Accueil >  NEWS  >  NEWS  > 

Nissan prêt à discuter malgré des tensions tenaces

A l’occasion de l’assemblée générale des actionnaires de Nissan, l’actuel Directeur Général de Nissan a indiqué vouloir obtenir une équité entre Renault et Nissan au sein de l’Alliance.
Nissan prêt à discuter malgré des tensions tenaces
Par le 25/06/2019

Cette équité est depuis longtemps un sujet sensible, Nissan estimant qu’il n’est pas normal que Renault, plus petit que lui, soit autant présent à son capital (plus de 40%), quand Nissan ne dispose que de 15 % de Renault, sans droit de vote en prime.

"Nous voulons une relation gagnant-gagnant avec Renault. L'alliance a été prospère jusqu'ici parce que nous avons respecté l'indépendance de chacun […] Si cela est nécessaire, nous mettrons notre structure capitalistique sur la table. Si la relation bascule dans un gagnant-perdant, elle se rompra très rapidement",  Hiroto Saikawa, menaçant au passage les dirigeants de Renault.

Nissan accepte l’entrée de membres de Renault dans sa nouvelle gouvernance

La nouvelle organisation de Nissan a été validé par ses actionnaires. Renault, via son Président Senard, avait refusé de voter favorablement le projet si le constructeur français n’y était pas présent. Bien qu’ayant rejeté initialement la demande, Hiroto Saikawa a finalement accepté. Jean-Dominique Senard et Thierry Bolloré, respectivement Président et Directeur Général de Renault siégeront ainsi au sein de deux des trois comités de Nissan.

Forcément, cette demande a été mal perçue par certains actionnaires qui accusent le nouveau vice-président de Nissan, Jean Dominique Senard, de ne pas agir en faveur des intérêts du constructeur nippon.

"Depuis que je suis arrivé, j'ai fait tout mon possible pour adoucir les relations dans une alliance que j'ai découverte en bien pire état que je le pensais", a répondu le président de Renault. "Je n'avais pas l'intention d'être agressif envers Nissan. Je vous supplie de me croire sur ce point." Jean Dominique Senard

Hiroto Saikawa, menacé mais reconduit chez Nissan

Malgré des discordes, Hiroto Saikawa a été reconduit au sein du conseil d’administration. Beaucoup l’accusent de vouloir surtout bloquer Renault plutôt que d’agir en faveur de l’Alliance, tandis que d’autres auraient préféré tourner la page Ghosn, en se séparant de son ancien N°2.

Commentaire(s)


Laissez votre commentaire

En renseignant votre email, vous recevrez une seule et unique alerte lorsque qu'une ou plusieurs réponses seront postées. Elle ne sera pas communiquée ni revendue.