De nouvelles taxes automobiles

De nouvelles taxes automobiles
En début de semaine, lundi pour être précis, l’information selon laquelle le gouvernement réfléchissait pour instaurer une nouvelle vignette automobile pour rétablir l’état des routes, a fait grand bruit...
Par Team Planète Renault le 20/12/2017

Supprimée par le gouvernement Jospin il y a 15 ans, le risque du retour de la fameuse vignette avait de quoi faire peur. Avec des taxes et des coûts en constante augmentation, la vache à lait que représentent les automobilistes risquait bien encore de devoir se gaver de farines animales pour augmenter la production laitière…

Dès le 1er janvier prochain, les automobilistes auront d’ailleurs la joie de découvrir une très importante hausse à la pompe (10% soit environ 7 à 8 centimes par litres), notamment sur le Diesel, avec comme objectif que son prix du Diesel rejoigne d’ici quelques années celui de l’essence… qui en profite pour augmenter également de 3 à 4 centimes… A ce rythme là, d'ici que les deux prix se rejoingnent, le litre sera à plus de 2 €...

Plus de budget pour les routes

Lorsque les radars ont été mis en place, les gains devaient justement aller à la fameuse « sécurité routière », les deux mots magiques pour faire passer tout mais surtout n’importe quoi.

Bizarrement, depuis des années, les budgets sont en baisse, alors même que les gains des tirelires qui jouxtent nos routes sont en augmentation. Selon l’association « 40 millions d'automobilistes », depuis 2011, le budget alloué à l'entretien des routes baisse de 27% par an.

Bizarre, vous avez dit bizarre ?
Dans le même temps, la construction de ronds-points n’a pas pour autant ralentie. Limite l'inverse…

Une chose est pourtant vraie, l’état des routes se détériore. Sans être catastrophique comparé à certains pays, le réseau routier se dégrade. Conscient de cet état de fait, le gouvernement doit donc chercher de nouveaux financements, d’où l’idée d’une vignette…

"Il n'a jamais été envisagé d'instaurer une vignette sur les automobilistes", indique-t-on pourtant au ministère des Transports.

Pourtant, hier, le journal Le Parisien avançait qu'un comité d'experts était chargé par Elisabeth Borne, ministre des Transports, de travailler sur ce sujet.

L’une des pistes envisagée par les experts, était justement cette vignette qui avait pour objectif de remplir les caisses à hauteur 3 à 5 milliards par an selon le journal, soit entre 75 et 125 euros par véhicule, à renouveler annuellement bien sur.

L’affaire n’est pas finie. Car le budget va bien devoir être trouvé… Il faudra attendre février 2018 pour découvrir les décisions du gouvernement.

Des taxes, des taxes, toujours plus de taxes

L'automobile est déjà largement taxée: TVA (non déductible pour les entreprises), TVS (pour les entreprises), malus ecologique très restrictif dès 2018, taxe sur la puissance pour établir la carte grise,et bien sur, la superbe invention qu'est la TICPE (anciennement TIPP) qui intègre depuis 2017 la CCE (Contribution Climat Energie) à hauteur de 7 à 8 centimes d'euros, taxes sur lesquelles, la TVA de 20% vient bien sur se rajouter. Au final, la taxe peut représenter près de 80% du tarif (selon le prix du litre brut).

La TICPE (hors TVA) a rapporté 24,5 milliards d'euros aux finances publiques en 2014.

Commentaire(s)


Laissez votre commentaire

En renseignant votre email, vous recevrez une seule et unique alerte lorsque qu'une ou plusieurs réponses seront postées. Elle ne sera pas communiquée ni revendue.