Accueil >  NEWS  >  NEWS  > 

GP F1 de Hongrie: Sainz 9ème

La première moitié de la saison s’est achevée dimanche soir, au terme d’une course remportée par Lewis Hamilton, qui creuse l’écart au championnat sur son poursuivant direct Vettel, qui prend la seconde place de la course devant Räikkönen.
GP F1 de Hongrie: Sainz 9ème
Par Loic FERRIERE le 01/08/2018

Qualifié en cinquième position, grâce à une piste humide lors de la séance, Carlos Sainz pouvait nourrir de gros espoirs sur cette course. Malheureusement, il pourra seulement assurer quelques points.

Pour Renault, cette course sera certainement l'une des plus frustrantes sur cette première campagne, même si Sainz parviendra à sauver les 2 points de la 9ème place. En effet, après un bon départ, le pilote espagnol va perdre quelques places en étant poussé au premier virage, se retrouvant ainsi 8ème, avant de perdre du temps derrière les deux McLaren après les arrêts au stand.

Du côté de son coéquipier, il déplore un manque d’équilibre et donc de rythme pour faire mieux que la 12ème place qui sera la sienne après l'arrivée.

« La voiture n’avait pas le rythme et l’équilibre était mauvais aujourd’hui. En fin de compte, nous n’étions pas assez rapides. Nous avons connu une bonne course le week-end dernier et cela n’était pas le cas cette fois. Le sport automobile est ainsi. Quand vous n’avez pas le rythme, tout devient plus dur et cela l’était encore plus en étant bloqué dans le trafic la plupart du temps. Nous pensions que ce tracé nous conviendrait. » Hülkenberg, pilote Renault

Pour C.Abiteboul, le manque de performance provient d’une erreur de stratégie, avec un choix de pneumatiques trop conservateur. Pour rappel, le principal problème de Renault cette année est justement la dégradation des pneumatiques, poussant l’équipe à se montrer très prudent sur la question.

A l'issue de la course, Renault a réussi à limiter la casse, en perdant seulement 5 points sur sa poursuivante directe, l'équipe Haas.
Placée à la 4ème place provisoire, Renault dispose ainsi de 82 points contre 66 pour l'équipe américaine.

RedBull loin du compte en Hongrie, McLaren sauve l’honneur

S’il y a bien une course où l'on attendait RedBull, c’était bien la Hongrie. Pourtant il n’en sera rien. Qualifié seulement en 7ème position, Verstappen parviendra dès le départ à récupérer une place plus conforme à la sienne avec la 5ème position.

Pourtant, dès le 5ème tour, alors qu’il accusait un retard de 9 secondes sur le leader, il sera contraint à l’abandon, victime d'une perte de puissance liée à son MGU-K de son moteur.

"Ce n'est pas possible que je continue, peu importent les conséquences ?" a alors demandé un Verstappen furibond à la radio. "Je m'en fous que ce moteur explose... Quelle putain de blague en permanence, cette merde... Franchement !"

Très véhément, le pilote n’en n’est pas à sa première tirade de la sorte. Il faut dire aussi que RedBull est particulièrement touché par les pannes moteurs, alors que l’équipe Renault, ou encore Mclaren qui utilisent le même bloc ont plutôt une très bonne fiabilité… Vengeance de la part de Renault ? Peu probable. Mais une utilisation trop extrême du moteur, un problème d’intégration, ou un carburant non adapté paraît la piste privilégiée.

Son coéquipier Ricciardo, qualifié en dehors du top 10, s’est retrouvé en 16ème après le départ suite à une touchette avec la Sauber d’Ericsson. Dès la fin du 14ème tour, il entre dans le top 8 pour finir par prendre une belle 4ème place vu sa situation, à l’issue de la course.

Chez McLaren, Alonso parvient à gagner les 4 points de la 8ème place, tandis que son coéquipier a été contraint à l’abandon.

Commentaire(s)


Laissez votre commentaire

En renseignant votre email, vous recevrez une seule et unique alerte lorsque qu'une ou plusieurs réponses seront postées. Elle ne sera pas communiquée ni revendue.