Accueil >  NEWS  >  NEWS  > 

Renault Trucks annonce de bons résultats pour 2018

Renault Trucks, l’une des filiales de Volvo Trucks a annoncé de bons résultats financiers et commerciaux pour l’année 2018. Une bonne nouvelle pour une marque qui a connu deux plans sociaux ces dernières années.
Renault Trucks annonce de bons résultats pour 2018
Par le 11/04/2019

Renault Trucks en forte hausse en France

Les bons résultats du constructeur « français » de poids-lourds sont d’abord le fruit d’une bonne performance sur son propre marché, à savoir la France. L’année dernière, Renault Trucks a ainsi immatriculé 23 581 camions dans l’hexagone, soit une hausse de plus de 10% comparé à l'année précédente.

La marque détient ainsi une part de marché très confortable s’élevant à 27,7% sur les gros tonnages (plus de 16 tonnes) et même 28,1% sur le segment inférieur.

L’exercice 2018 a donc été particulièrement positif, d’autant plus qu’il s’inscrit dans une logique haussière depuis 4 ans. Une bonne nouvelle après deux plans sociaux consécutifs.

Une présence limitée dans le reste du monde

L’Europe est clairement le marché cible de Renault Trucks. Avec 26 830 véhicules matriculés (hors France), la marque affiche une hausse encore meilleure de 13,5%. Pour autant, le constructeur reste encore trop centré sur l’Europe.

Renault Truck

Ses ventes mondiales, en dehors de l’Europe sont faibles, avec seulement 4 457 unités (soit une baisse de 8,8%), notamment suite à la mise en place de quotas d’importation décidée par les autorités algériennes.

Un centre de R&D près de Lyon

Afin de construire l’avenir, le constructeur ouvrira dès 2021 un nouveau centre de recherche et développement de 11 300 m² sur 3 niveaux près de Lyon sur son site de Saint-Priest.

Cet investissement de 33 millions d’euros permettra d’accueillir plus de 1 000 personnes et de faire se côtoyer ingénieurs, chercheurs et fonctions achats afin d’optimiser les interactions avec comme objectif d’accélérer le cycle de vie des projets.

Renault Trucks, le plus français des suédois…

Bien que le terme Renault fasse forcément référence à la France, le constructeur de poids-lourds historiquement très implanté en France  que ce soit commercialement ou stratégiquement avec ses usines à Blainville-sur-Orne (qui va prochainement produire les camions électriques D et D Wide Z.E), Venissieux ou encore Bourg-en-Bresse dans l’Ain, est en réalité… suedois et ce, depuis maintenant près de 20 ans.

En effet, en 2001, Renault cède 100% de sa division Renault VI (ex RVI) à la branche industrielle de Volvo, et la renomme au passage Renault Trucks (autrement dit Renault camions en Français). Renault conserve malgré tout 21,6 % du nouveau groupe, faisant du constructeur français l'actionnaire principal ayant un droit de veto.

Cependant, suite à la crise financière de 2008/2009 et à un fort endettement (8,8 milliards d'euros en 2008), Renault se sépare d’une part importante du capital de Volvo AB (14,9%) en 2010 contre 3 milliards d'euros et renouvelle l’opération en sortant définitivement du capital en 2012 contre un peu plus de 800 millions d'euros.


Commentaire(s)


Laissez votre commentaire

En renseignant votre email, vous recevrez une seule et unique alerte lorsque qu'une ou plusieurs réponses seront postées. Elle ne sera pas communiquée ni revendue.

Cache non actif