Accueil / Technique [Mécanique]

[Espace IV] Espace 4 3.0 dcI : fumée noire + bruit de frottement [Réglé]

Bonjour,
Nouveau sur le forum, je vous soumets mon problème.
Mon espace 4 3.0 dci de 2005, totalisant bientôt 165000 km, me fait des siennes depuis deux ans.
On commence par la vanne Egr changée suite à une perte de puissance et de la fumée noire.
Ensuite, le message injection à contrôler, sur forte accélération, sans rien à la valise d'après Renault. Disparition après un nettoyage injection chez Renault.
Après un an, j'ai une perte de puissance, grosse fumée, et Renault me Diagnostic les électrovannes à changer . Entée temps, ça se met du jour au lendemain , après des mois de galère, à refonctionner parfaitement.
Je fais quand même faire la réparation car sinon je perdais la prise en charge de 40%, et sa pouvait revenir. J'en profite pour nettoyer ma vanne Egr, bien sale ainsi que le collecteur d'admission et son radiateur. Je fais 1500 km sans souci avec une voiture qui semble avoir retrouvé une puissance que je ne lui connaissais pas. Puis je fais changer les EV.
3 jours plus tard, de nouveau le mode dégradé avec injection à contrôler, uniquement sur forte accélération.
Je laisse la voiture pour examen approfondi, et au bout de 3 semaines, on m'annonce un turbo à changer pour trop cher.
Je reprends la voiture, constate qu'il n y aucun jeu à l'axe, juste un peu d'huile dans la durite d'admission allant au turbo. La voiture fume bien plus noir qu'avant son passage au garage.
Je relève les erreurs à la valise, et j'ai une erreur sur le capteur de pression de suralimentation : court circuit ouvert. Si j' éteins la voiture, le message disparaît. Je constate aussi un bruit de frottement cyclique, parfois avec secousses, vers 2000 tours.
En même temps, je relève de nouveau un écart de pression rail de 1000 bars. Je fais donc changer sous garanties les EV une seconde fois.
Je récupère une voiture qui fume toujours autant, avec toujours le bruit de frottement de plus en plus présents.
Je soupçonne la waste gaste. Je change le capteur de recopie pour rien. Je lui trouve un point dur à la fermeture, comme si ça accrochait juste avant de se fermer.
J'ai de plus, un nouveau souci avec message injection à contrôler, cette fois ci uniquement à chaud, et moteur au ralenti après avoir roulé un certain temps.
J'ai changé le débimètre pour pas grand chose, même si j'ai vu le débit d'air enregistré passer de 800 maxi avant à 1250kg après .
J'ai depuis enregistré les codes erreurs, et j'ai un code d'erreur de boucle recopie de position EGR. Je trouve un point dur à l'ouverture de la vanne, sans la démonter. Le capteur de position semble fonctionner.

Je précise qu'en mode dégradé, la voiture monte quand même sans souci dans les tours, fume moins, ne saccade plus du tout et ne fait plus de bruit vers 2000 tours. Elle manque simplement de pêche dans les accélérations car plus de turbo.

Je tiens les courbes et codes d'erreur à la disposition de ceux qui les demanderont.
Je remercie par avance tous ceux qui pourront m'éclairer sur cette série de pannes qui n'en finit pas, sachant que je ne me sents pas le courage de démonter et de nettoyer ma geometrie variable.
Dernière édition par vilain017 le Dim 11 Oct, 2015 09:10; édité 1 fois
Bon, je viens de passer mon AM sur la voiture, et j'ai constaté après démontage que la vanne EGR ainsi que le collecteur d'admission étaient de nouveau très calaminés.
De plus, la valve de l'EGR présentait bien un point dur à l'ouverture, comme si elle ´collait'.
Après pas mal de White Spirit, gasoil et autre décap-four express, et surtout pas mal d'huile de coude, tout était nickel avec une valve qui s'ouvre comme au premier jour.
J'ai également regardé de plus près la tige de la wastegate, et elle était complètement grippée. Elle a du mal à se fermer complètement, et encore plus de mal à s'ouvrir. Les bruits de frottement vers 2000 tours viennent donc bien de là. En effet, c'est le régime à partir duquel le turbo commence à être sollicité et comme la géométrie variable ne peut pas se fermer complètement, il y a un bruit d'air qui s'échappe. De plus, comme il y a moins d'air que prévu qui arrive dans la chambre de combustion, ca fume noir.
J'ai lu quelque part que certains avaient essayé de mettre un produit type decap-four directement dans le turbo, moteur éteint mais chaud, en l'injectant via le collecteur d'échappement . Il semble que cela puisse éviter de démonter le turbo pour le nettoyer, ce qui est pas évident sur cette voiture. J'ai un peu peur que le produit n'aille dans le moteur ensuite, via l'EGR.
Qu'en pensez-vous ?

Sinon, très grosse fumée noire et épaisse à la mise en route du moteur et à la première accélération, comme toujours après ce nettoyage. Par contre, après essai sur voie rapide, en montant les tours, plus de message d'injection à contrôler . Une pêche remarquable, bref, très satisfait du résultat.
Par contre, toujours ce bruit de frottement de turbo ainsi que les secousses vers 2000 tours. Normal, à part actionner la tige de commande comme j'ai pu, sachant qu'elle grince et couine beaucoup, je n'ai rien fait d'autre.
Si seulement il y avait un mécano qui accepte de me démonter ce turbo et me le nettoyer pour un tarif raisonnable.
Dernière édition par vilain017 le Dim 11 Oct, 2015 21:10; édité 1 fois
rpm91
Modérateur PR
Message Lun 12 Oct, 2015 09:10
L'important fumée liée à la mauvaise régulation de suralimentation doit rapidement encrasser l'EGR, c'est clair

Tu peux indiquer ta localisation, un membre du forum pourra put-être t'aiguiller vers un mécano du coin... :idea:
_________________
NOUVEAU : Adhérez à l'association et bénéficiez (entre autres) du prêt d'une "valise" Can Clip prête à l'emploi + notices Renault.
Plus d'infos ici

Leaf SV 30 kWh /Outback LTDex-Laguna II.2
Merci, je suis dans le département 17.
Pour le moment, j'ai trouvé personne pour me faire ce démontage/nettoyage du turbo.
A la rigueur, je pourrai aussi m'occuper de nettoyer le turbo si un mécano veut bien s'occuper d'effectuer la dépose/repose.
Et sinon, l'idée du nettoyage au décape four sans démontage, tu en penses quoi ?
Dernière édition par vilain017 le Mer 14 Oct, 2015 20:10; édité 1 fois
Du nouveau, j'ai injection à contrôler qui s'est allumé.
A la valise, j'ai un def055 en CO. Après vérification, c'est la wastegate dont les valeurs ne sont pas dans la norme.
Après actionnement , la tige est toujours très dure à bouger, et en particulier elle ne peut pas s'ouvrir complètement. Le défaut provient du fait que de temps en temps, la tige est trop aspirée dans la wastegate au delà des valeurs de référence. J'ai en effet 0.03V pour 10mm de course.
Mais le plus inquiétant, c'est que même au point mort, lorsque j'accélère , j'entends maintenant les fameux bruits de frottements et de dépression d'air dans le turbo, et j'ai de sérieux à coups en roulant vers 1800 2000 tout en accelerant.

Ma question : cela ne pourrait pas venir d'autre chose que la GV grippée? Genre, un échappement ou un catalyseur bouché?
Les àcoups sont devenus très violents,,au point que j'ai peur pour le moteur. La voiture ne se met pas en sécurité , et si j'accélère franchement ou que je rétrograde pour monter dans les tours vers 2500 /3000 tirs, alors je n'ai plus de souci.
Je précise que j'entends aussi ce bruit de dépression en relâchant la pédalé après un mise en charge du turbo, et lors des passages de vitesses de la BVA.
C'était très aléatoire, mais maintenant c'est systématique ou presque, et j'ai un peu peur pour le moteur.

Merci d'avance à tous ceux qui pourront me donner un avis éclairé sur l'origine de ces symptômes et la conduite à tenir.
Bon, je n'ai pas beaucoup de réponses, alors j'ai pris des initiatives !

J'ai commandé et installé pré-catalyseur et catalyseur, car j'ai vu une autre personne avec symptomes similaires et cela avait réglé le souci.

Après une bonne journée de boulot, pas d'amélioration. J'en ai profité pour faire un "traitement chimique" de la partie echappement du turbo, avec un produit type décap' four. Je précise que la turbine avait pour ainsi dire aucun jeu, mais je la trouvais un peu dure à tourner.
J'avais aussi un point dur à l'ouverture de la GV du TGV. Arpès quelques traitements, j'ai enfin pu retrouver une GV qui bouge sans aucun point dur, et sur toute son amplitude, ainsi qu'une turbine qui tourne beaucoup mieux.
Je mets en route, j'accélère au point mort et j'entend mon turbo qui siffle très aigu. Je constate que la tige de commande de la GV bouge très bien. JE remonte le tout.
ET ça ne marche toujours pas Grrrr. J'ai toujours les secousses en accélérations entre 1800 et 2000 tours/min, surout en charge, et le bruit de frottement et de decompression (au levé du pied ou au passage de vitesse).
J'ai un effet qui c'est accentué, c'est le manque de puissance (et d'air) avant 2000 tours, avec les secousses, et en maintenant l'accélération, j'ai subitement une forte mobilisation du turbo (effet coup de pied au cul).
Je repasse donc tout ça à la valise embarquée, et je constate que les secousses constatées lors de l'accélération entre 1800/2000 tours correspondent à des débits d'air insuffisants (proches de 0) et des "pics" d'ouverture de la vanne EGR au même moment.
En gros, alors que je suis en train d'accélérer, j'ai le débit d'air qui augement puis chute brutalement puis augemente etc... en dent de scie, et la même chose sur la vanne EGR mais en inversé.

Ma question : est-ce que tout cela pourrait venir de ma vanne EGR défaillante ? Est-ce normal qu'elle s'ouvre alors que je suis en train d'accélérer ? Son ouverture est-elle la cause ou la conséquence de la chute de débit d'air d'admission ?

Merci à tous les pros de votre aide précieuse.

P.S. : je suis allé chez un petit garagiste sympa du coin pour un avis, et après essai, il m'a dit sans hésiter que le turbo était HS et que c'était couteux et compliqué à changer sur ce moteur, et qu'il ne voulait pas le faire.... Je compte re-nettoyer ma vanne ce week-end au bac à ultrasons pour voir si c'est mieux après.
Voici mes courbes issus de mon CLIP :

clic pour agrandir clic pour agrandir clic pour agrandir clic pour agrandir
clic pour agrandir

On peut constater une admission d'air qui ne suit pas la courbe de pression de suralimentation, avec notament des baisses soudaines en dent de scie.
On remarque que la courbe de la poistion EGR suis une allure opposée à celle de l'admission lors de ces accidents.
Enfin, lors d'une accélération, on peut constater souvent l'absence de réponse directement à la solicitation, puis une réponse exagérée avec du lag.

Merci aux pros qui passent par ici pour leur interprétation des causes possibles.
Pour ma part :
- EGR défectueuse ? On peut constater sur une courbe un pied au plancher sans aucune réponse de suralimentation, et l'EGR est à cet instant fermée. Donc, j'aurais tendance à exclure. A d'autres moment, on peut constater que l'ouverture de l'EGR précède la chute de débit d'air d'admission, ce qui laisserait croire à sa culpabilité...

- Bouchon quelque part ? J'ai changer cata et précata, et aucun changement. Je pense aux collecteurs d'échappement que je n'ai pas contrôler. Coté admission, les durites turbo et intercooler semblent bonnes. Un tel bouchon pourrait-il expliquer les symptomes observés ?

- Turbo défecteux :
- GV qui grippe : j'ai maintenant une bonne amplitude avec aucun point dur sur la tige de commande de GV, donc je ne pense pas. Eventuellement, elle peut ne pas s'ouvrir assez, mais dans ce cas il y aurait trop une surpression et un débit d'air trop élevé... ce n'est pas le cas.

- axe /pallier fatigués : j'ai du sifflement lorsque je démonte le tube intermédiaire d'échappement (coté échappement du turbo), rien coté admission. Quand je remonte tout, je n'entend pas de bruit de turbo.
Le jeu axial/radial est très trs faible, les turbines semblent tourner librement.

- défaut de lubrification de l'axe, retour /arrivée d'huile sur turbo bouchée : possible, mais je pense que mon turbo serait déjà mort. La garage qui a fait mon dernier entretien à merder le joint de vidange, et j'ai roulé à mon insu sans huile pendant plusieures semaines. Le soucis est apparu peu de temps après.

- aillettes abîmées / corps étranger : je n'ai pas constaté de dégat.

Merci de m'aider, car je n'ai rien trouvé sur le net de concluant, et les personnes avec des symptômes similaires n'ont jamais donné de réponse à la résolution ou non de leur souci.
_________________
Espace 4 3.0 DCI avec 165.000 km
Excuse-moi ,je ne saurai te répondre ,je vois que tu t'y connais beaucoup mieux que moi ,je profite de la situation car moi aussi j'ai un Espace IV 3.0 dci et peut-être que tu pourais m'éclairer .

Quand mon moteur chauffe ,mon tableau de bord me met "Défaillance injection " et le voyant qui indique une défaillance électrique ou électronique s'allume . A ce moment là ,mon moteur devient plus nerveux.

j'En ai parlé en allant chez Renault et on m'a dit :Est-ce que vous perdez de la puissance et Est-ce que vous constatez quelque chose d'anormal ?

j'Ai dit que je ne perdais pas de puissance mais que moi ,c'est mon tableau de bord qui m'indique cette défaillance .Alors on m'a dit que si je ne perdais pas de puissance ,ça ne les amenaient à rien.

Qu'est ce que t'en pense ,Est-ce que tu peux m'éclairer ?
Désolé de répondre un peu tardivement, mais tu devrais ouvrir un nouveau Topic pour ton problème qui est différent du mien.
En effet, tu as le message Défaillance injection qui s'allume, et non injection à contrôler. Ce peut être lié à pas mal de choses.

Je te conseille de commencer par passer par la valise afin de relever les codes erreurs permanents, mais aussi (et surtout) ceux enregistrés. Il m'est arrivé que la concession me dise "désolé, mais on a rien à la valise" alors qu'il y avait des codes erreurs dans la mémoire expliquant les soucis observés.

Surtout, demande un compte rendu de passage à la valise avec relevé précis des codes défaut, et poste les moi. Je pourrai alors peut-être t'en dire plus...
_________________
Espace 4 3.0 DCI avec 165.000 km
Pour la perte de puissance, je pense que tu l'as forcément lorsque le voyant apparaît, même si sur ce type de moteur elle peut ne pas être très apparente pour quelqu'un qui conduit avec le pied léger.
Pour info, lorsque tu enfonces la pédale, est-ce que tu te prends un bon coup de pied au derrière ou non ? Tu dois sentir que ça pousse fort. En mode dégradé, avec le voyant allumé, la pédale est "bridée" à 30 % (tu peux appuyer plus, mais ça fait rien), la géométrie variable du turbo est complètement ouverte (et donc tu n'as plus de pêche à bas régime sous 2000 trs, sauf si elle est grippée en position fermée ce qui est possible). Dans ce cas, il y a certainement des codes valise à remonter... De plus, le grippage en position fermée conduit rapidement à un surpression à l'admission, détectée pas le capteur de pression de suralimentation, et aura tendance donc à renvoyer un défaut avec mise en mode dégradé dès que tu vas solliciter le turbo (forte accélération). C'est rapidement dangereux pour le turbo... qui tourne trop vite, la surpression à l'échappement ne pouvant plus être gérée par la GV qui fait office de Waste Gate sur ces turbos.
Si le voyant s'allume alors que tu ne solicite pas le moteur, par exemple à l'arrêt ou pédale levée, c'est un autre souci. Chercher alors du coté du capteur de pression de sural lui-même, de la vanne EGR (erreur recopie ?) encrassée etc...
_________________
Espace 4 3.0 DCI avec 165.000 km
Message Sam 26 Dec, 2015 12:12
Juste un petit retour pour vous dire que mon problème est résolu !

Je rappelle les symptomes : fumée noire à l'accélération, bruits de frottements légers au départ, puis avec les mois passant, de plus en plsu fréquent et accompagné de secousses. Puis, bruit de décharge du turbo lors d'un levé de pied de la pédale, ou au passage des vitesses.

Avant tout cela, mise en mode dégradé lors de fortes accélérations avec voyant "injection à contrôler" qui s'allume. Pour ce dernier symptome, c'est la géométrie variable du turbo qui était grippée en position fermée. LE souci, c'est que même en mode dégradé, la GV ne revient pas à sa position ouverte ce qui induit une surcharge du turbo et du moteur... Il ne faut donc pas laisser cette situation perdurer au risque de tout bousiller.
Et c'est là que l'incompétence de cerains garagiste face au message "injecion à contrôler" et soit-disant l'absence d défaut à la valise peut vous être fatal.

Dans mon cas, il aurait fallu procéder au dégrippage du turbo bien plus tôt, et surtout, j'ai aussi eu un souci avec le bonchon de vidange mal remis par le mécano, avec perte d'huile sous la voiture et roulage sans huile .... le turbo et le moteur n'aiment pas trop.

Bref, vous aurez tous compris que lorsque le turbo commence à faire des bruit de frottement, même très légers, c'est déjà trop tard. Il va falloir envisager son remplacement. J'insiste sur le fait que les bruits en question sont au départ très subtils à entendre, et très aléatoire. LA concession n'entendait rien, et m'avait parlé de supports moteurs un peu fatigués !
J'ai donc commandé un turbo en échange standard en Allemagne pour un peu moins de 350 euros, commandé tous les joints, et j'ai fait faire l'opération par mon petit mécano du coin qui s'est bien appliqué.
Résultat : plus aucun bruit, la pêche qui est revenue, plus de fumées noire non plus.

Je précise qu'à l'origine de tout cela, c'est bien la vanne EGR encrassée qui à son tour encrasse la GV du turbo, qui ne peut plus réguler correctement, ce qui entraine la destruction du pallier. Et un turbo neuf, c'est 3000 euros en concession...
Pensez donc à nettoyer cette vanne régulièrement. Pour ma part, j'en ai profité pour la condamner partiellement (bouchon avec un petit trou au milieu, sinon mode dégradé).

Voilà, en espérant que ça serve, et bon noël à tous ;)
_________________
Espace 4 3.0 DCI avec 165.000 km


Sauter vers: