser,le tout équipé d'un pot catalytique et d'une injection régulée d'une puissance de 35 kW alors que normalement, une voiture de ce type a besoin pour avancer d'une cinquantaine de kW. 

Il est secondé par deux moteurs électriques à aimant permanent positionnés au niveau des roues arrières. Fonctionnant avec du courant triphasé, ils délivrent une puissance 7 kW chacun. Pour les alimenter, NEXT fait appel à un pack de batteries Cadnium-Nickel (Ni-Cd) de 150 kg disposé sous le plancher du coffre. La conversion de la tension est assurée par un onduleur, tandis qu'un cerveau électronique pilote seul, le moteur thermique et les deux moteurs électriques permettant une consommation de seulement 3,4 l / 100 km.

Un poids limité malgré la présence de 3 moteurs

Le concept NEXT, n'est pas seulement réduit à un véhicule hybride. La recherche a aussi mené le constructeur à réduire le poids du véhicule, notamment du fait des deux moteurs électriques et de la batterie, puisqu'au final, le poids total est de seulement 875 kg. 

 Concept-car Next 1995

L'absorption de l'énergie des chocs est réalisée par des structures en aluminium à l'avant et à l'arrière, et toute la structure centrale de la voiture, en carbone, possède une résistance mécanique assez exceptionnelle. La résistance transversale de la voiture est renforcée par la présence d'une poutre qui supporte la banquette avant.

A l'intérieure, la NEXT compte 5 places: 3 en première rangée -grâce notamment à l'architecture mécanique qui libère un espace avant suffisant- et 2 places en deuxième rangée, le tout avec un plancher totalement plat.

Concept-car Renault Next 1995

Afin d'obtenir un confort optimum, la position de conduite s'adapte à la morphologie de chaque utilisateur grâce à un ingénieux système électrique de déplacement de la colonne de direction, du pédalier avant et bien sûr du dossier de la banquette.

Un mode full électrique ou hybride selon l'utilisation

Pour démarrer et jusqu'à 40 km/h, NEXT fonctionne en mode électrique. Ensuite, le moteur thermique prend le relais, assurant simultanément la recharge des batteries tandis qu'en cas de forte accélération, les moteurs électriques assistent le moteur thermique.

Par contre, à faible vitesse, le superviseur, véritable cerveau électronique de NEXT, peut ordonner la mise en route du moteur thermique au cas où la charge des batteries serait jugée insuffisante. En outre, lors des décélérations, les moteurs électriques, utilisés comme frein moteur, contribuent également à recharger les batteries. Ajoutons que le superviseur gère parallèlement d'autres fonctions comme l'antipatinage, l'antiblocage ou encore le contrôle de trajectoire.

Bloc Moteur Concept Next

Côté performances, NEXT n'a rien à envier à la plupart des véhicules actuels de sa catégorie. Il peut en effet atteindre 142 km/h en mode thermique. En outre, en combinant les propulsions thermique et électrique, sa vitesse s'élève alors jusqu'à 167 km/h.

Révolutionnaire à l'époque, il faudra attendre... 25 ans pour trouver dans la gamme Renault, la première voiture hybride qui reprend les grands concepts de Next en la personne de la Clio E-TECH. le concept Eolab dévoilé par Renault en 2014 soit près de 20 ans plus tard, n'est pas non plus sans rappeler Next.


Commentaire(s)


Laissez votre commentaire

En renseignant votre email, vous recevrez une seule et unique alerte lorsque qu'une ou plusieurs réponses seront postées. Elle ne sera pas communiquée ni revendue.