Accueil >  Sport  >  Formule 1  > 

Ricciardo aux pieds du podium à l'issue d'une course Toscane chaotique

Dans un Grand Prix rocambolesque ponctué par deux drapeaux rouges impliquant chaque fois l’arrêt de la course, Renault s’en est plutôt bien sorti grâce à Ricciardo qui rate le podium dans les derniers tours.
Ricciardo aux pieds du podium à l'issue d'une course Toscane chaotique
Par le 14/09/2020

Après deux courses satisfaisantes en termes de performance mais aussi de points -même si la dernière course à Monza laisse comme un arrière goût d’inachevé- la piste du Grand Prix de Toscane n’était pas réellement sensée trop convenir à la monoplace de Daniel Ricciardo et Esteban Ocon.

Pourtant, les essais libres ont laissé de solides espoirs, principalement lors des EL1 et EL2 de vendredi, laissant entrevoir de solides progrès de la part d'équipe Renault qui se nommera Alpine dès 2021.

Samedi, le résultat des qualifications a été correct, sans plus. Les deux Renault ont atteint la dernière phase des qualifications, même si les positions restent décevantes, Ricciardo se qualifiant 8ème, et Ocon, à la dernière place possible, la 10ème.

Un début de course chaotique

Dimanche, au terme d’une course d’une durée de plus de deux heures et demi, Ricciardo se sera montré le plus performant des autres, derrière les deux Mercedes d’Hamilton et Bottas ainsi que la Red Bull d’Albon qui parvient à dépasser Ricciardo dans les derniers tours, le privant de sa 3ème place, pour seulement 2,3 secondes…

Une issue qui laisse des regrets, car jusque là, le pilote australien de l’équipe Renault avait réussi à éviter tous les pièges, et, dans une moindre mesure, à profiter de certains abandons, notamment celui de Verstappen (problème moteur puis accrochage dès le départ) et dans une certaine mesure de Stroll (crevaison entraînant une sortie de piste) en fin de course.

Le moins que l’on puisse dire c’est donc que l’épreuve a été riche en rebondissements, ou plutôt en accrochage. Le premier, dès le départ provoque l’abandon du vainqueur de Monza, Pierre Gasly et de Verstappen puis l’intervention de la voiture de sécurité pendant 6 tours le temps de nettoyer la piste. Au restart, un impressionnant accrochage dans la ligne droite met au tapis 4 nouvelles voitures, dont la McLaren-Renault de Sainz. Les débris étant très importants, la course est alors neutralisée par un drapeau rouge. Ricciardo est alors en 6ème position, une place qu’il a obtenu grâce à un bon départ. 

Malheureusement pour la seconde Renault, l’équipe annonce avant même la mise en grille pour le second départ, l’abandon d’Ocon suite à un problème de surchauffe des freins.

Une nouvelle neutralisation de la course

Après un second départ qui se déroule sans soucis avec seulement 12 voitures, Ricciardo remonte dans la hiérarchie en dépassant notamment la Ferrari de Leclerc puis s’arrête assez tôt aux stands. Alors 4ème, Ricciardo bénéficie de la sortie de piste suite à une crevaison de Stroll pour se retrouver sur le podium.  Mais la nouvelle neutralisation de la course, et malgré un bon départ qui voit le pilote Renault pointer un temps à la seconde place, a permis à la Red Bull d’Albon se recoller au train et ainsi de passer Ricciardo dans les derniers tours.

Cela reste malgré tout un très bon résultat, d’autant plus que McLaren se contente de la 6ème place de Norris, et Racing Point, de la 5ème grâce à Perez. En se plaçant devant elles,  Renault reprend quelques petits points à ses concurrents les plus directs, et parvient à distancer Ferrari de 17 points.


Commentaire(s)


Laissez votre commentaire

En renseignant votre email, vous recevrez une seule et unique alerte lorsque qu'une ou plusieurs réponses seront postées. Elle ne sera pas communiquée ni revendue.

Cache non actif