Accueil >  Thématiques  >  Securité routière - Vie auto  > 

Quelles sont les nouvelles aides pour l’achat d’une voiture ?

Crise oblige,le gouvernement a sorti son carnet de chèque pour soutenir le secteur automobile, tout en poussant l’achat de véhicules électriques ou hybrides. Un véritable effet d'aubaine pour certains acheteurs.
Quelles sont les nouvelles aides pour l’achat d’une voiture ?
Par le 28/05/2020

Ce n’est pour le moment qu’une annonce du président qui va nécessiter l’officialisation de toutes les règles qui vont bien, mais à partir du 1er juin, dans seulement 4 jours, l’achat d’un véhicule électrique sera encore plus intéressant.

Une bonus légèrement augmenté pour les voitures électriques

Première annonce, le bonus de 6 000 € actuellement alloué aux particuliers pour l’achat d’un véhicule électrique passe désormais à 7 000 €. Un petit coup de pouce qui ne va probablement pas changer la donne mais qui, ajouté aux autres mesures, révèle tout de même son importance.

Les entreprises ne sont pas oubliées puisqu’elles bénéficient également d’un bonus, limité cependant à 5 000 €. Pour les hybrides (rechargeable), le montant est de 2 000 €.

Une prime à la conversion en nette hausse, des conditions plus souples

De toutes les annonces, celle sur la prime à la conversion est probablement la plus intéressante.

Les conditions d’octroi s’assouplissent. Désormais, le RFR (Revenu de référence) par part à ne pas dépasser est de 18 000 € contre 13.500 € précédemment ce qui, selon le président permet de concerner 75% de la population.

Ainsi, pour les ménages ayant un RFR inférieur à 18 000 €, la prime à la conversion grimpe à 5 000 € pour l’achat d’une voiture électrique ou hybride rechargeable, 2 500 € pour les autres. Pour l’achat d’un modèle thermique qui rejette moins de 144 gr de CO2 / km, l’aide est de 3 000 € pour les premiers, et de 1 500 € pour les seconds.

Le nombre de véhicules qui pourront être mis au rebut est également bien plus important. Désormais, sont concernés les véhicules essences immatriculés avant 2006, ainsi que les Diesel de près de 10 ans (immatriculés avant 2011). Là encore, selon le gouvernement, cela représente 50% du parc automobile français.

A noter, c’est important, que cette prime à la conversion sera également valable pour les véhicules d’occasion. Reste à voir les modalités (achat entre particuliers, plafond, montants exacts, etc…).

Une surprime potentielle de 2 000 euros

En prime (ou… surprime), un abondement de 2 000 € pourra être ajouté pour les personnes qui résident ou qui travaillent dans une zone à faible émission dite ZFE *.

Les conditions d’octroi de cette prime ne sont pas encore très claires, ni si elle est cumulable avec d’autres primes de régions ou départements, pouvant aller jusqu'à 5 000 € (notamment la prime proposée par la région SUD ou celle de la ville de Paris).

Des mesures en place à partir du 1er juin

Si ces mesures vont entrer en action dès le 1er juin, elles seront cependant limitées aux 200 000 premiers véhicules suite à quoi, les anciennes mesures et les anciens critères seront remis en place.

* Zones à faibles émissions en France : Grenoble-Alpes Métropole, Métropole européenne de Lille, Plaine Commune, Eurométropole de Strasbourg,  Vallée de l’Arve (communauté de communes de la Vallée de Chamonix Mont Blanc, communauté de communes Pays du Mont-Blanc, Cluses Arve & Montagnes, communautés de communes Faucigny Glières et le Pays Rochois),  Métropole Aix-Marseille-Provence, Toulouse Métropole, Montpellier Méditerranée Métropole, Métropole de Lyon, Saint Etienne Métropole, Métropole du Grand Paris, Métropole Toulon Provence Méditerranée, Communauté urbaine d’Arras, Clermont Auvergne Métropole, Métropole du Grand Nancy, Grand Annecy, Valence Romans Agglo, Communauté d’agglomération de La Rochelle, Fort de France


Commentaire(s)


Laissez votre commentaire

En renseignant votre email, vous recevrez une seule et unique alerte lorsque qu'une ou plusieurs réponses seront postées. Elle ne sera pas communiquée ni revendue.

Cache non actif