Accueil >  Thématiques  >  Securité routière - Vie auto  > 

Quel rapport entretiennent les Français avec l'automobile ?

Tout au long du siècle dernier et depuis les deux premières décennies de l'actuel, le rapport des Français avec leur voiture n'a cessé d'évoluer : symbole de progrès et/ou de richesse au début du siècle, de réussite sociale ensuite, de liberté.
Quel rapport entretiennent les Français avec l'automobile ?
Par le 28/02/2020

Qu'en est-il de nos jours ?

Le Club Identicar, une assurance complémentaire auto, a réalisé une enquête à ce sujet du 30 avril au 12 mai 2019 auprès de 20 366 membres. En voici les principaux résultats.

La voiture est indispensable pour 39% des Français

Premier enseignement de cette étude, la voiture est vue avant tout comme un objet indispensable pour 39% de Français. Ce n'est pas réellement une surprise, même si le chiffre peut paraître finalement assez bas si on le met en perspective avec le récent mouvement des gilets jaunes, qui a commencé par une contestation sur le prix des carburants et de la baisse de la vitesse sur certaines routes.

Car oui, pour une bonne partie des Français, la voiture est indispensable pour se déplacer, notamment pour aller tout simplement travailler. D'ailleurs, en Ile de France, seuls 30% jugent la voiture indispensable, contre 40% sur le reste du territoire, prouvant ainsi l'inégalité du maillage des transports publics sur le territoire français.

Pour 29% du panel interrogé, la voiture est vue comme "pratique", tandis que pour 23% des personnes, il s'agit surtout d'une source d'autonomie et de liberté. Contrairement au siècle dernier, la voiture est donc un objet du quotidien, devenu quasiment indispensable pour notre vie actuelle. Ce qui ne l'empêche cependant pas d'être une source de liberté et de plaisir par ailleurs.

Mais surtout, il apparaît que plus on est jeune, plus la voiture se révèle indispensable. Alors qu'entre 56 et 69 ans, seul 35% du panel l'estime indispensable, entre 18 et 39 ans, ils sont plus de 47% à penser ainsi. Pour faire simple, plus on est actif, plus elle est indispensable.

L'entretien du véhicule principalement réalisé par les professionnels

Sondage automobile

L'un des autres points intéressants de cette étude est le choix effectué concernant la maintenance et l'entretien de la voiture. Ainsi, 80% du panel indique préférer un passage chez un professionnel (sans distinction du type de professionnel, à savoir concession de la marque, garage indépendant ou encore chaîne de réparation automobile), tandis que les 20% restants s'en occupent eux-même ou font confiance à leur entourage.

A ce sujet, plus on est jeune, plus on préfère s'en occuper soi-même, probablement - même si l'étude ne l'indique pas - pour des raisons financières. Ainsi "seuls" 72% des 18-39 ans indiquent préférer faire confiance à un professionnel, quand ce chiffre passe à 83% et plus pour les personnes âgées de plus de 56 ans.

Plus de la moitié des Français se séparent de leur voiture avec émotion

L'étude révèle également que 45% des Français auraient un léger pincement au coeur au moment de renouveler ou de se séparer de leur voiture, tandis que 15% éprouveraient une certaine  nostalgie. En revanche, aucun sentiment pour les 40% restants, probablement ceux qui ne voient en la voiture que l'aspect pratique et utilitaire, un objet que l'on consomme et que l'on quitte en somme.

Séparation voiture

Les plus jeunes (18-39 ans), qui sont d'ailleurs les moins enclins à prêter leur volant, seraient également les plus nostalgiques au moment de la séparation (23%) tandis que les plus âgés (plus de 56 ans) se révèlent être les moins attachés à leur voiture, que ce soit pour la prêter ou s'en séparer définitivement.


Commentaire(s)


Laissez votre commentaire

En renseignant votre email, vous recevrez une seule et unique alerte lorsque qu'une ou plusieurs réponses seront postées. Elle ne sera pas communiquée ni revendue.

Cache non actif