Accueil >  Sport  >  Formule 1  > 

Ricciardo quitte Renault F1, Alonso en approche ?

C’est désormais officiel, Daniel Ricciardo, actuel pilote Renault F1 quittera l’équipe en fin de saison, après seulement 2 ans d’une collaboration, jusqu’à présent, en deçà des attentes.
Ricciardo quitte Renault F1, Alonso en approche ?
Par le 14/05/2020

Le jeu des chaises musicales initié par le départ de Sebastian Vettel de Ferrari provoque une redistribution des baquets au sein du paddock du petit monde de la F1. Alors que sur la piste, COVID-19 oblige, la Formule 1 est très discrète, en revanche en coulisse, les choses bougent. Et elles bougent bien plus tôt que les autres saisons.

Le départ de Vettel redistribue les cartes

Ainsi, l’annonce du départ de Sebastian Vettel de chez Ferrari laisse une place vacante, qui sera, c’est désormais officiel, dédié à Carlos Sainz -ex pilote Renault- en provenance de McLaren. Et pour remplacer ce dernier, Daniel Ricciardo a décidé de quitter Renault pour rejoindre l’écurie de Woking.

Ainsi après seulement deux saisons, dont la seconde reste encore à courir, le pilote australien a décidé de changer d’air probablement à cause d’une saison décevante, la faute à une monoplace peu véloce. Pour autant, ce n’est pas pour aller dans un top team, mais bien dans une équipe qui est actuellement en milieu de grille, au même niveau que Renault donc. Un choix plutôt étonnant donc même si McLaren est une équipe prestigieuse et qui a grandement progressé l’année dernière contrairement à Renault.

Quelle pilote pour venir seconder Ocon chez Renault ? 

Dès lors, Renault va devoir se trouver un autre pilote. Renault dispose d’un vaste choix. En premier lieu, on pense notamment à Vettel dont son futur n’est toujours pas défini. Pour autant, ses dernières déclarations laissaient entendre une certaine lassitude de sa part. On l’imagine donc plutôt mal rejoindre Renault, une équipe encore en construction, qui lutte pour rejoindre le haut de la grille.

Autre piste qui semble prendre de l’ampleur, celui d’un retour de Fernando Alonso au sein d’une équipe -qui a certes bien changé- qui lui a permis par le passé de gagner deux titres mondiaux en 2005 et 2006. Un choix qui paraît idéal sur le papier, mais on connaît tous le caractère de l’espagnol qui ne s’est pas fait que des amis dans les différentes équipes où il est passé. Mais ce serait à coup sûr un énorme coup de communication et un énorme booster pour toute l’équipe. Mais la relation avec le pilote français Ocon, qui s’est plusieurs fois accroché avec son ancien coéquipier Perez chez Force India, pourrait être compliquée.

Fernando Alonso 2006

Une autre piste potentielle, rappeler le pilote allemand Nico Hülkenberg qui a quitté la F1 cette année, faute de volant. Une solution  qui sonnerait comme un manque d’ambition, même si le pilote allemand est probablement sous-côté. Pour autant, il s’agit d’un pilote fiable, certainement moins cher qu’un Alonso et qui n’a jamais fait de vagues dans les différentes équipes où il est passé, au contraire de ce dernier.

Enfin, il y a toujours la possibilité de faire appel à un pilote extérieur qui a perdu son volant, comme le belge Stoffel Vandoorne , ou un pilote actuel du paddock. En cas d’arrivée (improbable) de Vettel chez Mercedes, cela libérerait Bottas qui se retrouverait sur le marché.

Bref, Renault dispose de pas mal de possibilités pour définir son line-up de 2021. Mais l’équipe doit encore confirmer sa volonté de continuer dans la discipline malgré ses actuelles difficultés financières.


Commentaire(s)


Laissez votre commentaire

En renseignant votre email, vous recevrez une seule et unique alerte lorsque qu'une ou plusieurs réponses seront postées. Elle ne sera pas communiquée ni revendue.