Accueil >  NEWS  >  NEWS  > 

Grand Prix F1 d’Azerbaïdjan : une course à oublier

Les courses se suivent et se ressemblent pour l’équipe Renault qui a manqué une nouvelle fois les points hier à l’issue de la course qui s’est déroulé de Bakou en Azerbaïdjan. Petit lot de consolation, la fiabilité a quant à elle, été bien là.
Grand Prix F1 d’Azerbaïdjan : une course à oublier
Par le 29/04/2019

C’est donc une nouvelle déception pour l’équipe, même si le résultat est finalement assez conforme avec la performance pure. Dès les essais libres, les pilotes Renault savaient que ce serait compliqué, constat qui s’est confirmé lors des qualifications même si du mieux a été aperçu.

Un classement hors des points et un abandon pour les pilotes Renault

Parti d’une lointaine 15ème place sur la grille, Hülkenberg n’a pu faire mieux qu’une 14ème place décevante, sans qu’il ne parvienne à expliquer cette contre-performance. Durant toute la course, et même si sa monoplace aurait normalement dû être plus performante que celle de ses concurrents directs, l’équipe n’a pas réussi à remonter dans la hiérarchie.

« C’était un week-end difficile. Je n’avais aucune réponse ni quoi que ce soit à offrir aujourd’hui. J’attaquais fort et j’avais l’impression de piloter de mon mieux, mais je ne pouvais pas extraire le maximum de la voiture. Nous avons beaucoup de choses à étudier, mais c’est peut-être l’un de ces week-ends mystérieux qui ne s’explique pas… Cela a été compliqué dès le premier tour vendredi et nous avons toujours été dans le dur. C’est amer pour l’équipe et moi, mais nous allons de l’avant et nous nous préparerons au mieux pour le prochain rendez-vous. » N.Hülkenberg

Le week end a été tout aussi difficile pour son coéquipier Daniel Ricciardo. Mieux qualifié (10ème), l’Australien a cependant dû une nouvelle fois abandonner suite à une tentative de dépassement ratée provoquant une collision avec Kvyat au 31ème tour de la course. L’Australien ne se cache cependant pas, et assume son erreur.  Seul petit lot de consolation, cette fois, ce n’est pas la fiabilité qui est venue doucher les espoirs de l’équipe…

 « C’est un incident étrange qui a provoqué mon abandon, mais c’était une erreur de ma part et j’en suis désolé pour l’équipe et Daniil [Kvyat]. Je n’ai pas eu les idées claires quelques secondes dans l’urgence du moment, donc je plaide coupable. L’équipe méritait certainement mieux aujourd’hui. Nous avions un bon rythme, et plus particulièrement en médiums. Les points étaient à notre portée si nous avions pu continuer. » D.Ricciardo

Haas ne marque aucun point, McLaren assure

Fort heureusement pour Renault, sa principale concurrente a été une nouvelle fois totalement absente lors de cette course. Sans surprise étant donné la typologie du tracé, l’équipe américaine n’a pas trouvé la performance qui lui aurait permis de marquer des points.

En l’absence de Renault et Haas, ce sont Racing Point (ex Force India) et McLaren qui sont venues marquer les points intermédiaires.  C.Sainz et Norris se classent ainsi 7ème et  8ème juste derrière Perez, mais devant Stroll.

Aux avants postes, là encore les courses se suivent… Les Mercedes se battent entre elles, avec un Bottas qui après avoir obtenu une nouvelle pole-position  a réussi à conserver l’avantage pour enregistrer une nouvelle victoire. Derrière, Vettel, Verstappen et  Leclerc complètent le top 5.

Commentaire(s)


Laissez votre commentaire

En renseignant votre email, vous recevrez une seule et unique alerte lorsque qu'une ou plusieurs réponses seront postées. Elle ne sera pas communiquée ni revendue.

Cache non actif