Accueil >  Thématiques  >  Vie automobile  > 

Le prix de production des voitures en hausse à cause de la norme Euro 7

Ce sont pas moins de huit pays européens qui s’opposent à la nouvelle norme anti-pollution Euro 7, la France en fait partie. Les constructeurs sont mécontents face à cette nouvelle loi en partie car le prix de production des voitures va augmenter.
Le prix de production des voitures en hausse à cause de la norme Euro 7
Par le 24/05/2023

La norme anti-pollution Euro 7 ne plait pas à tout le monde. Les constructeurs continuent d’exprimer leur mécontentement face à cette nouvelle règlementation qui sera mise en place au niveau européen. Elle pourrait s’appliquer dès 2026 et devrait cibler les émissions polluantes des nouveaux véhicules thermiques. L’objectif, à terme, est de réduire de 35 % la pollution due au dioxyde d'azote rejetée par le trafic automobile d'ici à 2035. Le gouvernement Français établit son bonus écologique en fonction des délais imposés par ce projet. Les constructeurs automobiles ne sont désormais plus les seuls à s'opposer à cette réforme. Ce sont désormais huit pays qui viennent les rejoindre, la France et l’Italie en font partie. Ils ont décidé de faire bloc face à ce nouveau durcissement voulu par Bruxelles. Celui même qui a voté la fin de la vente de voitures neuves diesel et à essence en 2035. Le Parlement européen prévoit aussi d'obliger les pays membres à avoir une borne de recharge tous les 60 kilomètres. 

À travers un document de travail commun, les huit états en désaccord avec la norme Euro 7 s’alarment quant à l’échéance de 2025, bien trop courte selon eux. Ils disent même s’opposer « à toute nouvelle règle sur les gaz d'échappement pour les voitures et les utilitaires légers », qui freinerait « les investissements nécessaires de l'industrie dans la transition vers le zéro émission ». Une question se pose alors à la vie de cette situation clivante au sein du parlement européen : Pourquoi cette norme Euro 7 empêcherait-elle les constructeurs de se tourner vers l'électrique ?

La norme Euro 7 devrait augmenter le coût de production des voitures

Une étude de l’Association des constructeurs automobiles européens (ACEA) explique que l’adoption de la norme Euro 7 sur les émissions polluantes ferait flamber les coûts de production des voitures. Ceux-ci seraient probablement même quatre à dix fois supérieurs à ceux envisagés par la Commission européenne. L'ACEA chiffre ainsi le surcoût de cette opération à 2 000 euros par voiture produite alors que Bruxelles table plutôt sur une augmentation de 180 à 450 euros. Le prix atteindrait même 12 000 euros pour les poids lourds et les bus selon l’ACEA alors que l’Europe n’estime le surcoût qu’à 2 800 euros. Les constructeurs expriment donc leur mécontentement, affirmant que les automobilistes subiraient forcément un renchérissement du prix d’achat moyen d’une voiture.

Il se pourrait également qu’une hausse des coût indirects voient le jour selon les experts de l’ACEA. Ils estiment que la con sommation moyenne de carburant serait 3,5 fois supérieure avec un véhicule Euro 7 par rapport à la normale actuelle. La facture pourrait ainsi se voir gonfler de 700 euros pour une voiture et 17 500 euros pour un camion selon leurs calculs.

Les constructeurs, de leur côté, estiment que des bien faits bien plus grands pour l’environnement et la santé pourraient être obtenus grâce à la transition vers l’électrique couplé au remplacement des véhicules plus anciens. C’est une des raisons pour laquelle ils s’opposent  donc à cette norme Euro 7 qui présentent selon eux plus d’inconvénients que d’avantages. Le bénéfice environnemental après la mise en place de cette loi serait bien trop limité par rapport à son impact économique et social, c’est en tout cas ce que clament les fabricants automobiles. Prochaine étape : les négociations entre les États membres de l’Union européenne et le Parlement européen pour savoir ce qu’il adviendra par la suite.


Version Desktop - 1678-1698-11436-planeterenault-y-c-pid-amp0-device-1820872614