Accueil >  Thématiques  >  Vie automobile  > 

Bientôt une nouvelle taxe pour les voitures électriques ?

Les États-Unis s’apprêtent à subventionner les voitures électriques mais aussi leur écosystème. Pourtant, le Texas semble avoir choisi une tout autre approche vis-à-vis de ce secteur du marché automobile, avec la mise en place une nouvelle taxe.
Bientôt une nouvelle taxe pour les voitures électriques ?
Par le 17/05/2023

Les États-Unis sont bien décidés à entamer en profondeur leur transition énergétique. Une transition qui se fait en partie dans le secteur automobile, l’un des plus polluants au monde selon certains. Pour ce faire, le gouvernement Biden a adopté une nouvelle réforme. Celle-ci vise à largement subventionner la voiture électrique ainsi que tout l’écosystème qui en découle. Un grand pas donc vers le tout électrique qui a déjà été opéré par de nombreux constructeurs automobiles, les États-Unis ont choisi de suivre la tendance.

Avant la mise en place de cette réforme, les ventes de voitures électriques étaient très faibles, même complètement marginales aux États-Unis. Certains États se différenciaient néanmoins quand même du reste du territoire. C’est le cas par exemple de la Californie qui est très en avance sur ce domaine. Tout simplement parce que la région est l’une des plus touchées par les évènements désastreux causés, en partie, par le dérèglement du climatique.

La reforme du gouvernement Biden devrait bientôt entrer en vigueur. Elle inclut notamment une remise de 7 500 dollars pour l’achat d’un véhicule électrique fabriqué sur le sol américain. Certains États semblent cependant aller à l’encontre de ce choix. C’est le cas du Texas qui a adopté un texte très étonnant récemment.

Une taxe sur les voitures électriques au Texas

Il ne manque que la signature du gouverneur du Texas, Greg Abbott, pour officialiser la chose. Le coeur du texte est d’approuver une taxe annuelle de 200 dollars (environ 182 euros au taux de change actuel) pour tous les propriétaires de voitures électriques. Pourquoi ? Tout simplement parce que le Texas a peur de perdre un revenu annuel important provenant en partie des taxes sur le carburant. À titre de comparaison, en 2015, 3,4 milliards de dollars environ ont été récoltés grâce à l’ajout de 20 cents par gallon (environ 3,8 litres). Cela représente aujourd’hui la quatrième source de revenus de l’État.

À l’heure où est écrit cet article, la décision n’est pas encore tombée, elle n’a pas encore été votée. La proposition est tout de même surprenante venant du Texas puisqu’il fait partie des États leaders en ce qui concerne la production de voitures électriques. Une position qu’il doit grandement à la présence de la Gigafactory Tesla d’Austin et du début des travaux d’une nouvelle usine de raffinage du lithium, elle aussi appartenant à Tesla sur son territoire.

La même question se posera en Europe et plus particulièrement en France, où les taxes sur l'automobile sont la principale source de revenus. Or, en forçant le passage au tout électrique malgré les réticences de l'Allemagne, les gouvernements vont se priver d'une importante manne financière. Un manque qu'il faudra forcément compenser. Même chose pour le malus écologique qui au départ permettait de financer le dispositif du bonus.

Les aides ne concernent pas beaucoup de voitures

Les critères d’accès aux aides pour les conducteurs américains ayant une voiture électrique ont été modifiés. Le nombre de voitures éligibles aux deux tranches de 3 750 dollars (environ 3 400 euros au taux de change actuel) a été encore réduit. Pour protéger sa chaîne d’approvisionnement et ses usines sur son sol, le gouvernement américain a mis à jour les réglementations relatives à l’approvisionnement en matières premières pour les batteries et à la production des batteries elles-mêmes. Raison pour laquelle à l’heure actuelle, seuls dix modèles bénéficient de l’incitation maximale de 7 500 dollars (environ 6 800 euros au taux de change actuel). C’est le cas par exemple de la Cadillac Lyriq, le Ford F-150 Lightning et les Tesla Model 3 (Performance uniquement) et Model Y (à l’exception de la version propulsion).


Version Desktop - 1678-1698-11425-planeterenault-y-c-pid-amp0-device-1987096331