France GB Germany Italy Spain Romania
Planète Renault Planète Renault Planète Renault Planète Renault
Scenic Xmod 1.2 TCE 130

Scenic Xmod 1.2 TCE 130

A l'occasion de son deuxième restylage, le Scenic s'offre une version tout chemin à motricité renforcée et une nouvelle déclinaison 130ch du moteur 1.2 TCE. Direction la campagne de l'ouest parisien pour un essai sur route et hors des sentiers battus.


Le Scenic des champs, troisième ...

Pour sa troisième mouture de Scenic à la sauce SUV, Renault change encore de philosophie. Si le Scenic RX4 (2000-2003) possédait une vraie transmission 4x4 et une garde au sol rehaussée de 12cm, le Scenic Conquest (2007-2009) n'avait de baroudeur que le look. Cette nouvelle version tente de trouver un nouveau compromis avec un look baroudeur et une transmission 4x2 à motricité renforcée.

Sur le Scenic Xmod, on retrouve donc des éléments de carrosserie en plastique noir qui lui donnent un look plus robuste, notamment au niveau des boucliers avant/arrière et des passages de roues. On notera également la présence de skis de protection à l'avant et à l'arrière, très utiles en tout chemin puisque la garde au sol n'a augmenté que d'un centimètre par rapport à un Scenic normal.
 

Autres différences par rapport à un Scenic normal : la calandre adopte un dessin différent et les barres de toit sont de série (en alu ou noires selon les finitions).

 

A l'intérieur, on retrouve toutes les fonctionnalités et la modularité d'un Scenic normal. Le volume de coffre demeure inchangé, ainsi que les multiples rangements au sol.
C'est au niveau de la console centrale qu'il y a du nouveau : le frein de parking automatique a disparu au profit d'un frein manuel et la console est beaucoup plus enveloppante, donnant un effet cockpit et accueillant le bouton de commande du système Extended Grip.
 

La qualité des plastiques et des finitions reste au même (très haut) niveau que sur un Scenic normal, à part les plastiques brillants de la nouvelle console centrale qui sonnent creux.

Sur la version BOSE testée, l'équipement était pléthorique : sièges électriques chauffants, Visio System (alerte de franchissement de voie et feux de route automatique), aide au démarrage en côte, stop&start, double toit ouvrant panoramique (ouvrable à l'avant), R-Link avec caméra de recul, pommeau de vitesse et pédalier alu des Mégane GT.

Nous avions peur que le R-Link ne perde de son attrait par rapport à une Clio 4, puisque l'écran est placé un peu loin du conducteur pour pouvoir utiliser l'écran tactile en conduisant, mais le fait de pouvoir le piloter depuis la molette de commande située entre les sièges est finalement beaucoup plus pratique. Le système se montre toujours aussi réactif à l'usage et la navigation n'a posé aucun problème. Seul l'appairage Bluetooth avec les téléphones portables continue à poser problème, puisqu'il n'a pas été possible de connecter un Xperia Ray.
 

 

Désolé m'sieur Renault, "j'ai un peu crotté la carrosserie"

Avant d'aller rouler dans la boue, il est important de vérifier si votre Scenic Xmod est bien équipé du système de motricité renforcée Extended Grip.

En France, le Xmod de série n'est qu'un Scenic normal au look baroudeur, équipé de jantes 17 pouces et de pneus routiers. Il est surrélevé de 10mm et ses voies sont élargies (+10mm à l'avant, +20mm à l'arrière). Les trains roulants et amortisseurs sont renforcés, sans dégradation notable du confort et de la tenue de route. A noter que le Xmod n'existe qu'en carrosserie courte, même s'il récupère les rapports de boite du Grand Scenic. Il devrait représenter 70% des ventes de Scenic Xmod.

En prenant l'option Extended Grip à 250€, le Scenic recoit la molette de sélection de mode sur la console centrale et des jantes 16 pouces équipées de pneus M+S (mud and snow) spécifiquement développés par Continental pour ce modèle, et qui permettent de se passer de pneus neige en hiver.

Comme son concurrent Grip Control chez PSA, le système Extended Grip utilise des stratégies spécifiques de l'antipatinage pour aider le conducteur en situation difficile. Chez Renault, il y a trois stratégies de fonctionnement différentes :

- le mode Route (par défaut), qui correspond à des réglages d'antipatinage classiques communs à tous les véhicules.

- le mode Sol meuble gère automatiquement le couple moteur pour permettre plus de patinage des roues avant et gagner de la motricité, la gestion des freins étant aussi automatisée pour équilibrer le patinage des roues lorsque les conditions d'adhérence sont différentes sous chaque roue.

- le mode Expert utilise la même stratégie de contrôle automatique des freins que le mode précédent, mais le conducteur reste maitre de la gestion du couple moteur.

Les modes Sol meuble et Expert se désactivent automatiquement dès que le véhicule dépasse les 40km/h, pour revenir au mode Route.

Pour tester l'Extended Grip, Renault avait prévu un petit circuit off-road comprenant de l'herbe mouillée, du sable et des chemins forestiers boueux.

Dans ces conditions, le Scenic Xmod s'est parfaitement tiré d'affaire, sans devoir batailler avec le véhicule ou à stresser de peur de rester planté. Par contre, la garde au sol a peine plus haute qu'un Scenic normal joue des tours et le véhicule racle parfois le sol sur les ornières. Heureusement, les protections de carrosserie jouent bien leur rôle.

Finalement, le seul point gênant en mode off-road vient des radars de parking avant qui s'affolent au moindre brin d'herbe qui se met en travers de la route. Ca devient rapidement pénible de conduire dans un concert de bip-bip intempestifs. Il devrait y avoir moyen de coupler les modes Sol meuble et Expert avec une désactivation automatique des radars avant.

A noter que le Kangoo sera le prochain véhicule a être équipé de l'Extended Grip et que le Captur devrait aussi voir cet équipement arriver dans un futur proche.
 

Le monde du silence

Notre Scenic d'essai était équipé du nouveau moteur 1.2 TCE 130 qui arrive aussi sur la gamme Scenic Collection 2013 et sur les Mégane.

Renault annonce une évolution importante de ce bloc par rapport aux versions 115 et 120ch déjà disponibles dans la gamme Renault et Dacia. Le travail a notamment porté sur le turbo et les pistons afin de gagner en rondeur et en silence de fonctionnement.

En pratique, le contrat est rempli sur ces deux points. Le silence de fonctionnement est très impressionnant, le moteur restant quasiment inaudible en dessous de 100km/h. Sur autoroute, son ronronnement reste masqué par les quelques bruits de roulement qui passent la barrière de l'insonorisation. Dans l'ensemble, le confort accoustique est impressionnant.

Le moteur est aussi très souple à bas régime, sans aucun creux et permet de rouler sur un filet de gaz. Lors de notre passage sur le circuit tout terrain, nous avons pu rouler tranquillement à 10km/h en seconde sans aucun à coups ni problèmes pour relancer la machine.

En comparaison, le même tour de circuit effectué avec un Scenic 1.6 DCI 130 a été beaucoup plus heurté, le DCI 130 étant très creux en dessous de 1500tr/mn et obligeant à repasser la première. A la réaccélération, les grognements bien étouffés du moteur diesel mettent encore plus en avant le silence remarquable du 1.2 TCE.

En ville, quand il faut manoeuvrer ou rouler au pas dans un embouteillage, la souplesse du TCE 130 permet encore une fois d'avoir une conduite très coulée.

Malgré les modifications sur les trains roulants et les pneus M+S, le confort de conduite reste d'un très haut niveau. Les suspensions absorbent les saignées sans martyriser les vertèbres des passagers, le roulis est inexistant et les distances de freinage sont toujours aussi courtes. Les pneus de 16 pouces tiennent bien la charge en virage et ne s'écrasent pas, le faible poids du moteur 1.2 devant bien aider sur ce point. Seule la direction électrique peut demander un petit temps d'adaptation au départ, mais on s'y fait très rapidement.

Renault annonce une consommation en baisse de 15% par rapport à l'ancien moteur 1.4 TCE 130. Au terme d'un parcours de 200km en ville, voies rapides, petites routes de campagne et embouteillages parisiens, la consommation moyenne s'est établie à 7,8l/100, ce qui est plutôt pas mal vu le gabarit du véhicule. D'après le R-Link, nous aurions pu faire encore mieux en respectant plus les préceptes de l'éco-conduite.

En contrepartie, dès que le rythme s'accélère, le moteur est étouffé par les rapports de boite longs (2100tr/mn à 90km/h en 6ème, 2500tr/mn à 110km/h).

Sur nationale, la 6ème ne servira qu'à maintenir une vitesse constante. Il ne faut pas hésiter à repasser en 5ème si le profil de la route n'est pas parfaitement linéaire ou que le véhicule est chargé. Les dépassements s'effectuent en toute sécurité à condition de rétrograder en 4ème, voire en 3ème pour avoir des reprises dignes de ce nom.

Sur autoroute, la 6ème permet d'avoir des reprises suffisantes à partir de 110km/h, sinon, il vaut mieux repasser en 5ème.

A partir du moment où on intègre le fait de devoir rétrograder pour avoir des reprises suffisantes, le moteur se montre très plaisant à conduire et permet de rouler aux vitesses autorisées sans avoir l'impression de conduire un veau.

Le moteur 1.2 TCE 130 est parfaitement adapté à la philosophie familiale du Scenic, avec ses grandes surfaces vitrées et son confort de très haut niveau qui donne envie de profiter des paysages plutôt que de claquer un chrono sur une route à lacet. En bref, c'est un vrai plaisir de se balader en voiture en toute décontraction.


Sur une Mégane Coupé par contre, ce moteur risque d'être trop avare en sensations pour plaire aux amateurs du genre.

Finalement sur le Scenic, il ne lui manque plus qu'une boite EDC pour profiter pleinement de la rondeur de ce moteur 1.2 TCE 130 et avoir une conduite totalement zen. Renault travaillerait déjà à cette évolution.

Reste à parler tarifs : avec le moteur 1.2 TCE 130, la carrosserie Xmod impose une hausse de tarif de 600€ par rapport à un Scenic normal, auquel il faut encore ajouter 250€ pour l'Extended Grip, soit un surcout raisonnable de 850€ (environ le prix d'un deuxième jeu de jantes équipé de pneus neige)

Mais Renault continue avec ses mauvaises habitudes sur l'offre essence : le moteur 1.2 TCE 115 n'est disponible qu'en finition Zen (25.440€ et 100€ de malus) et le moteur 1.2 TCE 130 n'est disponible qu'en finition BOSE (28.800€ et 300€ de malus).

Les moteurs diesel permettent d'accéder aux trois niveaux de finition du Scenic Xmod : Zen, BOSE et Business (sauf le 1.6 DCI 130 non disponible en finition Zen).
Il semble par ailleurs que la version DCI 110 EDC ne soit pas compatible avec l'Extended Grip.



 

Commentaires


Laissez votre commentaire

Commentez cet article. Pas besoin d'inscription, entrez simplement un pseudo et exprimez vous !
ATTENTION: Ceci n'est pas un forum !


(facultatif, ne sera pas affichée)
En renseignant votre email, vous recevrez une seule et unique alerte lorsque qu'une ou plusieurs réponses seront postées


Code




Imprimeur |