Accueil / Technique [Electronique-Electrique]

[Twingo II] Problème électronique voyant clé à molette et stop allumé

Bonjour à tous !

Voilà je suis un peu désespéré pour la voiture de ma compagne.
C’est une twingo 2 phase 2.

Elle n’a aucun soucis de mécanique et n’a posé aucun problème jusqu’à celui des voyants.

Il y a déjà quelques mois, les deux voyants de clé à molette et stop s’allument et sonnent en même temps pendant environ 2 à 6 secondes puis s’arretent.
Le problème c’est que sur un trajet de 2h on peut entendre ça 10fois..

J’ai donc été voir Renault, rien de particulier, ils ont réinitialisés l’informatique.
Pendant un bon moment (genre 6 mois) RAS

Sauf depuis 1 mois, le problème est revenu ...

Sachant que ça arrive principalement en monté ou un besoin d’acceleration forte.


Merci de vos conseils et vos retours.
rpm91
Modérateur PR
Message Jeu 17 Mai, 2018 00:05
Bonjour et bienvenue

Quel moteur?

Une lecture des codes défaut serait utile
_________________
NOUVEAU : Adhérez à l'association et bénéficiez (entre autres) du prêt d'une "valise" Can Clip prête à l'emploi + notices Renault.
Plus d'infos ici

Leaf SV 30 kWh /Outback LTDex-Laguna II.2
Bonjour,

J'ai exactement le même problème sur ma Twingo. Après plusieurs passages au garage, le problème persiste.
Avez vous réussi à solutionner votre problème ?

Merci
un message qui a 3 ans, avec quelqu'un qui a posté 1 seul message sur le forum, tu n'auras pas de réponse de sa part.

Par contre la solution proposée reste valable : Une lecture des codes défaut serait utile ==> ca veut dire que le garage doit te fournir ça si tu payes un passage au diag.

Quelques bip/voyant ne laissent pas de code défaut, mais il ne sont pas nombreux. Par rapport à ce que tu décris, ca pourrait être simplement le niveau du liquide de frein qui est bas, mais pas suffisamment pour s'allumer à l'arrêt (mais ca le fait sur un à-coup d'accélération ou frein)
Message Jeu 01 Juil, 2021 12:07
Bonjour,
Merci pour votre réponse.
Je vais demander à mon garagiste de pousser plus loin ses investigations.
Cdlt,
Michel


Sauter vers: