Accueil >  Groupe  >  Le groupe Renault  > 

Renault supprime le versement du dividende 2019

Pour faire face à la crise liée à la pandémie du COVID-19, le conseil d’administration de Renault a validé jeudi 9 avril diverses mesures permettant de réaliser des économies mais aussi et surtout de montrer l'exemple.
Renault supprime le versement du dividende 2019
Par le 12/04/2020

Suppression du dividende pour les actionnaires de Renault

Comme l’avait d’ailleurs annoncé Reuters, le conseil d’administration réuni jeudi a décidé de supprimer le dividende de 1,10 € par action au titre de l'exercice 2019 qui devrait être payé en juin prochain.

Comparé aux années précédentes, ce dividende avait d’ailleurs déjà été divisé par 3 comparé à l’année dernière, suite à des pertes pour l'exercice clos au 31 décembre 2019, et annoncées par Renault au cours du premier trimestre cette année.

Une mauvaise nouvelle pour les actionnaires, pour l’Etat bien sûr -même si ce dernier par la voix de Bruno Lemaire avait demandé aux entreprises dont l’Etat est actionnaire de ne pas verser de dividende- mais aussi et surtout pour les petits actionnaires, qui ont d’ailleurs vu la valorisation de l’action divisée par 3 en un an. 

Une baisse de la rémunération des dirigeants

Autre décision actée au cours de l’assemblée générale, une baisse de 25% du salaire sur un trimestre de ses deux hauts dirigeants, le président Jean-Dominique Senard, et la directrice financière qui occupe également le poste de directrice générale par intérim en attendant l’arrivée de Luca de Meo en juillet prochain, Clotilde Delbos. Cette mesure sera reconduite si le confinement venait à perdurer.

Les administrateurs ont également décidé de façon unanime de baisser de 25% leurs émoluments liés à leurs jetons de présence en 2020.

Un accord signé avec les principaux syndicats

Un accord a été signé afin de prendre en charge le salaire du chômage partiel à 100% pour les salariés, suite à l’arrêt des usines françaises depuis le 16 mars dernier. Les trois syndicats CFDT, FO et CFO-CGC qui représentent plus de 50% des salariés ont signé l’accord prévoyant que chaque salarié donne 1 jour de RTT pour abonder un fond de solidarité, qui va d'ailleurs recevoir le montant des salaires économisés sur ses deux plus hauts dirigeants.

En échange, Renault assure maintenir la prise en charge de 100% du salaire même en cas d’activité partielle comme c’est le cas en ce moment. Par ailleurs, l’accord ne remet pas en cause les mesures salariales votées lors des dernières négociations annuelles obligatoires, mais un échelonnement est prévu afin de maintenir du cash dans les caisses de l’entreprise.

Enfin, le temps de travail sera adapté, afin de permettre de réaliser des semaines de 6 jours, ainsi que le décalage de certains congés, etc.

Le Conseil d’administration de Renault, réuni en séance ce jour sous la présidence de Jean-Dominique Senard, a fixé au 19 juin 2020 l’Assemblée générale annuelle des actionnaires initialement prévue le 24 avril 2020. Les modalités de cette Assemblée générale seront précisées aux actionnaires ultérieurement. L’assemblée générale des porteurs de titres participatifs est quant à elle fixée au 12 juin 2020.

Dans le contexte actuel lié à la pandémie de coronavirus dans le monde, et dans un souci de responsabilité vis-à-vis de l'ensemble des parties prenantes du Groupe qui consentent des efforts ou subissent les effets d’une crise sans précédent, le Conseil d’administration de Renault a décidé de ne plus proposer la distribution de dividende à l’Assemblée générale.

Dans le même état esprit enfin, l’ensemble des membres du Conseil d’administration de Renault ont décidé de revoir à la baisse leur rémunération : Jean-Dominique Senard, Président du Conseil d’Administration diminue de 25% sa rémunération pour le second trimestre 2020 au minimum et les administrateurs décident à l’unanimité de diminuer de 25% le montant de leurs jetons de présence 2020. Les économies réalisées seront reversées au fonds de solidarité mis en place dans le cadre du Contrat de solidarité et d’avenir conclu le 2 avril 2020.

Clotilde Delbos, Directeur général de Renault SA pour une période intérimaire, a décidé aussi de diminuer sa rémunération de 25% pour le second trimestre 2020 au minimum”. Communiqué Officiel de Renault en date du jeudi 9 avril 2020. 

 


Commentaire(s)


Laissez votre commentaire

En renseignant votre email, vous recevrez une seule et unique alerte lorsque qu'une ou plusieurs réponses seront postées. Elle ne sera pas communiquée ni revendue.

Cache non actif