Accueil >  Sport  >  Formule 1  > 

GP Turquie d'Istanbul : Résultats des essais libres du vendredi

Sur une piste une nouvelle fois très glissante, c’est Max Verstappen qui a réalisé le meilleur temps des deux séances d’essais libres du vendredi. Étonnement, même si ce fut le cas pour le reste du paddock, les Mercedes se sont montrées fébriles.
GP Turquie d'Istanbul : Résultats des essais libres du vendredi
Par le 13/11/2020

Séances d’essais libres étranges ce vendredi sur le circuit d’Istanbul, en Turquie. Toutes les monoplaces ont tourné au ralenti ou presque en raison du manque d’adhérence cruel sur la piste. Sur ce tracé où l’asphalte a entièrement été refait avant l’arrivée de la Formule 1, qui n’était pas venue depuis 2011, les commissaires de courses ont eu l’ingénieuse idée de laver la piste ce matin. On vous laisse imaginer la suite…les conditions étaient encore plus compliquées qu'à Portimão. On a donc assisté à de nombreuses sorties de routes et des tête-à-queue qui n’auront épargné personne ou presque. Max Verstappen a été le plus rapide des deux séances. Lors de la deuxième séance, il a devancé la Ferrari de Charles Leclerc et les Mercedes de Bottas et de Hamilton. En difficulté depuis le début de la saison en raison de son train arrière, la Scuderia semble la moins désavantagée ce week-end.

Un week-end passionnant

Même si le manque d’adhérence est très compliqué à gérer pour les pilotes et les écuries, on ne peut pas nier le fait que cela annonce surtout un week-end intéressant avec de nombreux rebondissements à venir. 

Après une première séance d’essais libres avec des chronos très lents (14 secondes d’écarts entre le premier, Verstappen, et le dernier, Georges Russell), le classement de la deuxième séance ressemble à ce que l’on a plus l’habitude de voir même si aucune Mercedes n’est sur la première ligne. Pourtant équipés du DAS, ce système qui permet aux voitures Mercedes d’aligner ses roues pour chauffer plus facilement les pneus, Valtteri Bottas et Lewis Hamilton se sont littéralement battus pour garder leur monoplace en piste, sans empêcher quelques sorties de pistes et glissades.

Lors de la séance d’essais libres 1, Carlos Sainz a dû s’immobiliser en raison d’une panne électrique. Charles Leclerc a déclenché un drapeau rouge à peine 5 minutes après le début de la séance après avoir arraché le cône à l’entrée de la voie des stands. La Scuderia a même écopé d’une amende de 1000 euros car son pilote monégasque a été flashé à 101 km/h dans la voie des stands contre les 80 autorisés. Enfin, Georges Russell est d’ores et déjà assuré de s’élancer du fond de la grille dimanche après la multitude de changements réalisés sur sa monoplace.

Les Renault en grande difficulté

Les doutes se sont confirmés. Comme à Portimão, les Renault ont connu des difficultés sur un tracé avec peu d’adhérence. Les deux pilotes de l'écurie française se sont retrouvés à plus de trois secondes de Max Verstappen. Esteban Ocon a réalisé le 10ème temps lors des essais libres 1 et Ricciardo le 15ème temps en EL 2.

Le week-end s’annonce compliqué pour l’écurie française même si la piste semble gagner en adhérence au fur et à mesure des tours. Avec une température au sol de 20 degrés, un asphalte neuf et encore humide, difficile de savoir si les conditions de ce vendredi seront les mêmes que dimanche lors de la course. Néanmoins, il faudra s’accrocher car la troisième place au championnat du monde des constructeurs est en jeu et Renault ne dispose que d’un seul petit point d’avance sur Racing Point et McLaren, également en difficulté aujourd’hui.

Il faudra attendre la troisième séance d’essais libres samedi matin et les qualifications pour en tirer d’avantages. Les équipes travaillent désormais sur les stratégies à adopter, qui pourraient être bouleversées dimanche si la piste reste glissante.


Commentaire(s)


Laissez votre commentaire

En renseignant votre email, vous recevrez une seule et unique alerte lorsque qu'une ou plusieurs réponses seront postées. Elle ne sera pas communiquée ni revendue.