Accueil >  Groupe  >  Le groupe Renault  > 

Salaire presque conservé à Sandouville

Salaire presque conservé à Sandouville
Le secrétaire d'Etat à l'Emploi Laurent Wauquiez a annoncé mercredi que les 1.500 employés confrontés à du chômage technique à Sandouville (Seine-Maritime) pourraient bénéficier du "quasi maintien" de leur salaire pendant les périodes chômées.
Par le 31/10/2008

PARIS (AFP) —  Chaque employé concerné "se verra proposer une solution individualisée", passant notamment par une formation, afin de d'être assuré "d'un quasi maintien de sa rémunération" pendant les périodes de chômage partiel rencontrées d'ici à la fin de l'année, précise un communiqué de Bercy publié mercredi à l'issue d'une rencontre entre M. Wauquiez, les syndicats du site de Sandouville et Renault.

La rencontre a permis de déterminer "les conditions pratiques de mise en oeuvre de ces dispositions": les premières formations commenceront dès le 3 novembre, est-il encore précisé.

Mille emplois doivent par ailleurs être supprimés dans l'usine. Ces suppressions s'intègrent dans un plan global annoncé en juillet qui prévoit 4.000 départs dans la maison mère en France et 2.000 autres dans les filiales européennes.


Commentaire(s)


Laissez votre commentaire

En renseignant votre email, vous recevrez une seule et unique alerte lorsque qu'une ou plusieurs réponses seront postées. Elle ne sera pas communiquée ni revendue.

Cache non actif