France GB Germany Italy Spain Romania
Planète Renault Planète Renault Planète Renault Planète Renault
Par Romain ORRY et Justin CHAUMET le 08/02/2009
 

Cet article/brève a été placé en archive le 13/04/2012 . Il n'est donc plus d'actualité.

Mégane 3 berline.

Mégane 3 berline.

Voici une Mégane plus sage que la version précédente et qui augmente en qualité. Elle saura ravir les petites familles et les propriétaires de Clio III et Modus car les ampoules avant sont plus simples à changer.

Réservez ici l'essai de votre future voiture

    
A. Théorie.


Par Romain ORRY.

     Par rapport à Mégane Coupé, la berline change en sa partie arrière. Il est donc inutile de s’attarder sur l’aspect extérieur. Il est tout de même bon de souligner que Mégane « Privilège » possède des capteurs d’aide au stationnement à l’avant et à l’arrière. La version « Dynamique », situé un cran en dessous, ne pourra en profiter que si elle est équipée du « Pack City » en option. Egalement, un système ingénieux, permet de changer l’ampoule en faisant glisser les blocs optiques avant sur un rail. Pour cela, il suffit de retirer deux vis à l’aide d’une clé situé de chaque côté des deux blocs optiques dans le compartiment moteur. Renault a ainsi entendu les plaintes des propriétaires de Clio III aux vues de la difficulté à changer une ampoule.



1. L'outil dans son logement.



2. On dévisse la première vis...



3. ...et enfin la seconde.

     A l’intérieur, les matériaux utilisés sont issus de la Laguna III. La carte main-libre est disponible à partir de la finition « Dynamique », la fermeture peut s’effectuer à l’éloignement avec rappel des clignotants et « bip ». Il nous a été signalé par des personnes externes à Renault que si la riposte de la concurrence tardait à se faire, cela venait du fait que Renault avait bien protégé cette technologie. S’il existe quelques systèmes de clé main- libre, aucun constructeur, hormis Renault, ne propose de verrouillage à l’éloignement.



     Quant à la radio, elle est en série sur toutes les versions. Vous pourrez l’apprécier grâce à son système de sonorisation spatialisé « Arkamys » (le son des haut-parleurs est très bien répartit dans l’habitacle). Aucune ombre au tableau, enfin presque car… Déception pour Justin !

     Aucun véhicule n’est équipé du boitier Plug&Music (P&M) ce qui lui aurait permis de terminer son reportage photo sur la gamme audio. L’ergonomie est généralement assez bonne mis à part un point : pour soulever le couvercle du bornier audio (RCA ou USB si P&M) il faut retirer le cendrier nomade. Ce qui n’est pas très malin.
     Je tiens également à ajouter une remarque que Justin a formulé concernant la formation des membres du staff, qui par la suite forment les vendeurs : aucun n’était au courant de la possibilité de streamer de la musique sur l’autoradio par Bluetooth. On imagine bien leur tête quand les clients viendront poser des questions sur cette fonctionnalité…



     Au chapitre de la sécurité, Nouvelle Mégane reçoit en série l’ABS et l’AFU et ne met que 37 mètres à 100 km/h pour s’immobiliser. L’ASR est déconnectable dès la version « Dynamique ». Elle possède également deux prétentionneurs de ceintures à l’avant et six airbags (les airbags latéraux descendent de Laguna III). Par contre, contrairement à ses concurrentes, elle n’est pas équipée d’airbags genoux. Pourquoi ? Parce que lors d’un accident les genoux remontent et viennent se cogner contre le « Neman » provoquant de graves lésions. Or, Renault propose depuis Laguna II une carte de démarrage et n’a donc plus de « Neman ». Il ne s’agit donc en aucun cas d’une négligence de la part du constructeur.
A l’arrière, la voiture est équipée de vitres électriques anti-pincements en série, d’une banquette rabattable 1/3-2/3, d’une garde au toit à l’arrière plus haute de 7 cm par rapport à l’ancienne Mégane, ce qui ravira les grands et les mettront déjà plus à l’aise (ce qui n’est pas le cas sur le coupé). Le coffre, quant à lui, est cubique (c'est-à-dire qu’il ne laisse pas apparaître le passage des roues) et a une contenance de 405 dm3 s’il possède le kit anti-crevaison. Avec la roue de secours temporaire (pas la roue galette), il ne fait plus que 372 dm3.
     Concernant les motorisations, sept Diesel et trois « essence » viendront se loger sous ses capots à vérins. Les Diesel ne rejetteront pas moins de 140 gr/km de CO2 et ne seront donc pas malussés : en effet, six moteurs sur sept obtiennent la signature Eco2. Les moteurs essence ne sont pas non plus taxés et 1 sur 3 appartient à la famille Eco2.
     A partir de 2009, Nouvelle Mégane adoptera deux nouvelles transmissions dont une boîte à double embrayage sur les moteurs 110 ch. L’accord de fabrication vient d’être signé mais l’appellation reste à venir : elle n’a pas encore été définie (DSG chez Volkswagen).
     Les niveaux de finition sont les suivants :

1. Authentique ;
2. Expression ;
3. Dynamique ;
4. Privilège.

     Par rapport au modèle « Authentique », l’ « Expression » reçoit en plus le capteur de pluie et de luminosité.
     Mon point de vue : n’ayant pas encore mon permis, je vous donne mon avis du point de vue du passager. Franchement, pour la garde au toit à l’arrière, je m’attendais à pire. Pour les plus de 1,90 mètre, la tête touche à peine le plafonnier mais ils peuvent s’attendre sur route défoncée à se cogner la tête régulièrement. L’habilité à l’arrière sera un peu juste et ils se sentiront un peu à l’étroit. Si vous aimez les beaux paysages, ce n’est pas en Mégane coupé que vous pourrez en apprécier la beauté. En effet, à l’arrière, les surfaces vitrées sont réduites et découpées de façon à privilégier le design. Malgré des amortisseurs plus fermes sur le coupé que sur la berline (on le ressent nettement), le confort n’en est pas altéré même si ma préférence se tourne vers un confort style Mégane berline, avec des amortisseurs plus souples, lui donnant plus un caractère de véhicule familial. Moins les amortisseurs seront fermes, moins l’auto collera à la route. Il est également intéressant de rappeler que Renault, fait actuellement, ce qu’il y a de mieux en liaison au sol, sur le marché, loin devant les constructeurs allemands.

B. Essais :
 
Par Justin CHAUMET.

          a. Numéro 1 :

Mégane Authentique 85 ch dCi :
     Tiens une Authentique ! Je découvre donc cet intérieur qui est vraiment bien pour une entrée de gamme. On me prévient que c’est un simple 85ch et qu’il va falloir un peu tirer sur les rapports pour avancer. Je débraye, accélère doucement et ….. rien ne se passe. Je recommence : toujours rien. Je regarde avec étonnement le membre du staff présent dans la voiture (toujours là quand je fais des boulettes). Il me dit d’un air dégagé : « Je pense qu’en passant la première ça marchera mieux ». Après avoir passé ce moment que je n’aurais jamais voulu vivre, je constate effectivement que ce moteur est quand même à la peine sur cette voiture : il faudra vraiment le réserver à une utilisation urbaine.

Mégane Privilège 1,9 litre 130 ch :
     Ce moteur est extrêmement plaisant à conduire : proposant un fort couple à pratiquement tous les régimes, cela permet une très grande souplesse et une large plage d’utilisation. Les performances ne sont pas oubliées permettant de faire des dépassements en toute sécurité sans même rétrograder.

• Peugeot 308 Prenium 110 ch HDi :
     Le moteur est un peu juste pour cette compacte mais reste plus plaisant en haut régime que le dCi. L’intérieur est très agréable et présente une architecture différente de la Mégane : une planche de bord très allongée vers l’avant donnant une véritable impression d’espace. J’ai trouvé que les compteurs étaient les moins lisibles du comparatif.



• Citroën C4 Exclusive 136 ch HDi :
     Idem que la C4 coupé 136 ch HDi.

          b. Numéro 2 :

• Mégane Dynamique TCE 130 ch :
     Moteur très agréable, il est dans la lignée du TCE100, offrant de bonnes performances avec une consommation promise réduite grâce au downsizing. Ce moteur sera surement le moteur phare de la gamme essence.

• Mégane Privilège dCi 105 ch :
     Idem que la version coupé. La place à l’arrière est bonne même pour les grands en version berline.


• Volkswagen Golf 6 110 ch Common Rail :
Tiens une Golf 6 ! Enfin une Golf 5 bis car sincèrement bonjour les changements ! On nous l’a présenté comme étant une Golf 5 mais avec, à chaque fois, des pièces légèrement plus petites permettant à Volkswagen de faire de sacrés économies sans toucher au tarif. L’intérieur… ne change pas, c’est le même que celui de la Golf 5, Golf Plus, Helios, Touran, Tiguan, Scirocco et même Passat pour pas mal d’éléments. Ce n’est pas exactement le même à chaque fois permettant comme ça d’emmener les enfants dans une concession Volkswagen pour jouer au jeu des sept erreurs. Un bon point : l’abandon du bleu pour le rétro éclairage pour du blanc. Le moteur est le tout nouveau Diesel de la marque : pour un 110 ch, je trouve qu’il pousse bien et surtout il le fait en silence, enfin ! Ce moteur risque de corser la tache à Renault.

• Audi A3 1,9 TDi :
     Même si le dessin de la planche de bord n’est pas particulièrement moderne, si on revient dans dix ans, elle n’aura pas bougée. C’est vraiment agréable ! Je n’ai pas conduit ce moteur. Il est connu, rien de spécial à signaler.

Photos : Justin Chaumet (Planète Renault).



 


 

 

Commentaires


Laissez votre commentaire

Commentez cet article. Pas besoin d'inscription, entrez simplement un pseudo et exprimez vous !
ATTENTION: Ceci n'est pas un forum !


(facultatif, ne sera pas affichée)
En renseignant votre email, vous recevrez une seule et unique alerte lorsque qu'une ou plusieurs réponses seront postées

Code