France GB Germany Italy Spain Romania
Planète Renault Planète Renault Planète Renault Planète Renault
Concept Initiale Paris

Concept Initiale Paris

Le concept Initiale Paris présenté à Francfort cette semaine clôt le cycle de la fleur de la vie de Laurens Van Den Acker et annonce les grandes lignes du futur Espace qui sortira en série en 2014.


La sixième et ultime pétale de la fleur de la vie vient d'éclore. Comme le laissait entendre les rumeurs, ce concept-car défriche deux thèmes délaissés ces dernières années chez Renault :

- le renouvellement de l'Espace, dont le modèle actuel commence à accuser son âge, puisque commercialisé depuis 2002

- le renouveau des ambitions de la marque au losange dans l'univers du premium

 

Pour cela, Renault abandonne l'idée d'un grand monospace pur et dur qu'il avait pourtant peaufiné depuis la sortie du premier Espace en 1984. Le nouveau véhicule se veut être un mélange des genres, en mixant savamment les codes des SUV, des monospaces et des berlines ... qui se remarquent au premier coup d'œil : les grosses roues de 22" (SUV), les quatre vitres latérales et l'immense toit panoramique en plexiglas (monospaces), le capot qui n'est plus dans le prolongement du pare-brise (berlines)


Visuellement, le véhicule a des proportions inédites par rapport aux précédentes générations d'Espace : s'il conserve la longueur d'un Grand Espace actuel (4.85m), il est beaucoup plus bas (1.66m de haut contre 1.75m, malgré les grandes jantes). Cela lui confère une silhouette beaucoup plus effilée et dynamique, même si on peut regretter que cela se fasse au détriment de la générosité de la surface vitrée, qui faisait des voyages à bord de l'Espace une expérience unique.

 

En s'approchant du véhicule, on remarque une foule de détails travaillés qui rendent l'ensemble cohérent et luxueux.

Ainsi, ce qui semble être un dessin aléatoire sur le toit vitré se révèle être un plan de Paris en aluminium inséré dans une plaque en plexiglas de 5cm d'épaisseur. Les motifs en croisillons qui ornent les branches de jantes alu, les bas de caisse, l'intérieur des feux arrières et le plancher du véhicule rappellent le monument le plus célèbre de Paris : la Tour Eiffel. Sur la custode arrière, ce qui semble être en motif à base de losanges est en fait un ensemble de volets aérodynamiques motorisés et capables de se déployer comme des flaps. Les feux avant profitent d'une technologie Full Led pour adopter un look résolument moderne.

La couleur Améthyste est spécifique à ce concept-car et rappelle la couleur des écrins des joaillers parisiens ... et celle des derniers concept-car DS.

 

L'accès à bord se fait grâce à de grandes portes antagonistes, qui ne devraient pas passer le cap de la grande série.

A l'intérieur, Renault a entièrement revisité l'architecture de la planche de bord. Exit l'instrumentation centrale et le dessin aéré, l'instrumentation retrouve une place classique derrière le volant et l'habitacle est coupé en deux par une console centrale flottante, qui se prolonge jusqu'au milieu de la deuxième rangée de sièges. La console centrale accueille un immense écran, la commande de boite EDC et une molette de commande.

 

Les deux premières rangées de sièges sont très aériennes, puisque les sièges sont fixés directement au tunnel central. Au troisième rang, les sièges individuels disparaissent et sont remplacés par une banquette composée de lamelles mobiles indépendamment les unes des autres. Faut-il y avoir un message subliminal pour annoncer des sièges escamotables sur le futur Espace de série ?

 

L'ensemble des passagers pourront profiter du voyage à bord du concept Initiale Paris pour parfaire leur culture musicale, puisque le véhicule est un véritable auditorium roulant. Le système audio d'Initial Paris a été développé par BOSE® et ce ne sont pas moins de trente-deux haut-parleurs qui équipent le véhicule, dont deux caissons de basses (dans la planche de bord et dans le hayon), sept enceinte Bass Reflex BOSE® et huit enceintes Personnal Surround® installées dans les appuies-têtes des sièges individuels. L'ensemble permet d'offrir un son Surround à chaque passager et annonce une nouvelle génération d'équipement BOSE® Surround sur les Renault de série.

 

Au niveau mécanique, Renault est parti d'une base connue, puisque le Concept Initiale Paris est propulsé par une version largement modifiée du moteur 1.6 DCI 130. Comme sur le concept Captur de 2011, le moteur 1.6 est boosté par la technologie TwinTurbo (un petit turbo à faible inertie tourne à bas régime pour éviter les phénomènes de creux, et un grand turbo prend le relais à haut régime pour que le moteur ne s'essouffle pas). Cela suffit à faire passer le couple moteur de 320Nm sur la version 130ch de série à 400Nm sur cette version TwinTurbo. Renault n'indique pas de chiffre de puissance, mais elle devrait être supérieure aux 160ch du concept Captur.

Le passage des vitesses est assuré par une boite EDC (Efficient Dual Clutch) à six rapports.

Renault annonce une diminution de 250Kg de la masse totale du véhicule par rapport à un Espace actuel équivalent. Cela permet de réduire la consommation de 25% et les émissions de CO² de 40g/km.

 

 

Il ne reste plus maintenant qu'à attendre 2014 et l'arrivée de la prochaine génération d'Espace.

Le concept Initiale Paris étant plus proche d'un show-car que d'un concept-car, la ligne générale du véhicule ne devrait pas énormément changer. En imaginant le véhicule avec des jantes de taille plus raisonnable, une couleur plus sobre et un intérieur conventionnel, on peut déjà avoir une représentation très précise de ce que sera le vaisseau-amiral de la gamme Renault.

Il reste à espérer que la version de série profite de certaines technologies annoncées sur le concept Initiale Paris, comme les feux Full Led, la boite EDC accouplée au moteur 1.6 DCI (la boite EDC actuelle n'étant pas assez robuste pour absorber le couple du moteur 1.6 DCI 130, et encore moins dans une version TwinTurbo), pour que l'Espace de série redevienne le porte-étandard de la technologie Renault.

L'appellation Initiale Paris ne restera pas lettre morte, puisque Renault prévoit de l'utiliser sur les versions haut de gamme de ses modèles actuels. Le premier véhicule a inaugurer cette nouvelle griffe sera la Clio 4, en 2014.
 



 

Commentaires


Laissez votre commentaire

Commentez cet article. Pas besoin d'inscription, entrez simplement un pseudo et exprimez vous !
ATTENTION: Ceci n'est pas un forum !


(facultatif, ne sera pas affichée)
En renseignant votre email, vous recevrez une seule et unique alerte lorsque qu'une ou plusieurs réponses seront postées


Code




Imprimeur |