Accueil >  Thématiques  >  Voiture électrique  > 

Grâce au V2G, la future R5 permettra de faire des économies

La prochaine R5 sera la première voiture électrique chez Renault qui pourra venir alimenter votre habitation. Une solution innovante qui va permettre de réaliser de sérieuses économies à condition de bien s’en servir. Explications.
Grâce au V2G, la future R5 permettra de faire des économies
Par le 30/01/2024

Baptisée V2G (pour Vehicule to Grid), cette technologie que Renault a déjà présenté sur d’anciens concepts-cars ou véhicules laboratoires basés sur la Zoé, permet à votre voiture de venir fournir l’énergie contenue dans la batterie au réseau électrique.

Pour cela, la future R5 sera équipée selon les modèles d’un chargeur bi-directionnel capable de charger la batterie, mais aussi de venir alimenter des appareils, une première en France, même si Nissan l'avait déjà présenté sur son concept Urban tandis que que Tesla et quelques autres rares marques le proposent déjà. La version sportive, Alpine A290 en disposera également.

Avec un tel équipement et une batterie de 40 kWh (la plus petite qui sera proposée sur la R5), il serait ainsi possible en théorie, de venir puiser des kWh dans la batterie en arrivant à son domicile, tout en la paramétrant pour toujours conserver un minimum de charge.

Présentation du V2G

Pour les clients disposant d’un contrat en HC/HP (heures creuses / heures pleines) ou mieux encore, un contrat du type Tempo qui permet de bénéficier de tarifs bien plus avantageux encore, c’est l’assurance de profiter d’une électricité 30% moins chers au minimum. 

En effet, en rechargeant aux heures les moins chères, et en fournissant l’électricité aux heures les plus chères, on optimise ainsi les coûts. Et en prime, on allège la charge du réseau qui a parfois tendance à saturer en hiver. Sauf que…

Un abonnement spécifique et un prix de l’électricité plus cher ?

Sauf que cette belle idée sur le papier risque bien de retomber comme un soufflet. Car ce n’est pas si simple. D’une part, il faudra bien sûr disposer du fameux chargeur qui sera assurément plus cher que le chargeur normal, ce qui implique déjà un surcoût pour le client, même si avec la baisse des prix, cet équipement supplémentaire ne représente pas une hausse énorme. Ensuite, il faudra disposer d’une borne compatible comme celle que proposera Renault et Mobilize, ce qui n’est pas le cas des bornes les plus anciennes. Enfin, et surtout, il faut souscrire un contrat spécifique pour revendre l’électricité.

Borne de recharge Mobilize compatible V2G
La borne de recharge Mobilize

Chez Renault, la société Mobilize proposera ce type de contrat. Mais qui dit contrat spécifique, dit aussi prix spécifiques. Et il est probable que sous couvert de pouvoir récupérer de l’énergie, le prix du kWh ou de l’abonnement sera plus cher. Et surtout, à quel prix sera racheté l’électricité ? Car quand on voit le prix du kWh acheté à son fournisseur d’électricité (près de 0.25 € / kWh), et celui du kWh vendu dans le cas d’une installation solaire (0.12 € /kWh), on a de quoi pleurer.

On peut cependant espérer que même sans abonnement, il puisse être possible d’utiliser sa batterie pour alimenter la maison. C'est ce que l'on appelle le V2H (Vehicule To Home). Étant donné que l’électricité prend toujours le chemin le plus court, à partir du moment où la voiture accepte de fournir du courant, les premiers bénéficiaires seront les consommateurs de la maison.

Un gain estimé à plus de 200 € / mois

Imaginez un peu: Si en rentrant, vous disposez encore d’une charge de 25 kWh et que vous acceptez de fournir 10 kWh, avec un prix de 24.60 centimes par kWh en heures pleines et 18.28 centimes en heures creuses, sur 10 kWh l’économie se chiffrera à 63,20 centimes par jour, soit près de 19 € / mois. Bien sûr, plus ce volume sera important, plus le gain le sera également.

V2G

Pour le moment, cette technologie n’en est qu’à ses débuts. Il est probable que de nombreux fournisseurs d’accès proposent à l’avenir ce type de contrat. Avec une réelle concurrence, on peut espérer qu’il n’y ait pas de dérive. Pour autant, ce n’est pas gagné d’avance.

Sur le papier, l’idée est intéressante, d’autant plus qu’elle permet de soulager le réseau électrique notamment en hiver, et peut permettre également de venir stocker l'énergie renouvelable quand elle est abondante. C'est donc un vrai plus pour l'écologie. Reste à voir la réalité dans quelques années.


Version Desktop - 1678-1718-11903-planeterenault-amp0-device-1654255657