Accueil >  NEWS  >  NEWS  > 

GP du Canada: Renault 7ème et 8ème

Le Grand Prix du Canada a vu Sebastien Vettel renouer avec la victoire et reprendre la tête du championnat du monde. Mais surtout, il a de nouveau confirmé la suprématie des trois grosses écuries que sont Mercedes, Ferrari et RedBull.
GP du Canada: Renault 7ème et 8ème
Par Team Planète Renault le 12/06/2018

En effet, lorsque les 6 voitures des 3 « Top-Teams » terminent la course comme cela a été le cas ce dimanche, les autres ne peuvent que se contenter de ramasser les miettes. L’équipe officielle Renault qui est souvent la meilleure « des autres », mais qui reste loin des leaders a fait du mieux qu’elle pouvait, et peut se féliciter de prendre les 7ème et 8ème places grâce à Hülkenberg et Sainz.

Avec ses deux pilotes dans le top 10, Renault repart avec 10 nouveaux points, permettant de confirmer sa quatrième place au championnat, devant McLaren qui n’a marqué aucun point et Force India qui s’est contentée de 2 points grâce à la 9ème place d’Ocon.

Si l’avance sur le 5ème augmente au championnat (16 points de marge sur McLaren), pour autant, en course, l’écart avec les leaders reste important puisque les 6 premiers (Vettel, Bottas, Verstappen, Ricciardo, Hamilton et Räikkönen) terminent avec 1 tour d’avance.

RedBull-Renault proche de Ferrari et Mercedes

Comme prévu, Renault a apporté au Canada une nouvelle spécification moteur qui tournait déjà au banc d’essai en début d’année comme nous l’avait confirmé C.Abitboul. Sur un circuit plutôt exigeant de ce point de vue, les deux Red Bull sont apparues plus que solides, et ce, dès les qualifications. Verstappen -qui a enfin réalisé une course sans erreur- a terminé à 8 secondes du leader et Ricciardo à 20, se permettant même de devancer la seconde Ferrari et la Mercedes d’Hamilton.

A noter tout de même que, faute de fiabilité, Mercedes n’ayant pu introduire son nouveau moteur, les deux pilotes à l’étoile ont donc dû se contenter d’un bloc déjà éprouvé et forcément moins puissant.

Double abandon pour McLaren

A l’inverse, pour l’équipe anglaise motorisée par Renault, les mauvais résultats s’accumulent puisque l’équipe repart de cette course avec un nouveau zéro pointé. Alors 11ème au 42ème tour, Alonso a été contraint à l’abandon suite à un problème technique.

Quant à son coéquipier, il termine la course à 2 tours du leader, en avant dernière position.

Commentaire(s)


Laissez votre commentaire

En renseignant votre email, vous recevrez une seule et unique alerte lorsque qu'une ou plusieurs réponses seront postées. Elle ne sera pas communiquée ni revendue.