France GB Germany Italy Spain Romania
Planète Renault Planète Renault Planète Renault Planète Renault
Twin'Run

Twin'Run

Renault a révélé à l’occasion du Grand Prix de Monaco, le concept-car ou plutôt Show-Car Twin’Run qui reprend les traits de la future Twingo, agrémentée d’un solide moteur V6 de… 320ch !


Ce Show-Car est tout sauf une surprise, puisque Twin'Run avait déjà été aperçu il y a deux mois à l'occasion d'un tournage en Espagne et qu'en outre, Renault avait annoncé la présentation d'un nouveau concept-car sportif à l'occasion du Grand Prix de Monaco, dont nous avions annoncé qu'il s'agissait bien du Twin'Run.

Renault rend donc hommage à feue la R5 Turbo, et dans un passé moins lointain, la Clio V6. A la première, Renault lui rend hommage via le numéro 5 situé sur les portières et les quatre projecteurs additionnels ultra-plats à technologie LED réinterprètent les rampes de phares utilisées durant les spéciales nocturnes. Entièrement configurables, les séquences d’éclairage sont gérées par un système embarqué.

Twin'Run

La livrée bleue rappelle, comme pour la Twin’Z que ce concept-car fait partie de la cinquième étape de la stratégie design de Renault, le fameux pétale dédié au jeu et nommé « Play ».
A cette teinte, Twin’Run associe le rouge, avec ses bandes rouges parcourant le pavillon, bandeau de calandre, rétroviseurs (ultra-fin), les entrées d’air de bouclier, les extrémités de l’aileron arrière, et le liseré des jantes blanches et noires..

Un vrai modèle de compétition
Pour preuve que ce concept est bien réel, il a fait ses premiers tours de piste, sur le circuit de Monaco bien sur, avec à son volant, Carlos Tavares en personne, suivi par une Clio V6 pilotée par Charles Pic, et enfin, une R5 Maxi Turbo avec à son volant son pilote fétiche, Jean Ragnotti.
Cela n’étonnera personne puisque tout dans ce concept est issu du monde de la compétition. Ainsi, sous ca carrosserie en composite représentant la future Twingo (élaborée en collaboration avec Daimler), le châssis mis au point par un spécialiste dans ce domaine (Tork Engineering) est de type tubulaire en acier, comme on le rencontre en compétition.

Les liaisons au sol sont assurées à l’avant et à l’arrière par des suspensions à double-triangles à pivots indépendants taillés dans la masse, en aluminium. Pour la filtration et le maintien de caisse, Twin’Run est équipé de ressort-amortisseurs OHLINS à l’avant et à l’arrière.

Enfin, les trains reçoivent une barre anti-devers de 22mm de diamètre à l’avant et de 25mm à l’arrière.
Et heureusement que Twin’Run dispose d’un vrai châssis de compétition, car avec son moteur V6 3.5l (V4Y issu de l’alliance) de 320ch. à 6800 tr/min et 380 Nm, placé longitudinalement en position centrale arrière, issu de la compétition Mégane Trophy, une « simple » petite Twingo aurait eu bien du mal à encaisser une telle puissance…

Ce bloc est secondé par une boîte de vitesses SADEV séquentielle à 6 rapports équipée d’un différentiel autobloquant à glissement limité, favorisant l’inscription et la motricité de Twin’Run en courbe. L’embrayage bi-disque métallique est lui aussi directement issu de la compétition.

Les entrées d’air d’admission sont positionnées au niveau des passages de roues arrière. Des extracteurs d’air dans les custodes arrière contribuent également au bon refroidissement du moteur.
Afin d’assurer une bonne répartition des masses, un certain nombre d’éléments ont été implantés sous le capot avant. C’est le cas du réservoir de carburant, de la batterie, du radiateur et du système d’assistance hydraulique. Le concept-car est ainsi bien équilibré avec une répartition des masses de 57% sur l’avant et 43% sur l’arrière.

Un habitacle dédié à la performance
A l’intérieur, Twin’Run dispose d’un habitacle de compétition mais avec un traitement plus poussé. On retrouve ainsi un arceau tubulaire, des sièges de type baquet à harnais mais aussi de cuir recouvrant les panneaux de porte et la planche de bord avec un« effet alcantara » noir et rouge.

Le poste de pilotage quand à lui totalement typé course, avec un vrai volant de compétition et un levier de vitesses à commande séquentielle en position haute qui lui permet d’enchaîner les rapports en toute maîtrise. Sous les pieds du pilote, le pédalier en aluminium conçu pour faciliter le talon-pointe est issu de la compétition.

L’instrumentation est, comme dans tout véhicule de compétition, avant tout dédiée au pilotage avec un écran LCD XAP de 5,5 pouces placé juste derrière le volant qui indique le rapport engagé, le régime moteur, la pression d’essence, la pression d’embrayage ou encore la pression d’huile.
Enfin, deux manomètres rouges à aiguilles en position centrale affichent la température d’huile et la température d’eau, clin d’œil ultime à la R5 Turbo.

Fiche Technique

Dimensions :
L x l x h : 3680 mm x 1750 mm (1970 mm avec rétros) x 1493 mm
Voie AV : 1522 mm
Voie AR : 1497 mm

Carburant : 40 L

Poids à vide : 950 kg

Moteur :
Renault V4Y / Nissan VQ35 de l’Alliance Renault-Nissan
Disposition longitudinale - Position centrale arrière
6 cylindres en V (60°) – 24 soupapes – 3498cm3
Alésage – Course : 95.5mm x 81.4mm
Injection / allumage gestion intégrale SODEMO EV14
Puissance maxi 320ch à 6800tr/min
Couple maxi 380N.m à 4850tr/min
Régime maxi 7500 tr/min

Transmission :
propulsion
Boîte de vitesses séquentielle à 6 rapports + marche AR
Différentiel autobloquant à glissement limité
Embrayage bi-disque métallique Ø184mm

Châssis :
multitubulaire acier 25CD4S
Suspensions double triangulation avant et arrière
Combinés ressort-amortisseurs OHLINS 2 voies avant et arrière

Freinage :
Freins avant disques ventilés Ø356 x 32 et étriers 6 pistons
Freins arrière disques ventilés Ø328x30 et étriers 4 pistons
Roues et pneumatiques :
AV : jantes aluminium 7.5’’ x 18’’ et pneumatiques Michelin 205/40 R18
AR : jantes aluminium 8.5’’ x 18’’ et pneumatiques Michelin 245/35 R18

Performances :
0 à 100 km/h : 4,5s
Vitesse maxi : 250km/h

Partenaires :
Tork Engineering / Poclain Vehicules (châssis, carrosserie)
Michelin (pneumatiques)
Sparco (sièges)
Sabelt (harnais)



 

Commentaires


Laissez votre commentaire

Commentez cet article. Pas besoin d'inscription, entrez simplement un pseudo et exprimez vous !
ATTENTION: Ceci n'est pas un forum !


(facultatif, ne sera pas affichée)
En renseignant votre email, vous recevrez une seule et unique alerte lorsque qu'une ou plusieurs réponses seront postées


Code




Imprimeur |