Accueil >  NEWS  >  NEWS  > 

GP F1 de Russie : Score nul et vierge pour Renault

Le Grand Prix de Russie a fortement ressemblé aux dernières courses pour l’équipe officielle de Renault, avec des performances en deçà des espérances, pour au final, aucun point marqué.
GP F1 de Russie : Score nul et vierge pour Renault
Par Loic FERRIERE le 30/09/2018

La fin de saison sera compliquée pour l'équipe Renault qui semble clairement reculer dans la hiérarchie, se trouvant dépassée par Force India et Haas, qui bien que l’équipe n’ait pas été en grande forme, a tout de même réussie à marquer 4 points, ceux de la 8ème place du danois Magnussen. Même Sauber semble désormais en position de devancer Renault, grâce notamment au français Leclerc, le "meilleur des autres" aujourd'hui.

Lors des qualifications, l’équipe avait joué la stratégie en décidant de ne même pas tenter de faire mieux que 11ème et 12ème (à la faveur des pénalités infligées à certains pilotes, et notamment, ceux de Red Bull), lui permettant ainsi de choisir les gommes pour le départ, sachant que quoiqu’il arrive, il serait difficile de faire mieux que 9ème et 10ème.

On ne peut pas dire que cette stratégie ait été réellement gagnante, Hülkenberg ne prenant que la 12ème place, et Sainz, une lointaine 17ème, à plus d’un tour d'un podium composé d'Hamilton, Bottas, et Vettel.

« Je suis partagé sur le départ. J’ai pris un bon envol avec les pneus Tendres et j’ai dépassé quelques monoplaces en Hypertendres. J’ai toutefois été touché par une Williams au deuxième virage. Même si je n’ai pas ressenti grand-chose sur le moment, le fond plat et le côté de ma voiture étaient détruits. Cela m’a vraiment compliqué la tâche. Je suis resté en piste pour essayer d’aider l’équipe dans sa stratégie et de retenir nos adversaires le plus longtemps possible, mais les points étaient hors d’atteinte aujourd’hui. J’ai pu voir à quel point les dégâts étaient sérieux quand j’ai quitté le volant après la course. Cela expliquait clairement pourquoi elle était presque impossible à piloter. Il est désormais temps de préparer le Japon ! » Carlos Sainz

Red Bull anime la course, McLaren fidèle à elle-même

Red Bull qui a décidé de repasser à l’ancienne spécification du moteur pour des raisons de fiabilité, a démarré la course du fond de la grille. Mais l’équipe a animé la course, notamment grâce à Verstappen qui réussi à prendre 14 places en seulement 8 tours, et même à mener les débats durant une bonne partie de l’épreuve, du 18ème jusqu’au 43ème tour. Après son arrêt imposé, il terminera 5ème, devant son coéquipier Ricciardo.

A l’inverse, l’équipe anglaise McLaren a encore eu les plus grandes difficultés cet après-midi, aucune des deux monoplaces ne parvenant à marquer de points, Alonso prenant la 14éme place et Vandoorne qui vit ses dernières courses, la 16ème.


 

Commentaire(s)


Laissez votre commentaire

En renseignant votre email, vous recevrez une seule et unique alerte lorsque qu'une ou plusieurs réponses seront postées. Elle ne sera pas communiquée ni revendue.