France GB Germany Italy Spain Romania
Planète Renault Planète Renault Planète Renault Planète Renault
Accueil > 
Par Loic FERRIERE le 06/02/2009
 

Cet article/brève a été placé en archive le 27/04/2009 . Il n'est donc plus d'actualité.

Clio III restylée et Clio III GT

Clio III restylée et Clio III GT

Renault a dévoilé aujourd'hui même le restyling de la Clio III, et histoire d'occuper le terrain médiatique, ce n'est pas vraiment la simple Clio III restylée qui a été présentée, mais... la Clio III restylée GT. Ah la communication...


Et oui, Renault a innové ! Au lieu de présenter simplement la nouvelle Clio III, et, dans la foulée, la version GT, c'est cette dernière qui arrive en premier. Cette nouvelle version dont la Clio a du se passer jusqu'alors, bien que la Twingo, la Mégane II, et la Laguna y eurent doit, a donc cette responsabilité de présenter la "nouvelle" Clio. Renault veut, à travers cette présentation, donner à la Clio normale une image plus sport, plus dynamique.

Alors quoi de neuf ? Comme Planète Renault vous l'avait présenté il y a quelques jours, c'est surtout la partie avant qui subit le relifting.



L'identité des dernières Renault et plus spécialement de la Mégane III, apparait donc avec des projecteurs plus fins, remontant le long du capot, et un nouveau bouclier avec son entrée d'air généreuse, lui donnant ainsi plus de dynamisme.
Pour des raisons de coût certainement, la forme des phares a en fait été modifiée uniquement dans leur partie basse, celle qui "s'intègre au bouclier", et de fait, ils forment un "décroché" entre les ailes avants, et la jointure avec le bouclier, ce qui produit un effet visuel étonnant auquel il faudra s'habituer.

A l'arrière, les feux ont été redessinés, avec une surface blanche pas forcément très esthétique (affaire de goût). Le bouclier a également été redessiné, et celui-ci intègre désormais les feux de recul et les antibrouillards dans les coins inférieurs. Là aussi, le rendu est... bizarre. Renault fait là du neuf, à "moindre coût".



Enfin, l'habitacle a été très légèrement retouché, la principale nouveauté étant le GPS Cardimat (et pas Carminat) TomTom, qui va constituer désormais chez Renault, l'offre de navigation d'entrée de gamme.

La version GT, ici présentée, se positionne entre les version sportives RS, et les versions grand public. Elle se veut plus racée, et veut offrir plus d'agrément de conduite, plus de plaisir, tout en restant civilisée, et accessible.
Esthétiquement, elle se distingue par sa teinte unique Bleu Malte, sa face avant plus agressive avec une grille noire brillante, ses bavolets, sa double sortie d'échappement, en enfin, son becquet.
Dans l'habitacle, de (trop) petites touches soulignent le caractère GT: pédalier recouvert d'alu, sièges semi-baquet, et le logo GT sur les sièges avant.



Concernant la motorisation de la GT, étant donné que la version RS -qui aura, rappelons le, un design spécifique- devrait au minimum commencer à 200ch, on pourrait parier que la puissance commencerait à 130/140ch. De ce fait, en essence, on peut raisonnablement penser que le 1.4 TCe de 130ch sera de la partie, même s'il semble un peu "faiblard" niveau puissance pour une GT.

Dès lors, et fort de ce constat, pourquoi ne pas imaginer le futur 1.6 TCe de 155cc/160ch ? Problème: ce dernier n'est pas encore prêt de sortir, la version 1.4 n'arrivant qu'à peine sur la Mégane. Dès lors, il parait plus raisonnable de tabler sur le 1.4 TCe.

D'après les réactions de nos membres sur notre forum, ce restyling parait plutôt être bien accueilli, même si quelques membres regrettent un peu la sagesse de la première version. Mais les goûts et les couleurs...
 



 

Commentaires


Laissez votre commentaire

Commentez cet article. Pas besoin d'inscription, entrez simplement un pseudo et exprimez vous !
ATTENTION: Ceci n'est pas un forum !


(facultatif, ne sera pas affichée)
En renseignant votre email, vous recevrez une seule et unique alerte lorsque qu'une ou plusieurs réponses seront postées


Code




Imprimeur |