Quel sera le futur des peintures auto ?

Dans un monde moderne en progrès permanent et exponentiel, le futur de l'automobile aura de quoi nous surprendre, dans tous ses aspects, notamment la finition extérieure. Nous sommes à l'aube d'une nouvelle page qui se tourne.
Quel sera le futur des peintures auto ?
Par le 19/08/2019

En attendant les voitures sans pilotes, le tout électrique, l'arrivée des nouvelles batteries ou des piles à hydrogène, les peintures auto innovantes prendront une part importante dans le progrès des voitures de demains, avec des designs ambitieux et futuristes et de nouveaux matériaux à la manière des concepts cars.

Quelles seront les peintures et finitions de nos voitures en 2050 ?

Peut être que nous ne mesurons pas les progrès vécus dans ce domaine ? Comparons simplement les peintures des années 80 et 90 et celles des nouveaux véhicules fraîchement sortis de la chaîne.

Les peintures autos actuelles montrent un très riche éventail de teintes, une profondeur, une durabilité et une brillance du vernis.

Il est peu probable que le progrès s'arrête en 2020, et il est logique que les peintures de voitures deviennent de plus en plus exceptionnelles, au point qu'il serait difficile pour nous de les imaginer.

Si on nous avait dit il y a 20 ans à quoi ressembleraient nos peintures, on aurait sûrement rigolé...  Mais bon, essayons quand même !

De quoi sera fait la peinture auto du futur ?

Elle sera plus écologique, contiendra 0% de solvants et sera plus résistante ! Depuis les années 2000,nous avons avons déjà beaucoup progressé en terme de réduction des émissions de gaz à effet de serre avec la Directive européenne 2004/42/CE.

Les peintures pourront peut être capter l'énergie de la lumière solaire, grâce à l'incorporation de pigments à base de terre rares, à la manière des panneaux solaires.

Avec le développement rapides des nanotechnologies, il est raisonnable d'imaginer que les futures peintures de voitures utiliseront les nano particules, par exemple, comme c'est déjà le cas avec les nanotubes de carbone :

  • pour capter la lumière sans la laisser ressortir, pour créer un noir plus noir que noir !

  • en créant des vernis de carrosserie ultra durs et totalement inrayables. C'est déjà le cas avec les vernis céramique et les vernis de carrosserie auto-réparants.

  • Pour conduire l'électricité à travers la peinture. On peut ainsi imaginer des carrosseries qui changeront de couleurs en appuyant sur un bouton !

  • Des peintures de carrosserie inmouillables et insalissables.

D'autres peintures (elles existent déjà !) pourront changer de couleurs et montrer jusqu'à 6 couleurs selon l'angle de vue, ce sont les peintures caméléons ou holographiques, ou changer de couleurs avec la température (les thermochromiques) !

Les trois entreprises qui sont le plus en pointe dans le domaine des peintures à effets spéciaux sont StardustColors, Alsa et DNA paints.

Quelles seront les tendances des peintures de voiture ?

Pour cela, regardons l'interaction de trois tendances qui se profilent déjà, afin de dresser une image cohérente de l'avenir de ce domaine dans les cinquante prochaines années :

1 – La fin de la réparation des peintures avec les voitures auto-pilotes ?

Le futur des carrossiers peintres et de la réparation auto semble bien sombre. Pour quelles raisons ? Les voitures électriques n'ont déjà plus les innombrables pièces et systèmes mécaniques des voitures à moteurs à combustion, donc plus besoin de réparation.

Mais surtout, parce que les futures voitures auto-pilotées, comme les pionnères Tesla S, Waymo de Google, ou bien Cruise de General Motors, sont capables d'anticiper les accidents.

Tandis que 94% des accidents de la route sont causés par une erreur humaine, c'est plus d'un milliard de kilomètres parcourus par certains modèles auto-pilotes pour seulement 3 accidents.

Dire que les humains conduisent moins bien est un euphémisme…

Quand on voit les peintures des années 80 et 90 qui se décoloraient et dont le vernis se décollait, cela sera un lointain souvenir, avec des finitions de peintures quasi-inusables grâce aux progrès des fabricants de peintures.

Voilà pourquoi les carrossiers peintres du futur seront tous au chômage et que nos peintures de voitures n'auront plus besoin de réparation.

Les constructeurs pourraient donc se permettre des peintures auto bien plus belles et onéreuses pour leur automobile dès la conception.

2 - Entre dépersonnalisation et personnalisation des peintures auto

La tendance est déjà en œuvre avec l'explosion des autos à la demande (uber), la location entre particulier et le partage de voitures (blablacar) .

Sachant qu'on utilise une voiture 5 % du temps et que le reste du temps, elle est garée, on peut imaginer que nos futures voitures sans pilotes iront se balader, pour transporter d'autres passagers, lorsque nous serons au bureau...

Nous nous dirigeons donc vers une « dépersonnalisation du véhicule personnel »

Cependant, dans un futur, avec le développement et l'invention des transports en commun et des transports partagés, certains souhaiteront conserver une voiture "personnelle" , qui pourrait être un objet de luxe, réservé aux très riches, tout à fait personnalisé, avec des peintures à effets sensationnels.

3 - La troisième tendance pour entrevoir le futur des peinture des voitures, c'est le design futuriste.

Autrefois, la peinture avait comme principale utilité la protection anticorrosion de la carrosserie. Aujourd'hui, c'est non seulement une protection, mais surtout un atout ésthétique primordial.

On disait que certaines peintures caméléons très chères (5 000 $ le kg), utilisées notamment dans la sécurité des billets de banque par exemple, ne seraient jamais viables commercialement pour peindre des véhicules. Aujourd'hui on est à moins de 250$ le kg !

Cette baisse de prix de la technologie est la clef pour une commercialistation de masse des peintures à effet spéciaux, comme par exemple les peintures opalescentes.

Avec la surenchère et la compétition pour les voitures haut de gamme, des peintures de luxes pourront être employées pour se démarquer.

Que font les autres constructeurs ?

ils se mettent à concevoir des véhicules différents et misent sur le design pour accompagner l'inévitable transition technologique.

Et leur ventes creusent l'écart depuis 2017 avec les voitures classiques.

En allemage, les modèles électriques ont connu une croissance des ventes de +30%, tandis que les marques repères comme Mercedes et BMW ont vu une progression de -13 à 3%.

Ces véhicules électriques seront plus enclins à être personnalisables et attrayants, car ils seront produits à plus petites échelles industrielles.

Le futur en matière de revêtements automobiles est très optimiste grâce aux innovations chimiques. Il accompagnera le saut technologique inévitable que représente la révolution des voitures électriques, des voitures autopilotes, et de la disparition de la voiture personnelle comme on la connait.

Réseaux Sociaux:

Instagram

Youtube

Facebook

Commentaire(s)


Laissez votre commentaire

En renseignant votre email, vous recevrez une seule et unique alerte lorsque qu'une ou plusieurs réponses seront postées. Elle ne sera pas communiquée ni revendue.

Cache non actif