Accueil >  NEWS  >  NEWS  > 

Grand Prix de Hongrie - Qualifications: la crise couve chez Renault

Après la claque reçue la semaine dernière à Hockenheim en Allemagne, Renault n’a pas su réagir sur le tracé très atypique du Hungaroring lors des qualifications du Grand Prix de Hongrie.
Grand Prix de Hongrie - Qualifications: la crise couve chez Renault
Par le 04/08/2019

Renault qui vise la 4ème place du championnat, s'est fait doubler la semaine dernière par l'équipe Toro Rosso qui lui a pris... la 5ème. Renault se doit de réagir pour non seulement reprendre la 5e place, mais aussi pouvoir espérer obtenir la 4ème actuellement en possession de McLaren.

Seulement, cela semble mal parti car aux qualifications, Daniel Ricciardo,  gêné par le trafic doit se contenter d'un lointain 18ème temps. De son côté, Nico Hulkenberg se classe 11ème à 47 petits millièmes de la Q3.

Le seul avantage de tout cela pour Renault, c’est que les pilotes pourront choisir librement les pneumatiques. Nico Hülkenberg se satisfait donc de ce 11ème temps qui lui donnera cette liberté de choisir :

« En réalité cette onzième place n’est pas si mauvaise. Nous avons la liberté de choisir notre stratégie et nos pneus. » Nico Hülkenberg

Il revient ensuite sur les conditions de qualifications :

« La dernière tentative en Q2 était piégeuse et les écarts dans le peloton sont très faibles. Malgré cela, je pense que nous pouvons faire une bonne journée demain. »

De son côté, le pilote australien Daniel Ricciardo regrette la présence du trafic :

« Pour tout vous dire, la monoplace semblait bonne. Nous avons été dans le trafic et d’autres pilotes patientaient quand je suis arrivé au dernier virage. Ensuite, il y a 2 options : soit vous tentez de dépasser et maintenir la température de vos pneus ou vous restez en retrait et attaquer votre tentative avec des pneus froids. J’ai tenté la première option, mais malheureusement trop tard de plus mon tour était compromis. » Daniel Ricciardo

Malheureusement, dépasser sur ce circuit n'aura rien d'une sinécure... Réputé pour être un circuit où les monoplaces se suivent dans pouvoir se dépasser, les pilotes Renault devront particulièrement soigner leur départ, et/ou espérer la pluie.


Commentaire(s)


Laissez votre commentaire

En renseignant votre email, vous recevrez une seule et unique alerte lorsque qu'une ou plusieurs réponses seront postées. Elle ne sera pas communiquée ni revendue.

Cache non actif