Accueil >  NEWS  >  NEWS  > 

Grand Prix F1 de Chine : Ricciardo sauve la mise

La tournée de la F1 à l’autre bout du monde continuait ce week end avec le Grand Prix de Chine, qui a vu une nouvelle fois un doublé des deux Mercedes, Hamilton prenant le dessus sur le poleman de la veille Bottas.
Grand Prix F1 de Chine : Ricciardo sauve la mise
Par Loic FERRIERE le 15/04/2019

Accessoirement, cette course était également la 1 000 ème épreuve de la discipline depuis sa création il y a 70 ans.

Une fois n’est pas coutume, Renault a plutôt réussi une bonne séance qualificative, prouvant ainsi les dires des pilotes depuis le début de la saison. Clairement, les deux Renault se sont montrées être la 4ème force du plateau en monopolisant la 4ème ligne avec le 7ème temps de Ricciardo et le 8ème (à seulement 4/1000 de son coéquipier) d’Hülkenberg. Pour autant, l'écart avec les deux Mercedes était tout de même de plus 1''4 secondes et plus d'une de 9 dixièmes sur la première des Red Bull.

Une bonne nouvelle pour l’équipe qui jusque-là n’avait jamais réussi à faire rouler ses deux voitures en Q3.

Un nouvel abandon en course pour Renault F1

Plutôt performant le samedi même si l’écart avec les leaders reste encore très important, l’équipe avait de solides ambitions pour le dimanche, et ce d’autant plus que sa principale concurrente Haas ne semblait vraiment pas performante ce week end (9ème et 10ème temps), tout comme McLaren d’ailleurs.

Après un départ sans encombres, dès la fin du premier tiers de la course, l’équipe s’est concentrée sur la voiture de Ricciardo, la faute à un nouveau problème touchant le moteur de la monoplace n°27. Une fois encore, le MGU-K a montré des signes de faiblesse ou plutôt, un problème logiciel pour être précis, provoquant une perte de puissance, soucis qui n’a pas pu être résolu, menant donc le pilote allemand à l’abandon.

Heureusement, la seconde monoplace a tenu jusqu’à la ligne d’arrivée, une première pour le pilote australien depuis le début de la saison.  Bien qu’il ne s’agisse que de la 7ème place, ces points sont bons pour le moral, surtout en ces temps où la fiabilité est clairement pointée du doigt.

McLaren touche le fond

La seconde équipe motorisée par Renault a beaucoup souffert ce week end. Ne pouvant se qualifier mieux que 14ème et 15ème, l’équipe n’avait pas beaucoup d’espoir.

En partant du fond de la grille, la deux monoplaces s’exposaient à des risques de grabuge lors du départ.  Ce risque s’est transformé en réalité, avec Kvyat qui viendra se télescoper avec Norris et Sainz, provoquant même la sortie de la voiture de sécurité virtuelle.  Cela va gravement endommager le fond plat de la voiture du premier  qui reprendra la piste en dernière position après un long arrêt au stand, avant de finalement abandonner.

Quant à Sainz, il se morfondra en queue de peloton avant de finir à la 14ème position.

Commentaire(s)


Laissez votre commentaire

En renseignant votre email, vous recevrez une seule et unique alerte lorsque qu'une ou plusieurs réponses seront postées. Elle ne sera pas communiquée ni revendue.