Accueil >  Thématiques  >  Assurance Auto  > 

La néo assurance auto se développe de plus en plus

Depuis quelques années, de nouveaux types d'assureurs ont débarqué sur le marché de l'assurance, notamment pour l'automobile, bien décidés à révolutionner un secteur plutôt conventionnel jusqu'ici malgré le développement des assurances en ligne.
La néo assurance auto se développe de plus en plus
Par le 07/12/2022

Il y a quelques années, le secteur bancaire a vécu une révolution avec l'arrivée de nombreux nouveaux acteurs bien décidés à révolutionner l'offre classique. Ces nouveaux acteurs appelés néo-banques ont rapidement acquis de nombreux clients alléchés par des prix plus intéressants et une gestion simplifié de leurs comptes.

Mais après un très rapide développement du nombre d'acteurs, le marché s'est consolidé. Si certains clients ont fait les frais de leur trop forte témérité comme ceux ayant confié leurs fonds à la startup lilloise Swoon (qui a fait faillite), ou qui ont fait face à des difficultés pour récupérer leurs fonds (auprès de N26), dans l'ensemble, les clients ont vite adoptés ces nouveaux acteurs.

La plupart sont d'ailleurs adossés à de grosses banques classiques ou ont été rachetés par les acteurs conventionnels, tandis que d'autres se sont retirés. C'est notamment le cas de la banque néerlandaise ING qui s'est retirée dernièrement après 20 ans de présence sur le marché, ou encore auMax pour moi (filiale du Crédit Mutuel Arkéa) qui va fermer ses services malgré des investissements de 20 millions d'euros pendant 5 ans.

Après les banques, ce sont les assurances qui vont probablement voir cette révolution arriver.

De nouveaux assureurs comme Leocare-assurance veulent révolutionner le secteur

Tout comme dans le domaine bancaire, le secteur de l'assurance va être forcé d'évoluer. En cause, l'arrivée de nouvelles entreprises de type "start-up" qui depuis quelques années investissent massivement en levant des fonds pour venir concurrencer les géants du secteur.

L'une d'elle comme leocare.eu/fr/assurance-auto-en-ligne/, basée à Rennes en Bretagne, vient de lever près de 100 millions d'euros après une première levée de fond de 15 millions d'euros en début d'année. Son objectif: faciliter la gestion de son assurance, en offrant plus de souplesse et en permettant de mieux personnaliser son contrat selon ses besoins.

Contrairement aux assureurs classiques, chez les neo-assurance comme leocare, tout se passe en ligne ou sur mobile, via une application dédiée. A tout moment, il est ainsi possible d'ajouter ou de retirer des options. En assurance auto, les formules classiques sont bien sur identiques aux autres, avec la formule Tiers qui reprend notamment la responsabilité civile, la formule Tiers+ qui y ajoute les garanties vol et incendie, et enfin la formule Tout Risque, qui couvre les dommages qui concernent le souscripteur pour les sinistres dont il est responsable.

La promesse d'une grande simplicité et des tarifs moins chers en moto, automobile et habitation

Assurance auto

En cas de sinistre, la gestion est simplifiée. Tout se passe à distance, à l'aide de la visio-conférence. Un agent constate alors les dégâts en 'direct'. En évitant dans la mesure du possible le passage d'un expert, la gestion du dossier se simplifie pour le client et l'assurance, tout en réduisant les coûts pour proposer des prix attractifs. Il suffit de faire appel à un comparateur pour s'en assurer.
Même chose bien sur en assurance habitation pour un dégât des eaux, ou une catastrophe naturelle.

Au delà de la simplicité, la promesse de ces néo-assureurs est de réduire les prix de l'ordre de 25% sur des contrats d'assurance comme l'automobile, la moto ou encore ce que l'on appelle la multi-risques, qui couvre l'habitation et les habitants qui la compose.

Une cible de clients plutôt jeunes

En passant sur un modèle 100% digital, les néo-assureurs vont donc plus loin que les assureurs en ligne qui s'étaient contentées de supprimer les agences physiques. Cela implique que la cible de clientèle visée par ces nouveaux acteurs est bien plus jeune. Une clientèle qui a grandi avec un smartphone dans les mains et trouve donc ce fonctionnement totalement normal et logique. Pour les autres en revanche, cette simplicité peut faire naître un sentiment d'insécurité. Dans ce cas, les assurances traditionnelles, ou l'entre-deux, les compagnies d'assurances en ligne, seront privilégiées.


Commentaire(s)


Laissez votre commentaire

En renseignant votre email, vous recevrez une seule et unique alerte lorsque qu'une ou plusieurs réponses seront postées. Elle ne sera pas communiquée ni revendue.