Accueil >  Sport  >  Formule 1  > 

Renault assure le minimum syndical

Seulement une semaine après le très bon résultat de l’équipe Renault F1 Team lors du Grand Prix de Grande Bretagne, la course d’hier qui se déroulait sur le même circuit a été bien moins prolifique en termes de points.
Renault assure le minimum syndical
Par le 10/08/2020

Pourtant, après le très bon week end il y a une semaine, on pouvait espérer un nouveau bon résultat de l’équipe, d’autant plus que dès les essais libres et même si Ocon semblait ne pas trouver les bons réglages, son coéquipier Ricciardo se retrouvait en haut de la feuille des temps.

Le pilote australien ne s’était pas caché sur le fait que sa monoplace convenait bien au tracé, et que les dernières nouveautés semblaient vraiment très bien fonctionner. De bon augure pour les qualifications qui se profilaient.

Lors cette séance qualificative, les espoirs furent confirmés. Bien que le pilote français Ocon a de nouveau échoué à atteindre la dernière phase des qualifications réservée aux 10 pilotes les plus rapides, Ricciardo a affiché une performance qui lui a permis de claquer un excellent 5ème temps, devant les deux Ferrari.

Si l’équipe avait le sourire pour Ricciardo, en revanche, du côté d’Ocon, c’était moins l’euphorie puisque, outre son 11ème temps, le pilote a écopé d’une pénalité pour avoir gêné un adversaire lors de son tour rapide au cours de la séance. Une erreur de l’équipe qui n’a pas prévenu son pilote, et qui se paiera par le recul de 3 places sur la grille.

Au départ, les deux monoplaces passent les premiers virages sans soucis. Ricciardo perd cependant une place au profit de la Racing Point de Stroll, tandis qu’Ocon en gagne deux, notamment grâce au tête à queue de Vettel lors des premiers virage.

Parti sur une stratégie à deux arrêts, Ricciardo se maintenait bien dans la course à la 6ème place en tenant le rythme des monoplaces devant lui mais une petite erreur provoquant une sortie de piste au 31ème tour, lui fera perdre tout espoir de marquer des points. 

En partant de loin, Ocon tentera une stratégie à un seul arrêt, consistant donc principalement à économiser ses pneumatiques. Après une longue course, il termine à la 8ème place histoire d’assurer 4 petits points.

Une course très décevante donc hier. Seule petite consolation, si Racing Point a engrangé un maximum de points grâce à Hülkenberg (qui remplaçait une nouvelle fois Perez) et Stroll, en revanche, McLaren n’a pas réussi à faire mieux que la 9ème place grâce à Norris, Sainz terminant seulement 13ème.  Renault perd donc 10 points sur Racing Point, tandis qu’elle en reprend 2 à McLaren.

« Des sentiments très partagés aujourd’hui avec une voiture dans le top dix et l’autre en dehors des points. La prestation d’Esteban doit être saluée compte tenu de sa position de départ et gagner six places dans une course comme celle-ci, au cœur d’un peloton extrêmement compétitif en dit long sur le potentiel collectif [...] Sa progression en course contraste évidemment avec Daniel qui était cinquième sur la grille. Le plan était de faire deux arrêts, similaire avec la stratégie des leaders. Son premier relais était bon avant que nous ne l’arrêtions pour éviter le trafic à sa sortie. Malheureusement, son deuxième relais n’était pas compétitif et les pneus arrières se sont dégradés beaucoup plus rapidement, et nous avons dû anticiper son second arrêt ce qui a totalement compromis le reste de sa course. Avec sa position de départ aujourd’hui, nous visions clairement un meilleur résultat. » Cyril Abiteboul, Team Principal


Commentaire(s)


Laissez votre commentaire

En renseignant votre email, vous recevrez une seule et unique alerte lorsque qu'une ou plusieurs réponses seront postées. Elle ne sera pas communiquée ni revendue.

Cache non actif