Accueil >  NEWS  >  NEWS  > 

GP F1 du Canada: Renault signe un bon résultat

Hier, lors du Grand Prix de Formule 1 du Canada sur le circuit Gilles Villeneuve, réputé pour être particulièrement dur pour les moteurs, l’équipe Renault F1 a signé à la régulière un très bon résultat.
GP F1 du Canada: Renault signe un bon résultat
Par le 10/06/2019

Enfin pourrait-on dire. Enfin une course solide sans incident. Enfin une qualification des deux pilotes dans le top 10, et enfin une double arrivée dans les points ! Tout cela est de bon augure avant le prochain Grand Prix qui se déroulera au Castelet, en France dans deux semaines.

Le Grand Prix du Canada a donc été pratiquement un week end parfait pour l’équipe Renault. Cela a commencé dès samedi avec une excellente 4ème place obtenue sur la grille de départ par l’australien Daniel Ricciardo, devant des concurrents disposant d’une monoplace plus performante en théorie, tels les Red Bull ou encore la Mercedes de Bottas, pourtant habitué aux pôles position cette année. Hülkenberg a confirmé cette forme de la Renault en se qualifiant à la 7ème position.

Avec ses deux voitures dans le top 10, dont l’une sur la 2ème ligne, l’équipe espérait bien signer enfin un bon résultat ce week end.

Une double arrivée dans les points pour Renault au Canada

Lors du départ, Daniel Ricciardo a réussi à conserver sa position jusqu’à son arrêt aux stands pour remplacer ses pneumatiques au 8ème tour, comme bon nombre de concurrents. Dès le départ, Hülkenberg a réussi à passer Valteri Bottas dès le 1er tour. L’allemand a réussi à mieux conserver ses pneumatiques tendres, pour repousser son arrêt au stand jusqu’au 16ème tour, et chausser des gommes dures. Une fois les arrêts effectués, les deux pilotes ont géré l’usure de leurs pneumatiques pour rallier l’arrivée en tir groupé,  l’australien prenant la 6ème place, et l’allemand la 7ème.

Au final, la course a été globalement assez calme, si ce n’est une bataille entre Bottas et Ricciardo, et une petite alerte de surchauffe sur la voiture d’Hülkenberg.

L’équipe Renault a enfin obtenu un résultat digne de son rang en termes comptables, mais aussi sur le plan de la performance. Certes, les deux Renault terminent à 1 tour des leaders, mais comparé au début de saison, les signes sont tout de même très encourageants. En prime, sur un circuit dit « moteur », le bloc français a prouvé les progrès notables entrevus jusque-là, même si ces derniers avaient été masqués par le problème détecté sur les bielles, qui avait poussé l’équipé à réduire la puissance du bloc.

« Ce week-end est ni plus ni moins que le modèle de ce que nous nous étions fixé comme objectif et la démonstration que nous en sommes capables. Il faut que cela se poursuive dans les courses à venir et la 6eme place de Daniel et la 7eme de Nico, les meilleures possibles à ce stade dans des conditions normales, nous relancent pour la saison. Plus globalement les pilotes ont été impeccables tout le weekend et Daniel a été exceptionnel dans son tour de qualification hier, il nous a tous donné un sourire presque aussi large que le sien ! Le reste de l’équipe a assuré une exécution impeccable qui doit nous redonner confiance mais ne surtout pas nous faire oublier les erreurs du début de saison. Nous restons donc très concentrés et conscients du travail qu’il reste à faire. Nous nous tournons dès ce soir sur le Grand Prix de France qui marque la deuxième étape de notre plan de redressement après celle qui portait sur le moteur et qui a bénéficié de toute la visibilité et la reconnaissance qu’elle méritait sur un des circuits les plus exigeants du calendrier. » Cyril Abiteboul

McLaren patine…

Performante jusque là, l’équipe McLaren a eu beaucoup de difficultés ce week end. Bien que dotée du même moteur que l’écurie officielle, l’équipe anglaise n’a pas réussi à en tirer le meilleur parti. Qualifiées à la 8ème (Norris) et 11ème place (Sainz), aucun voiture n’a été capable de marquer des points.

Le jeune pilote anglais a été le premier à abandonner suite à la surchauffe de ses freins arrière ayant provoqué la rupture de sa suspension arrière droite. Quant à Sainz, il a longtemps navigué dans les points, mais n’a pu faire mieux que la 11ème place à l’issue du drapeau à damier.


Commentaire(s)


Laissez votre commentaire

En renseignant votre email, vous recevrez une seule et unique alerte lorsque qu'une ou plusieurs réponses seront postées. Elle ne sera pas communiquée ni revendue.

Cache non actif