Accueil >  NEWS  >  NEWS  > 

Le chinois Geely s’impose chez Daimler

Les constructeurs automobiles chinois s’intéressent de plus en plus aux constructeurs européens. Si jusque là, c’étaient surtout d'anciens fleurons en perte de vitesse qui les intéressaient, ce n’est désormais plus le cas.
Le chinois Geely s’impose chez Daimler
Par Loic FERRIERE le 02/03/2018

En effet, après le rachat de Jaguar et Land Rover par l’indien Tata avec le succès que l’on sait, l’investissement du chinois DongFeng dans PSA, ou encore le rachat du suédois Volvo par Geely -lui aussi chinois- qui a d’ailleurs repris en 2017 les activités de Proton et Lotus- le même Geely frappe fort puisque ce dernier a annoncé vendredi dernier, un peu à la surprise générale, avoir désormais en sa possession près de 10 % des parts de l’allemand Daimler.

Pour Daimler, cette situation est plutôt inédite, et pose question. Même son de cloche chez l’Alliance Renault-Nissan avec qui le constructeur allemand a procédé il y a quelques années à un échange d’action, à hauteur de 3,1 %.

Si cette annonce est une surprise, l’intérêt de Geely pour Daimler n’est pas nouveau. Déjà en novembre dernier, Geely avait proposé à Daimler de prendre 5 % du capital, mais le groupe allemand s’y était opposé. Prenant acte de la décision, Geely n'a pas lâché le morceau et a procédé discrètement au rachat de 9,69 % du capital du groupe Allemand.

L’objectif annoncé par Geely est la mise en place d’un partenariat dans le domaine des véhicules électriques et autonomes en affirmant ne pas désirer augmenter sa participation. Pour le moment en tout cas...

Commentaire(s)


Laissez votre commentaire

En renseignant votre email, vous recevrez une seule et unique alerte lorsque qu'une ou plusieurs réponses seront postées. Elle ne sera pas communiquée ni revendue.