Accueil / Le Groupe Renault et les chiffres clés

[Autre] Avtovaz - l'accord avec Renault

En attendant, le Groupe RENAULT passe à la 3ème place mondiale des constructeurs
_________________
dominique rogeau
l’alliance Renault Nissan :wink:
_________________
« En Angleterre, tout est permis, sauf ce qui est interdit. En Allemagne, tout est interdit, sauf ce qui est permis. En France, tout est permis, même ce qui est interdit. En U.R.S.S., tout est interdit, même ce qui est permis. »
Winston Churchill
tiens un concept car lada :

Lada X Ray : le Niva de l'ère moderne


clic pour agrandir


la suite là : http://automobile.challenges.fr/concept-cars/20120830.LQA..e-l-ere-moderne.html

http://automobile.challenges.fr/galeries-photos/concept-c..ray-moscou-2012.html




Edit : ajout d'un lien
_________________
R9 GTL puis rover 416 GSI(période Honda) puis R11 GTX (92cv) puis R19 RTdT Alizé puis Mégane 1 Coupé 2.0 puis clio 4 RS chassis Cup. Actuel : Toyota C-HR Hybrid
Dernière édition par Srg2 le Ven 31 Aoû, 2012 16:08; édité 1 fois
Renault-Nissan a-t-il surpayé pour prendre le volant de Lada ?

Les autorités de la concurrence russes ont accepté le rachat du premier constructeur russe. Une transaction très onéreuse (750 millions de dolars) pour l'Alliance franco-japonaise... alors que AvtoVAZ est valorisé moins de 1 milliard de dollars. L'actionnaire russe entend conserver par alternance la direction du conseil d'administration.

Pour 750 millions de dollars, l'alliance Renault-Nissan va prendre le contrôle du premier constructeur automobile russe Avtovaz en portant sa participation de 25 % à 50 % à travers un montage financier complexe, qui sera définitivement entériné en décembre. Avec son coactionnaire russe, le holding d'Etat Rostekhnologui, le groupe franco-japonais a formé une coentreprise dont le capital est détenu en majorité par Renault-Nissan (67,1 %). La coentreprise détient à son tour 75 % du capital d'AvtoVAZ. Soit 50 % directement plus une action pour l'Alliance et 25 % à Rostekhnologui. Le solde est coté sur la bourse moscovite.

AvtoVAZ valorisé à 915 millions de dollars

Une transaction chère payée pour les acteurs financiers qui évaluent la valorisation d'AvtoVAZ de façon très inférieure à celle de l'alliance.Soit 915 millions de dollars pour 100 % du constructeur. Renault a déjà payé 1 milliard de dollars pour entrer à hauteur de 25 % d'Avtovaz en 2008. La transaction effectuée par Renault-Nissan donne lieu à des appréciations très diverses. Dans un entretien accordé au quotidien "Kommersant", le PDG de Rostekhnologui Sergueï Tchemezov, assurait que le prix payé par l'alliance "est un secret commercial" et "la somme finale peut encore changer". La porte-parole de Renault en Russie, Olga Nzarova, expliquait vendredi à latribune.fr au contraire que la somme "a été fixée le 3 mai dernier et ne bougera plus". Selon elle, la valorisation en bourse "ne reflète pas la vraie valeur d'Avtovaz", soulignant que Rostekhnologui y installait des nouvelles technologies.

La Russie a investi 2,5 milliards de dollars dans AvtoVAZ

L'expert automobile Andreï Chenk s'accorde à dire que le marché sous-évalue le constructeur russe. Selon lui, la valeur d'un paquet de 50 % dans AvtoVAZ est comprise entre 640 et 770 millions de dollars. "Plus 15 à 20 % de prime pour la prise de contrôle, c'est la pratique habituelle. On reste quand même loin en dessous du total payé par l'alliance (1,75 milliards de dollars ou 1,36 milliards d'euros). A l'opposé, une bonne partie de la blogosphère russe rugit contre le fait que des étrangers saisissent le contrôle d'un groupe industriel emblématique dans lequel le gouvernement a injecté 2,5 milliards de dollars ces cinq dernières années. Rostekhnologui a d'ailleurs accepté d'éponger le 3 mai dernier les 1,8 milliards de dette d'Avtovaz.

Une présidence par alternance ?

Les incertitudes ne s'arrêtent pas là. Sergueï Tchemezov affirme que Carlos Ghosn (PDG de l'alliance), et lui vont par alternance d'un an présider le conseil d'administration. Chez Renault Russie, on voit les choses autrement : "nous aurons le contrôle, donc c'est logique que M. Ghosn soit président", explique Olga Nazarova, qui précise que tout cela sera décidé lors de la prochaine assemblée générale. Quant à l'intention de Sergueï Tchemezov de procéder à un placement boursier d'Avtovaz "dès que nous en aurons fait un produit intéressant pour les investisseurs", Olga Nazarova refuse tout simplement d'y croire et ajoute qu'il s'agit "d'un malentendu". Il est vrai que dans l'entretien, le PDG de Rostekhnologui évoque une "introduction en bourse" alors que celle-ci a déjà eu lieu... en 2007. "Tchemezov a du se mélanger les pinceaux. Il voulait certainement dire : placement secondaire", rectifie Andreï Chenk. Proche de Vladimir Poutine, le patron de Rostekhnologui a certainement les reins solides. Mais il n'est pas pour autant rassurant.
_________________
« En Angleterre, tout est permis, sauf ce qui est interdit. En Allemagne, tout est interdit, sauf ce qui est permis. En France, tout est permis, même ce qui est interdit. En U.R.S.S., tout est interdit, même ce qui est permis. »
Winston Churchill
Renault-Nissan finalise la prise de contrôle du russe Avtovaz
Les trois groupes visent ensemble "40% du marché russe d'ici à 2016", a annoncé le PDG Carlos Ghosn.
L'alliance automobile Renault-Nissan a signé mercredi à Moscou un accord créant une coentreprise avec la société publique russe Rostekhnologuiï, lui permettant de prendre le contrôle du premier constructeur russe Avtovaz, a constaté un journaliste de l'AFP.

Les trois constructeurs visent ensemble "40% du marché russe d'ici à 2016" contre 30% actuellement, a indiqué le PDG de Renault-Nissan, Carlos Ghosn.

Renault-Nissan obtiendra d'ici à la mi-2014 67,13% de cette coentreprise baptisée Alliance Rostec Auto BV, qui détiendra à son tour 74,5% d'Avtovaz, le fabricant des célèbres Lada.

Au total, l'alliance franco-japonaise doit y investir par étape 23 milliards de roubles (577 millions d'euros).

4 millions de véhicules d'ici 2020

La société commune va "soutenir le succès des marques Lada, Renault et Nissan sur le marché russe, qui connaît une croissance rapide et qui va devenir le premier marché en Europe", a déclaré Carlos Ghosn lors d'une conférence de presse.

"Le marché russe représente cette année environ 2,9 millions de véhicules. On atteindra d'ici à 2020 le seuil des 4 millions", a-t-il pronostiqué.

Renault avait déboursé en février 2008 un milliard de dollars pour acquérir 25% plus une action du russe. Nissan n'était jusqu'à présent pas au capital du constructeur dont le siège est à Togliatti, ville sur les bords de la Volga à un millier de kilomètres de Moscou.
(Avec AFP)
_________________
« En Angleterre, tout est permis, sauf ce qui est interdit. En Allemagne, tout est interdit, sauf ce qui est permis. En France, tout est permis, même ce qui est interdit. En U.R.S.S., tout est interdit, même ce qui est permis. »
Winston Churchill
http://www.lesechos.fr/entreprises-secteurs/auto-transpor..0-emplois-645103.php


"Automobile: Avtovaz va supprimer 7.500 emplois
23/01 | 15:20 | mis à jour à 15:38
Le premier constructeur automobile russe, Avtovaz, en cours d’absorption par Renault-Nissan supprimer 10% de son personnel."Le premier constructeur automobile russe, Avtovaz, en cours d’absorption par Renault-Nissan , a annoncé ce jeudi qu’il allait supprimer 7.500 emplois en 2014, ce qui représente plus de 10% de son personnel.
« Le motif pour de telles mesures est le besoin d’améliorer les finances de l’usine, la structure de production, l’organisation et l’optimisation des coûts dans un contexte de déclin des ventes en Russie et de prévisions de marché négatives pour 2014 », a indiqué le groupe basé à Togliatti, sur les rives de la Volga, dans un communiqué.
Dans le détail, 2.500 managers, spécialistes et employés seront licenciés. Le groupe prévoit par ailleurs de réduire les effectifs de 5.000 personnes, notamment par le biais de départs non remplacés.
Cette décision intervient alors que le constructeur qui fabrique les célèbres Lada, est dirigé depuis début janvier par un ancien cadre-dirigeant de General Motors.
Le Suédois Bo Andersson a en effet été nommé directeur général en remplacement d’Igor Komarov, qui a rejoint l’agence spatiale Roskosmos après avoir redressé le groupe automobile, laminé par la crise économique en 2009.
Avtovaz, qui est en train de passer sous le contrôle de Renault-Nissan en vertu d’un accord signé fin 2012, a accusé un recul de 12,1% de ses ventes en 2013.
Source : AFP
_________________
R9 GTL puis rover 416 GSI(période Honda) puis R11 GTX (92cv) puis R19 RTdT Alizé puis Mégane 1 Coupé 2.0 puis clio 4 RS chassis Cup. Actuel : Toyota C-HR Hybrid
clic pour agrandir clic pour agrandir clic pour agrandir

Lada présente 2 "concepts" au salon de Moscou qui sont plus des show cars de ces 2 prochains modèles : Lada Vesta (2015) et la Lada XRay (2016)

Ils sont pas mal avec une bonne nouvelle identité ;)
_________________
Le plaisir automobile commence là ou le diesel s'arrête - c'est à dire à 4000 tr/min
Le design Lada passe enfin le cap du 21ème siècle :mrgreen:
_________________
Le gras, c'est la vie
Message Jeu 11 Sep, 2014 12:09
http://www.latribune.fr/entreprises-finance/industrie/aut..nge-pas-renault.html



La dégringolade du marché russe n'arrange pas Renault


Automobile La Lada Granta (Avtovaz), est la voiture la plus vendue en Russie

Carlos Ghosn redoute un impact "important" pour Renault de la crise en Russie. Le marché plonge. Or, Renault contrôle le premier constructeur russe Avtovaz (Lada), tout en étant lui-même le deuxième acteur ans le pays.


Le plongeon des ventes de voitures en Russie n'arrange pas Renault. Carlos Ghosn, PDG de la firme au losange, évoque ce mercredi un impact "important" pour Renault si la situation continue de se détériorer en Russie. Interrogé par les....
_________________
R9 GTL puis rover 416 GSI(période Honda) puis R11 GTX (92cv) puis R19 RTdT Alizé puis Mégane 1 Coupé 2.0 puis clio 4 RS chassis Cup. Actuel : Toyota C-HR Hybrid


Sauter vers: 



Dernières news