France GB Germany Italy Spain Romania
Planète Renault Planète Renault Planète Renault Planète Renault
Zoé

Zoé

La première vraie berline électrique est enfin disponible dans la gamme Renault. Ainsi, la sexy Zoé fait désormais partie de notre paysage automobile français après des mois de retard.


Malgré une présentation dans sa version quasi-définitive il y a déjà deux ans et demi, et dans sa version définitive il y a un an, la Zoé a fortement tardée à être commercialisée, la faute à la tablette tactile R-Link –de série- qui a vue sa mise au point tarder, et –selon certaines rumeurs- au fait que Renault ne veuille pas brouiller son message entre la commercialisation de la Clio 4 et de la Zoé. La Clio 4 étant désormais bien en orbite, la rampe de lancement est désormais réservée pour la Zoé.

Renault Zoé

Zoé, le fer de lance de la gamme Renault ZE
La gamme ZE (pour Zéro Emission alias Véhicules Electriques) comporte déjà depuis de « nombreux mois » la Fluence ZE, le Kangoo ZE, et le petit Twizy. Malgré tout, personne n’est dupe, ces véhicules ne peuvent pas représenter énormément de volumes chez les particuliers. Les deux premiers sont uniquement des modèmes thermiques adaptés pour le ZE, quand au troisième, il s’agit d’un véhicule à mi chemin entre une voiture et un scooter.

La Zoé, la petite dernière représente donc le fer de lance de Renault dans ce domaine. Et pour cela, Renault s’en est donné les moyens, avec un style des plus réussis, avec sa face avant disposant de son petit air taquin, tout en Intégrant la nouvelle identité de la marque.

La Zoé utilise la même plate-forme (B) que la Clio, mais son châssis a cependant été adapté pour faire face à de nouvelles contraintes. Les batteries étant disposées à l’arrière du véhicule (la répartition des masses avant/arrière étant malgré tout équilibrée 59%-41%), le train arrière à essieu souple et épure programmé est désigné par Renault comme étant le plus robuste de sa gamme, et optimisé pour assurer un meilleur confort grâce à l’ajout de butées de chocs en polyuréthane.

Un nouveau plaisir de conduite
Le moteur électrique synchrone à rotor bobiné délivre 88 ch. ce qui pour une citadine –même lourde du fait des batteries- est très correct, mais surtout, la totalité du couple (220 Nm) est quasiment instantanément disponible, autorisant ainsi des accélérations franches. La Zoé passe ainsi de 0 à 50 en seulement 4 secondes.

En plus de ces accélérations franches, la conduite d'une ZE amène un nouveau plaisir « ZEN ». Sans aucun bruit si ce n’est l’air qui glisse sur la carrosserie, la conduite se fait beaucoup plus en douceur, d’autant plus qu’aucun passage de vitesse n’est nécessaires, et qu’aucun à-coup ne se fait sentir.

Recharger sa Zoé
Breveté par Renault, un chargeur révolutionnaire est intégré à la Zoé. Baptisé « Caméléon », celui-ci est capable de se recharger en monophasé comme en triphasé jusqu’à 43 kW, ce qui permet ainsi de pouvoir recharger 80% de sa batterie en 30 minutes en pleine puissance, ou de s’adapter à une puissance moindre, par exemple 11 kW (2H de charge pour 80 %).

Ainsi, la Zoé peut se brancher sur n’importe quelle borne ou presque parmi les 4 000 (de 11 ou 22 kW) présentes en Europe.

Pour ce faire, le système –breveté par Renault- détourne l’utilisation du moteur qui n’est en théorie utilisé que pour la motricité du véhicule. Grâce à l’onduleur et les bobinages du moteur, le chargeur accepte ainsi des charges pouvant atteindre 43 kW.

L’autre avantage de ce système est qu’il permet une diminution du coût de ces bornes, ce qui devrait –on l’espère- aider à l’implantation de celles-ci sur le domaine public.

Pour la recharger, un câble pouvant accepter de 3 à 11 kW est livré avec la Zoé. Pour les recharges en 43 kW, pas besoin d’un quelconque câble, puisque ces bornes (encore rares) disposent de leur propre câble.

Dans 90 % des cas, les clients rechargeront leur véhicule à domicile sur une Wall-Box, qui requiert une installation spécifique, et donc un coût supplémentaire lors de l’installation de celle-ci.

Si le conducteur souhaite recharger son véhicule en dehors de son point de recharge quotidien, il peut donc le faire sur une borne de charge publique. Celles-ci se déploient progressivement en voirie, sur les parkings des centres commerciaux (Leclerc), dans les parkings concédés (Vinci notamment), les stations services etc… Malgré tout, ne nous voilons pas la face, elles sont encore trop rares...

Une autonomie en hausse
Au contraire des autres modèles électriques (hors Twizy), qui annoncent une autonomie de 180 km, cette petite Zoé est annoncée pour 210 km en cycle normalisé, une première pour un véhicule de grande série. Beaucoup trouveront cela insuffisant, et pourtant pour des trajets A/R domicile/travail cela couvre 80% des cas. Alors oui, pour partir en vacances, ce sera trop juste, mais vu la taille du coffre –digne pour une citadine-, ce ne serait pas forcément évident à moins de partir avec seulement sa brosse à dents...

Coffre Zoé

La Zoé marque donc un net progrès dans le domaine de l’autonomie. Pour cela, elle dispose d’équipements très modernes pour réduire la consommation électrique, et notamment du « Range OptimiZEr », en série sur toutes les versions.

Ce système dispose de 3 innovations techniques majeures comme le système de récupération d’énergie au freinage de dernière génération, d’une pompe à chaleur qui utilise les calories de l’air pour réchauffer ou refroidir l’habitacle, et de pneus Michelin Energy E-V spécifiques.

Ainsi, la Zoé se permet donc d’afficher 210 km d’autonomie en cycle NEDC, soit entre 100 et 150 km d’autonomie réel, selon le type de conduite.

La conduite influençant beaucoup la consommation, le tableau de bord de la Zoé indique en temps réel au conducteur l’impact de celle-ci sur son autonomie. Diverses aides permettent également de l’augmenter comme le mode Eco, l’économètre, etc…

La Zoé, une voiture connectée
Deux packs de services sont proposés par Renault. « My Z.E Connect », en série, permet de visualiser sur son smartphone, le niveau de charge, l’autonomie, et diverses informations dans ce domaine. L’application permet également de visualiser les différentes bornes de recharge, des conseils, etc….

Le second pack, « My Z.E inter@ctive » en option ou série selon les versions, permet d’interagir à distance avec son véhicule. Ainsi, il est possible de lancer à distance le pré-conditionnement de l’habitacle (quand la voiture est branchée sur une prise électrique), de programmer la charge, etc…

Le système multimedia R-Link (i-dessus), étant livré en série, la Zoé bénéficie ainsi de la connectivité offerte par celui-ci. Véritable ordinateur de bord, le R-Link pilote le système audio, le système de navigation, la téléphonie, le Bluetooth, et diverses autres fonctions.

Disposant d’un écran tactile de 7’’, de la reconnaissance vocale, et de la fonction Text To Speech qui permet au système de lire par exemple une adresse, cette tablette est véritablement le point central d’interaction entre l’humain et la machine.

Le système de navigation GPS TomTom ZE Live, offre la possibilité de visualiser automatiquement le rayon d’action possible du véhicule en fonction de son autonomie. De même, si le trajet désiré n’est pas possible sans une recharge, le système adapte le parcours pour passer par des bornes.

Enfin, le R-Link permet de "dénoncer" les appareils électriques les plus consommateurs du véhicule en fonction de leur utilisation.

Grâce à sa connectivité EDGE 2.75G intégré (le 3G est également présent mais non activé), divers services connectés sont aussi disponibles, comme le trafic routier, la présence de radar (… pardon de zones de danger…) en temps réel / Coyote, la météo, la possibilité de télécharger de nouvelles applications sur le R-Link Store, la consultation de ses mails, etc… Un vrai smartphone intégré en quelque sorte…

Un habitacle sobre et réussi, mais des matériaux « légers »
L’habitacle se veut sobre et moderne, avec notamment des équipements inédits, comme le pré-conditionnement de l’habitacle programmable. Le système de climatisation utilisant la pompe à chaleur permet de ne pas dessécher la peau en ajustant automatiquement le niveau d’humidité. De même un filtre à particules à charbon actif permet de purifier l’air.

Sur la version ZEN, un capteur de toxicité détecte le taux de pollution et active automatiquement le recyclage de l’air. De même, un ioniseur permet de le purifier en éliminant les bactéries et allergènes présents dans l’habitacle et un diffuseur de senteurs actives permet de diffuser deux types de parfums.

Concernant la présentation générale, le dessin de la planche de bord est agréable, même si on peut regretter les économies réalisées sur le dos du choix des matériaux de la planche de bord, qui apparaît un peu "légère", un peu comme pour la Clio d’ailleurs.

Notons tout de même que les sièges disposent d’un traitement en Teflon qui rend le tissus imperméable et anti-tâches.

Un prix alléchant, quoique…
Rouler en Zoé, c’est rouler différent, certes. Mais l’aspect budget est également primordial. Et sur ce point , le coût d’achat de la Zoé est très intéressant puisqu’elle est affichée à 13 700 € TTC en France, avec l’incitation fiscale / bonus-malus déduit (7 000 €). Ainsi, pour le coût d’une Clio, vous disposez d’une voiture équivalente, basée sur cette dernière, et disposant en prime du système multimédia R-Link en série et de la climatisation, mais avec un prix de revient bien inférieur.

Revers de la médaille, a cela, il faudra cependant ajouter 79 € / mois (soit à peine plus qu'un plein de Clio) TTC pour 12 500 km annuels sur 3 ans au titre de la location de la batterie en plus de la recharge (entre 1 et 2 € pour environ 150 km).  Ainsi, autant rouler coûte peu, autant ne pas rouler aura un coût quasi-similaire...

Malgré tout, cet « abonnement » comprend une assistance disponible 24 h / 24 et 7 jours / 7. Elle fonctionne pour tous les types de pannes : pannes d’énergie, pannes liées au GMPe (groupe motopropulseur électrique), à la batterie et au véhicule.

Ainsi, si le conducteur tombe en « panne sèche », l’assistance le dépanne jusqu’à une borne de recharge dans la limite de 80 km. En cas d’incident technique immobilisant, le véhicule sera remorqué vers un centre expert Z.E. et le conducteur se verra proposer une solution de mobilité pour atteindre sa destination (véhicule de remplacement, taxi, hébergement etc.)

Des garanties supérieures au thermique
Comme pour le reste de la gamme, la garantie véhicule de la Zoé est de 2 ans / kilométrage illimité ou 3 ans / 100 000 kilomètres selon les pays.

Les ZE disposent cependant de garanties supplémentaires:
- Garantie GMPe : 5 ans / 100 000 km
- Garantie batterie « à vie » : le contrat de location assure une batterie toujours opérationnelle et une capacité de charge supérieure à 75 % de sa capacité initiale. Dans le cas contraire, la batterie est remplacée gratuitement.
 



 

Commentaires


Laissez votre commentaire

Commentez cet article. Pas besoin d'inscription, entrez simplement un pseudo et exprimez vous !
ATTENTION: Ceci n'est pas un forum !


(facultatif, ne sera pas affichée)
En renseignant votre email, vous recevrez une seule et unique alerte lorsque qu'une ou plusieurs réponses seront postées


Code




Imprimeur |