Accueil >  NEWS  >  NEWS  > 

Grand Prix F1 de Singapour: la déception prédomine chez Renault

Sur un type de circuit qui jusqu’alors ne convenait pas du tout à la monoplace Renault, l’équipe peut être satisfaite des performances affichées tout au long du week end par ses deux pilotes, même si au final, le résultat reste très décevant.
Grand Prix F1 de Singapour: la déception prédomine chez Renault
Par le 23/09/2019

En effet, pendant tout le week end, on a pu apercevoir une Renault plutôt performante, réalisant de bons chronos alors qu’il y a deux mois, personne n’aurait misé pour espérer voir cela arriver.

De solides qualifications avant.... une disqualification

La belle qualification réalisée par N.Hülkenberg et D.Ricciardo respectivement 9ème et 8ème laissait entrevoir une course intéressante sur un circuit où dépasser est toujours très difficile. Malheureusement, la voiture du pilote australien sera déclarée non conforme suite aux vérifications techniques d'après-séance de qualifications.

En effet, selon la FIA, le MGU-K (récupération d’énergie au freinage) de la R.S19 du pilote aurait dépassé la puissance autorisée.

"La défense de l'équipe reposait sur deux points. En premier lieu, que l'excès était très faible et n'offrait pas de bénéfice mesurable. En second lieu, que l'excès est intervenu pendant le second tour le plus rapide de Q1. L'équipe a expliqué aux commissaires la façon dont elle pense que ce dépassement est survenu, cependant les commissaires considèrent que cette information est confidentielle à l'équipe et pas pertinente pour cette décision.

Nonobstant les arguments de l'équipe, les commissaires ont pris note de la rédaction très claire de l'Article 1.2.2 [il s’agit là d’une erreur, l’article en question étant le 1.3.3] du Code Sportif International qui dispose que 'Si une automobile est reconnue non conforme au règlement technique applicable, l'absence d'avantage de performance ne sera jamais considérée comme un élément de défense'. Pour en arriver à cette décision, les commissaires se sont référés à des précédents de longue date concernant les infractions techniques et la sanction infligée régulièrement est la disqualification, et ne tient pas compte du moment ou de l'existence d'un avantage. Ce principe a été très clairement affirmé par la Cour d'appel internationale." Communiqué officiel de l’organisation

Une course compliquée qui se solde par la 9ème place de N.Hülkenberg

La course a été quelque peu chaotique, avec l’intervention par 3 fois de la voiture de sécurité. Dès le premier tour, le pilote allemand de Renault a subi une crevaison suite à une touchette avec son ancien coéquipier Sainz qui le fera repartir en fond de grille. Grappillant quelques places tout au long de la course, il parviendra à terminer 9ème en guise de lot de consolation.

De son côté, Ricciardo après une belle remontée jusqu’à la 3ème position à la faveur des arrêts aux stands a également subit une crevaison suite à un contact, lui faisant perdre l’espoir de toute arrivée dans les points. Il finira la course au 14ème rang.

McLaren reprend de l’avance sur Renault

La seconde équipe motorisée par Renault a réussi à marquer plus de points que l’équipe officielle hier. Si Sainz s’est contenté de la 12ème place, à l’inverse, Norris a pris la 7ème place, augmentant ainsi l’avance de son équipe à 22 unités, grâce aux 4 points de plus remportés hier.

Commentaire(s)


Laissez votre commentaire

En renseignant votre email, vous recevrez une seule et unique alerte lorsque qu'une ou plusieurs réponses seront postées. Elle ne sera pas communiquée ni revendue.

Cache non actif