Accueil >  NEWS  >  NEWS  > 

GP F1 du Méxique : Renault à l’aise en altitude

Le Grand Prix de F1 du Mexique a largement mis sur le devant de la scène Renault, qui ne pouvait pas espérer beaucoup mieux en termes de résultats, tandis qu’Hamilton s’est adjugé un 5ème titre bien mérité.
GP F1 du Méxique : Renault à l’aise en altitude
Par Team Planète Renault le 29/10/2018

Dès les premiers essais de jeudi, le moteur Renault est rapidement apparu en bonne forme, puisque l’équipe d’usine ainsi que Red Bull ont signé les 4 meilleurs temps des premières séances.
Que Red Bull prenne place au sommet de la feuille des temps n’est pas forcément une surprise, mais que l’équipe officielle soit juste derrière en est une.

A l’issue des qualifications, on retrouve donc une première ligne 100% moteur Renault avec les deux Red Bull, suivies par les deux Mercedes et Ferrari qui sont parvenus à redresser la barre pour reprendre la place qui est la leur. Juste derrière, Hülkenberg et Sainz (7ème et 8ème) sont « les meilleurs des autres ».

Après un départ qui a vu le poleman Ricciardo perdre sa position au profit de son coéquipier et d’un Hamilton démarrant au quart de tour, Sainz a réussi à prendre l’avantage sur son coéquipier. Malheureusement pour lui, il rangera sa monoplace sur le bas-côté au 29ème tour suite à une coupure électrique.

Nico Hülkenberg fera une course solide pour terminer à la sixième place, pour la cinquième fois de la saison. Ces 8 nouveaux points permettent à Renault de se mettre à l’abri d’un potentiel retour de Haas, d’autant plus que l’équipe américaine, visiblement peu à l’aise au Méxique, n’a marqué aucun point. L’avance de Renault semble désormais suffisante pour assurer la 4ème place du championnat à deux épreuves de la fin de la saison.

Du côté de chez McLaren, Vandoorne qui vit ses dernières courses a signé une belle 8ème place, tandis qu’Alonso a été le premier à abandonner.

Pôle et victoire chez Red Bull

Chez Red Bull, les sourires étaient de mise avec la victoire de Verstappen. A tel point que même Horner a tenu à remercier Renault… C’est dire.

Malheureusement pour lui, l’auteur de la pole position samedi, Ricciardo qui semblait tenir le podium a été de nouveau victime d’un problème mécanique (embrayage) qui l’a contraint à l’abandon à 10 tours de la fin.

"Je pense que 'frustration' n'est plus le mot. Tout semble sans espoir. Vous savez, honnêtement, là où j'en suis, je ne vois pas l'intérêt de venir le dimanche, je ne vois pas l'intérêt de faire les deux prochaines courses. Je n'ai pas connu une course ou un week-end propre depuis longtemps. Je ne suis pas superstitieux ou toutes ces conneries, mais... la voiture est maudite. Je n'ai plus d'autres mots.

Sans espoir, je pense que ce sont les bons mots. Même aujourd'hui, vous savez : les départs ont été bons tout le week-end, les essais de départ, et pour le départ de la course, le pré-départ se passe n'importe comment. Juste des choses qui arrivent le dimanche et pour lesquelles je n'ai plus explication. La voiture... Je vais laisser Gasly la piloter, je ne veux plus y avoir affaire." Ricciardo

La déception et la frustration du futur pilote Renault sont grandes…

 

Commentaire(s)


Laissez votre commentaire

En renseignant votre email, vous recevrez une seule et unique alerte lorsque qu'une ou plusieurs réponses seront postées. Elle ne sera pas communiquée ni revendue.