Accueil >  Groupe  >  Samsung Motors  > 

Renault-Samsung dévoile le concept-car eMX en Corée

Premier concept-car conçu entièrement par Renault Samsung en Corée, eMX Concept se veut un avant-goût de solutions technologiques et esthétiques pour le futur...
Renault-Samsung dévoile le concept-car eMX en Corée
Par le 06/04/2009

En novembre 2008, le bureau de design Renault Samsung Motors, créé il y a environ trois ans, a été refondé à Kiheung sous le nom de RSM Design. Il représente désormais le centre névralgique du design Renault en Asie, s'inscrivant au sein d'un réseau international de bureaux similaires situés à Paris, Sao Paulo, Bucarest ou encore Barcelone en Espagne.

Annoncé dès le 12 mars 2009 puis dévoilé sous forme de dessins le 1er avril de la même année, le tout premier modèle original du bureau RSM Design a été révélé au monde le 2 avril, en avant-première lors du salon automobile de Séoul où il a fait une apparition remarquée.

Samsung Motors eMX Concept

Les premiers pas dans le futur 

Désigné eMX (pour eco-Motoring eXperience, ou "expérience éco-automobile"), c'est un véhicule d'apparence très futuriste, tout en courbes douces, en forme de goutte d'eau, conçu pour évoquer l'idée de nature. Selon un communiqué coréen, "eMX intègre les valeurs et l'esprit de l'avenir écologique de la marque Renault Samsung Motors".

Uniquement proposé en 3 portes, ce petit véhicule est à mi-chemin entre une citadine classique et un coupé sportif, un domaine auquel il reprend de nombreux codes comme le passage de roues élargies.

Le toit en verre du concept eMX offre une grande sensation d'espace à ses passagers. Le design intérieur est élégant, volontairement simple, dépouillé, et organique. Un retour au bio-design, en somme. Toute la technologie de pointe mise en oeuvre dans l'habitacle s'accompagne d'effets de lumière impressionnants, le tout dans une présentation voulue la plus épurée possible, sujet qui revient régulièrement sur les différents concept-car présentés actuellement.

Tableau de bord Samsung eMx Concept

Une base de lancement pour un prochain modèle ? 

Utilisant un moteur "vert", eMX reprend la plateforme de la Mégane et de la nouvelle SM3, raccourcie à 4,04 m. Il mesure 1,818 m de large et 1, 468 m de haut, avec un empattement de 2,535 m.

Bien que présenté comme un pur concept-car, plusieurs observateurs pensent que  cet eMX pourrait bien préfigurer un futur modèle de la gamme Renault Samsung Motors, peut-être la compacte citadine électrique annoncée pour 2011. "Un design qui est bien accepté en Corée peut être reconnu de par le monde entier", a déclaré Patrick Le Quément, le designer du groupe Renault dans une interview au Korea Times. "Ce pays engendre de nombreux jeunes designers très prometteurs".

Rien de précis n'a été révélé quant à l'intérieur de ce véhicule, si ce n'est quelques photos, ni à ses performances, ce qui fait qu'on est en droit de se demander si eMX n'est pas pour le moment qu'une maquette grandeur nature plutôt qu'un réel prototype roulant. Il était donc probable qu'il reste au stade de maquette. 

Et ce fut le cas. Ce show-car Renault Samsung eMX a bien été conçu pour rester à l'état de modèle statique. Statique certes, mais loin d'être inutile. Si l'on regarde attentivement les courbes de ce modèle et plus principalement l'arrière du concept, on pourrait presque voir apparaitre quelques détails qui font penser à la Nissan Leaf, le modèle 100 % électrique constructeur japonais

Il est vrai que tous ces projets à base de concept-car, show-car ou encore prototypes restent très souvent à l'état statique. À travers ces projets, les constructeurs cassent les codes de l'automobile et toutes ses contraintes techniques. Néanmoins, ils sont utiles et servent à la construction et l'inauguration de futurs modèles. C'est le cas notamment pour la firme au losange Renault qui s'est inspiré du show-car Morphoz pour créer celui de la prochaine génération de la Mégane. 

Même s'il n'a pas abouti, ce projet devrait malgré tout ouvrir la voie du nouveau design de la marque coréenne qui peine encore à se relancer au pays du matin calme et qui peut pas spécialement compter sur les ventes à l'export pour rebondir. Intégrée dans l'Alliance Renault-Nissan-Mitsubishi depuis son rachat en 2000, l'entreprise peine à s'imposer et se retrouve même dans une situation inconfortable en raison de la crise sanitaire actuelle, tout comme le constructeur japonais Nissan. 
 


Commentaire(s)


Laissez votre commentaire

En renseignant votre email, vous recevrez une seule et unique alerte lorsque qu'une ou plusieurs réponses seront postées. Elle ne sera pas communiquée ni revendue.

Version Desktop - 30-1602-7445-planeterenault-amp0-device-940759185