Accueil >  NEWS  >  NEWS  > 

L’Australie lance la saison de F1 à Melbourne

La saison de Formule 1 2014 s’annonce comme la plus ouverte depuis bien des années. L’introduction du nouveau règlement va littéralement chambouler la hiérarchie établie et mettre à mal l’hégémonie Red Bull.
L’Australie lance la saison de F1 à Melbourne
Par Loic FERRIERE le 14/03/2014

Après des essais hivernaux difficiles pour les équipes motorisés par Renault, le team champion du monde en titre paraissait être en difficultés. Pourtant, les premiers essais libres de ce matin laissent apercevoir des espoirs dans le clan autrichien, avec les deux monoplaces dans le top 10, Vettel se classant quatrième de la seconde séance d’essais libres à 7 gros dixièmes d’Hamilton -leader de la séance sur sa Mercedes- et Ricciardo, 6ème.

Red Bull parait avoir quelque peu rattrapé son retard, mais se montre également fiable puisque Vettel a accompli 41 tours lors de cette séance. De bon augure pour la suite.

Qui de Mercedes, Ferrari ou Red Bull parviendra donc à tirer son épingle du jeu ce week end ? La réponse est difficile, mais les paris sont ouverts.



La Red Bull Renault en action. Le podium parait accessible

Si Renault commence donc à retrouver un peu le sourire avec son V6 Power-Unit, ses autres teams sont malgré tout encore en difficultés. Mais cette fois, le moteur n’est pas à blâmer.

Le team Lotus n’a que très peu roulé, tout comme Caterham d’ailleurs suite à de nombreux soucis, et les deux teams ferment la marche. Quand à Toro Rosso, dorénavant motorisée par Renault, Jean Eric Vergne, s’est classé à la 11ème place, ce qui n’est pas si mal au final.

Pour le moment, cela reste des essais libres, mais une certaine hiérarchie parait se dessiner. Mercedes parait en avance, mais pas autant qu’on pouvait le penser, avec Ferrari et Red Bull en embuscade.

Lotus Renault 2014
Lotus va certainement souffrir dimanche, et espère... voir l'arrivée.

La séance qualificative de samedi après-midi, et surtout la course, dimanche devraient être passionnantes. Nul doutes que la course sera certainement émaillée de nombreux abandons, que ce soit dans le clan Renault ou non.
 

Commentaire(s)


Laissez votre commentaire

En renseignant votre email, vous recevrez une seule et unique alerte lorsque qu'une ou plusieurs réponses seront postées. Elle ne sera pas communiquée ni revendue.