France GB Germany Italy Spain Romania
Planète Renault Planète Renault Planète Renault Planète Renault
Accueil > 

Par Team Planète Renault le 19/09/2017
 
Alliance 2020: nouveau plan stratégique de Renault

Alliance 2020: nouveau plan stratégique de Renault

C.Ghosn a dévoilé le nouveau plan stratégique de l’Alliance Renault-Nissan-Mitsubishi consistant principalement à augmenter considérablement les synergies entre les trois marques majeures du "groupe".


Peu avant les années 2000, Renault a décide de devenir l’actionnaire majoritaire de Nissan afin de le sauver de la faillite et de créer des économies d’échelle en créant des synergies entre les deux marques.

Une fois le premier point réalisé, le second sera plus compliqué, les marques ayant des cultures très différentes que ce soit du côté des ingénieurs, ou des clients, avec des attentes également différentes.

Quand les européens carburent au Diesel et à la boite auto à double embrayage, les asiatiques répondent par l’essence et la boite auto CVT plus confortable mais bien moins dynamique…

Difficile dès lors d’avancer ensemble vers cet objectif sans froisser les égos d’un côté ou de l’autre. La création de synergies est donc lente (5 milliards actuellement). La mise en place d’une plate-forme commune (CMF) entre les deux marques n’est d’ailleurs pas si vieille que ça...

Le plan « Alliance 2022 » a donc des objectifs ambitieux.

10 milliards de synergies en 5 ans

En moins de 5 ans, l’objectif est de multiplier par 2 ce qui a été fait en 20 ans, à savoir dégager 10 milliards de synergies.

"Cela sera rendu possible, d’une part grâce à l’accélération de la collaboration entre Renault, Nissan et Mitsubishi Motors sur les plateformes, les motorisations et les nouvelles technologies relatives aux véhicules électriques, autonomes et connectés. D’autre part, les synergies iront croissant grâce à l’augmentation de nos économies d’échelle. Nos ventes annuelles devraient dépasser les 14 millions d’unités, générant un chiffre d’affaires de 240 milliards $ à la fin du plan", souligne Carlos Ghosn, Président-directeur général de l’Alliance.

L’apport de Mitsubishi va, il est vrai, grandement faciliter les choses, les deux constructeurs japonnais ayant de nombreux points communs. En sus, l'Alliance veut utiliser un total de 4 plates-formes communes pour produire plus de 9 millions de véhicules dans le monde par an.

Pour propulser ces plate-formes, les trois marques vont devoir utiliser 75 % de motorisations communes (soit 22 sur 31) contre seulement 33 % à l’heure actuelle. Attention cependant car ce chiffre est peu biaisé du fait là aussi, de l’arrivée de Mitsubishi (14 sur 38) marque avec laquelle, aucune synergie n'est pour le moment possible, le "rachat" n'étant pas assez ancien.

Les véhicules électriques sont également une grosse source d’économie d’échelle, chose que ne fait pas actuellement l’Alliance, la Leaf et la Zoé étant assez différentes. 12 nouveaux modèles 100 % électriques devraient voir le jour et tous devront partager leurs composants dont une plate-forme spécifique. De même, 40 % des nouveaux véhicules seront équipés de la conduite autonome.

Alliance Renault-Nissan-Mitsubishi
 
Pour l’anecdote, parallèlement à cette annonce, le nouveau logo de l’Alliance a été dévoilé.




 

Commentaires


Laissez votre commentaire

Commentez cet article. Pas besoin d'inscription, entrez simplement un pseudo et exprimez vous !
ATTENTION: Ceci n'est pas un forum !


(facultatif, ne sera pas affichée)
En renseignant votre email, vous recevrez une seule et unique alerte lorsque qu'une ou plusieurs réponses seront postées


Code




Imprimeur | codespromofr |