Accueil >  Sport  >  Formule 1  > 

Enfin ! La Formule 1 reprend ce week end !

Après plus de 3 mois d’arrêt, la Formule 1 reprend ses droits ce week end, non sans avoir mis en place des mesures drastiques pour protéger les protagonistes des différentes équipes.
Enfin ! La Formule 1 reprend ce week end !
Par le 02/07/2020

Cette reprise de la saison 2020 s’accompagne également d’un calendrier fortement chamboulé, et qui ne ressemble à aucun autre jusqu’alors. De nombreuses courses ont été supprimées, tandis que trouver des circuits sur lesquels rouler a été des plus difficiles pour les organisateurs.

En cause notamment, l’absence de public, qui rend le modèle économique des circuits et des pays organisateurs totalement caduque. Dès lors, trouver des pistes qui peuvent accueillir en toute sécurité la Formule 1 n’a pas été facile.

Pour le moment, le calendrier ne comptera donc que 8 épreuves, dont deux en Autriche, la première ayant lieu ce week-end, et deux en Grande Bretagne:

  • Grand Prix d’Autriche du 3 au 5 juillet
  • Grand Prix de Styrie (Autriche) du 9 au 12 juillet
  • Grand Prix de Grande Bretagne du 31 au 2 août
  • Grand Prix du 70ème anniversaire (Grand Bretagne) du 6 au 9 août
  • Grand Prix d’Espagne du 13 au 16 août
  • Grand Prix de Belgique du 27 au 30 août
  • Grand Prix d’Italie du 3 au 6 septembre

Les équipes arrivent en Autriche avec beaucoup de nouveautés

Bien que les usines aient été fermées pendant toute la période du confinement, les équipes ont tout de même profité de la suspension des courses pour continuer à développer leur monoplaces. Certaines nouvelles pièces étaient d’ailleurs déjà prévues pour l’Australie, d’autres pour les premières courses en Europe. 

C’est notamment le cas chez Renault, où la monoplace que piloteront l’australien Daniel Ricciardo et le français Esteban Ocon, qui reprend la course après plus d’un an et demi d’arrêt, sera très différente de celle qui a effectué les essais de pré-saison en Espagne. Chaque équipe communique d’ailleurs sur les nouveautés qu’elle apporte en Autriche, comme Mercedes ou Honda qui annonce une évolution de leurs moteurs.

Renault ferme la porte à Alonso

Après l’annonce du départ de Ricciardo de l’équipe (après seulement deux saisons) il y a quelques semaines, Renault est en quête d’un nouveau pilote. Le nom de Fernando Alonso a beaucoup été annoncé dans le paddock, et pour cause. On sait qu’il a plutôt envie de revenir, et on se rappelle tous les années fastes de l’espagnol qui riment avec les années fastes de Renault, c’était en 2005 et 2006 où le tandem avait décroché le titre constructeur et le titre pilote

Pourtant, dans un entretien accordé à l’Equipe, Cyril Abiteboul, directeur général de Renault F1 Team a semblé écarter cette hypothèse assez fermement alors que la porte semblait ouverte il y a encore seulement quelques semaines.

Il a cependant affirmé rechercher un pilote expérimenté et à ce sujet, un nom semble particulièrement tenir la corde, celui de Sebastien Vettel, dont son contrat se finira en fin d’année avec Ferrari.

"Je ne rentrerai pas dans les considérations économiques même si nos priorités sont désormais d’investir dans l’infrastructure. Vettel est quelqu’un de libre. Et un Vettel extrêmement motivé nous intéresse forcément", Cyril Abiteboul à l’équipe.

Reste désormais à connaître la motivation du pilote allemand, qui lui aussi, a remporté ses 4 titres mondiaux sur un moteur Renault.


Commentaire(s)


Laissez votre commentaire

En renseignant votre email, vous recevrez une seule et unique alerte lorsque qu'une ou plusieurs réponses seront postées. Elle ne sera pas communiquée ni revendue.

Cache non actif