Accueil >  Thématiques  >  Voiture électrique  > 

Des marques devancent Macron sur les voitures électriques à 100 €/mois

Emmanuel Macron avait promis un leasing social sur les voitures électriques à seulement 100 euros par mois. Alors que son lancement est prévu en fin d’année, certaines marques ont déjà commencé à proposer ce genre de tarifs.
Des marques devancent Macron sur les voitures électriques à 100 €/mois
Par le 26/09/2023

Dans une interview accordée le 24 septembre dernier, Emmanuel Macron est revenu sur le leasing social qu’il a promis. Son lancement est toujours prévu pour la fin de l’année, sauf retard évidemment. L’objectif est évidemment de privilégier les voitures électriques par rapport aux thermiques avec en ligne de mire la norme Euro 7 en 2035. Malgré tout, les modèles chinois ou fabriqués en Chine comme la Dacia Spring par exemple ne peuvent ni toucher de bonus écologique à partir de 2024, ni de leasing social à moins de 100 euros par mois. Le gouvernement veut en effet privilégier les véhicules européens. Pour contrer cette attaque de l’État, certaines marques automobiles proposent déjà un leasing à moins de 100 euros par mois.

Une aide pour les ménages les plus modestes

Trois marques proposent d’ores et déjà une offre de leasing à moins de 100 euros par mois pour leurs voitures électriques, il s’agit de Dacia, de Fiat et de MG. La Spring démarre même à 79 euros pas mois. MG et Dacia ne pourront pas bénéficier du leasing social proposé par Emmanuel Macron lors de sa mise en place, contrairement à Fiat, puisque son modèle est fabriqué en Europe. Le président de la République française l’a encore une fois confirmé lors d’une interview le 24 septembre dernier, la France veut aider les ménages les plus modestes à avoir accès à des voitures électriques neuves. Une aide qui se fait grâce à une réduction du prix pour correspondre au budget des foyers les plus modestes, raison pour laquelle le bonus écologique et le leasing à moins de 100 euros par mois sont mis en place.

D’autres modèles sont attendus pour le leasing social

Le gouvernement veut que ce leasing social mette en lumière les voitures électriques européennes mais surtout françaises. Raison pour laquelle il attend très certainement la sortie de futurs modèles tels que la Citroën ë-C3 ou la Renault 5 électrique ainsi que la 4 qui arrivera peu après. Une opportunité qui pourrait bien mettre sur le devant de la scène des véhicules qui devront représenter le « Made in France ».

Mais il faut aussi comprendre que, pour faire entrer ces modèles dans le leasing à 100 euros par mois, le gouvernement va devoir dépenser de l’argent, beaucoup d’argent. Pour le moment, les règles de ce leasing social sont un peu floues, les critères d’éligibilité  le sont tout autant, mis à part le fait que la voiture électrique doit absolument être européenne voir même française et fabriquée obligatoirement en Europe. Néanmoins, d’ici la fin d’année 2024 tout devrait être beaucoup plus clair.

La SpringLa Spring propose déjà un leasing à moins de 100 euros par mois

Le défaut de cette mesure, bien qu’elle exclut de nombreuses opportunités, est, qu’à l’heure actuelle, ce sont presque exclusivement les voitures électriques chinoises qui peuvent s’aligner sur un leasing sous les 100 euros par mois à quelques exceptions près. Même si Emmanuel Macron ne veut pas aider ces modèles, les marques asiatiques n’en ont en fait pas tellement besoin et deviendront des concurrentes des voitures électriques qui bénéficient du leasing social. Raison pour laquelle Dacia, Fiat et MG ont déjà mis en place un leasing à moins de 100 euros par mois.


Version Desktop - 1678-1718-11662-planeterenault-y-c-pid-amp0-device-627083497