Accueil >  Gamme  >  Demain (confirmé)  > 

Kangoo et Master ZE Hydrogen (2020)

Ce sera une première en 2020, Renault va proposer dans sa gamme utilitaire une solution à base d’hydrogène sur ses véhicules électriques afin de multiplier par 3 l’autonomie de ses véhicules.
Kangoo et Master ZE Hydrogen (2020)
Par le 22/10/2019

Depuis 2014, Renault travaille sur cette solution avec Symbio, filiale de Michelin, comme nous l’avait confié le constructeur lors de notre essai du nouveau Master 2019 et nouveau Trafic 2019 en juillet dernier.

Le Kangoo ZE Hydrogen prévue pour la fin de l’année

Le Kangoo ZE Hydrogen devrait arriver d’ici la fin de l’année. L’ajout de la solution à hydrogène qui impose un surpoids total de 110 kg, permet à l’autonomie de grimper à plus de 370 km (en cours d’homologation) contre 230 sur la version ZE, grâce à un réservoir de 74 litres stockant l’hydrogène à une pression de 350 bars (ou 700 selon les pays).

La pile à hydrogène représente une capacité de 10 kW (5 kW électriques et 5 kW thermiques) permettant de disposer de près de 30 kWh de capacité qui viennent s’ajouter aux 30 kWh utiles de la batterie Lithium.

Kangoo ZE Hydrogen 2019

Annoncé au doux prix de 48 300 € HT incluant l’achat de la batterie (et hors aides gouvernementales), ce Kangoo conserve un volume de chargement de 3,9m2.

Le Master ZE Hydrogen passe son autonomie à 350 km

Renault annonce une disponibilité au 1er semestre 2020 du Master ZE Hydrogen en version fourgon (en 2 versions) et châssis seul (également 2 versions).

A la pile à hydrogène de 10 kW identique à celle du Kangoo ZE sont couplés non pas un, mais deux réservoirs de 53 litres (700 bars) qui seront placés sous le châssis permettant ainsi de conserver le volume de chargement (entre 10,8 m3 et 20 m3 selon les versons) pour un surpoids estimé à environ 200 kg.

Renault Master ZE Hydrogen 2020

L’autonomie devrait être proche des 350 km en cycle WLTP (même si cette donnée est en cours d’homologation) contre 120 actuellement sur le Master ZE grâce d’une part à la batterie au lithium de 33 kW (identique au Kangoo ZE) ainsi qu’aux 56 kWh de la partie à hydrogène.

La pile à combustible, une solution d’avenir ?

Cette solution à hydrogène officie comme un prolongateur d’autonomie qui vient ajouter une puissance supplémentaire de 10 kW, triplant ainsi l’autonomie. La pile à combustible combine l’hydrogène stocké dans les réservoirs à l’oxygène présent dans l’air pour former de l’eau en créant un courant électrique destiné au moteur ou la recharge de la batterie de traction.

La pile à combustible démarre soit automatiquement lorsque la charge de la batterie passe sous les 80% soit à la demande du conducteur, afin de recharger la batterie principale. Si cette dernière est en dessous de 2% de sa charge, l’hydrogène peut être utilisé en dernier recours pour mouvoir seul le véhicule à vitesse réduite pour atteindre son lieu de parking ou une borne de recharge électrique. 

En outre, la pile à combustible produit de la chaleur qui, en hiver, permet de chauffer l’habitacle mais permet aussi de maintenir à bonne température la batterie de traction, l’une des faiblesses des véhicules électriques.

Autre avantage, cette solution à hydrogène peut se recharger en seulement  5 à 10 minutes, à condition bien sûr, de trouver une station, ce qui, à l’heure actuelle relève encore de la gageure.

L’hydrogène représente pour Renault une solution d’avenir dans le domaine des utilitaires, comme le prouve l’arrivée en concession de ces deux modèles inédits.

"Le Groupe Renault complète son offre de véhicules utilitaires électriques par le lancement de Renault MASTER Z.E. Hydrogen et Renault KANGOO Z.E. Hydrogen. Les clients professionnels pourront y trouver toute l’autonomie dont ils ont besoin pour leurs déplacements longue distance et un temps de recharge record. Des bénéfices qui vont bien au-delà, puisque Renault MASTER Z.E. Hydrogen et Renault KANGOO Z.E. Hydrogen pourront rouler avec une énergie de plus en plus décarbonée, respectueuse de l’environnement, et offrir tout le confort de conduite de l’électrique". Denis Le Vot, Directeur Alliance de la Division Véhicules Utilitaires Renault-Nissan

Des obstacles majeurs avant un déploiement massif de l’hydrogène

Reste encore trois problèmes majeurs. le premier est bien sûr son prix. Car un simple Kangoo ZE est actuellement affiché 29 800 € HT en achat intégral, soit un surcoût de près de 20 000 € HT pour la version Hydrogen, tandis que les tarifs du Master ZE Hydrogen n’ont pas encore été dévoilés. 

Le coût de la recharge en hydrogène est également un frein puisqu’il faut compter 15 € / kg soit 25,5 € pour faire le plein du Kangoo ZE Hydrogen (pour 140 km / d’autonomie, soit un coût au km de 0,18 € contre 0.07 € / km pour un Kangoo Diesel et environ 0,02 en électrique hors batterie).

Second problème, l’hydrogène est actuellement produit principalement à partir de sources carbonées ce qui ne fait que décaler le problème de la pollution.  Pour autant, des solutions se mettent en place petit à petit pour réduire voir éliminer cette dépendance.

Recharge hydrogen

Enfin, le nombre de bornes de recharges reste encore très faible, mais est clairement appelé à se développer puisque aux 125 stations présentes en Europe (dont 26 en France), 100 autres sont en projet en 2020. Mais l’investissement reste encore énorme: il est estimé à 1 million d’euros.

Commentaire(s)


Laissez votre commentaire

En renseignant votre email, vous recevrez une seule et unique alerte lorsque qu'une ou plusieurs réponses seront postées. Elle ne sera pas communiquée ni revendue.