Accueil >  NEWS  >  NEWS  > 

Espionnage: la DCRI continue sa contre-enquête

Espionnage: la DCRI continue sa contre-enquête
Alors que les enquêteurs de la DCRI, le service de contre-espionnage français, n'ont toujours pas de preuves concernant les accusations portées par Renault sur ses 3 cadres licenciés pour faute grave, l'enquête se poursuit.
Par Loic FERRIERE le 27/01/2011

Après avoir perquisitionné au sein du Technocentre, le centre de recherche de Renault dans les Yvelines, renommé depuis peu Le Losange,  les services de renseignement français vont désormais auditionner les trois cadres (qui continue de nier fermement les faits) mis en cause par Renault.

Les enquêteurs ont déjà auditionné quatre salariés de Renault, dont Dominique Gevrey et Marc Tixador, qui sont les anciens policiers chargés de l'enquête interne cet été. Les prochains entendus (comme témoins seulement) seront les trois cadres licenciés.

Il y a quelques jours, la DCRI avait déjà récupéré leurs ordinateurs professionnels ce qui n'avait pas permis de trouver la moindre preuve des accusations portées contre eux.
 

Commentaire(s)


Laissez votre commentaire

En renseignant votre email, vous recevrez une seule et unique alerte lorsque qu'une ou plusieurs réponses seront postées. Elle ne sera pas communiquée ni revendue.