Accueil >  NEWS  >  NEWS  > 

Kubica peut créer la surprise à Monaco

Kubica peut créer la surprise à Monaco
Pilote le plus rapide en gomme dur, de la seconde séance d'essais libres, le Polonais Robert Kubica a étonné hier au volant de sa Renault
Par Nicolas LIGNON le 14/05/2010
Le paddock de Monaco, le vendredi, marche au ralenti. Bien sûr, l’activité sur la piste continue, avec notamment la course en GP2 series du troisième pilote et du réserviste du Renault F1 Team, Ho-Pin Tung et Jérôme d’Ambrosio. Mais pour les mécaniciens, les pilotes comme pour les ingénieurs F1, un vendredi en Principauté, sous le soleil, a quelque chose de particulier. Le bronzage ? Ils ne le travailleront pas. Ils resteront dans le garage, dans les camions-ateliers, ou dans le motorhome. Mais alors que d’habitude, le sport ne reprend pas son souffle entre les premiers essais libres et la course, la petite pause d’aujourd’hui permet de travailler sereinement.


 

Robert Kubica, que les rumeurs placent chez Ferrari en 2011, est à son aise dans les rues de la Principauté



Robert a créé la surprise, hier, se montrant très compétitif sur le tracé hyper sélectif de Monaco. Il n’en faut pas plus pour que les medias, aujourd’hui, fassent de lui l’épouvantail du Grand Prix à venir. « Et si Kubica créait la surprise ? », peut-on lire ici et là. L’intéressé, lui, ne pense qu’à la préparation de sa course. « La journée d’hier s’est bien passée », dit-il, « Cela dit, il reste des petites choses à revoir sur la voiture. Pouvoir y travailler sereinement, passer du temps à évaluer chaque solution possible, est un petit luxe. »

Hier soir, Total, partenaire du Renault F1 Team, a donné une réception dans le Joardin d’Hiver de l’hôtel Hermitage. La F1, en effet, a eu 60 ans le 13 mai. Les pilotes de l’équipe ont fait une apparition, serré des mains, discuté avec des légendes du sport telles que Jackie Stewart ou Nigel Mansell. Et alors que les noctambules prenaient la direction de soirées huppées organisées sur des bateaux ou des salons privés, les pilotes ont sagement regagné leur hôtel. Car, Monaco ou pas, il est hors de question d’aborder les qualifications avec une jolie paire de cernes !


 
Réagissez à cet article ici sur le Forum PlaneteRenault

Commentaire(s)


Laissez votre commentaire

En renseignant votre email, vous recevrez une seule et unique alerte lorsque qu'une ou plusieurs réponses seront postées. Elle ne sera pas communiquée ni revendue.