Accueil >  Thématiques  >  Securité routière - Vie auto  > 

Les pièges et astuces pour la location de voiture

Lors des vacances, il est courant de louer sa voiture, en France bien sur, mais aussi et surtout à l’étranger. Quelques que soient le pays de destination, les règles sont quasiment identiques, tout comme les pièges et astuces pour payer moins cher.
Les pièges et astuces pour la location de voiture
Par le 21/08/2019

Comparer les prix de location

Pour une même voiture, les tarifs peuvent facilement passer du simple au double. Heureusement, grâce à Internet, rien de plus facile que de comparer rapidement les tarifs, soit en se rendant sur les sites des principales compagnies (Europcar, Hertz, Budget, Avis, Sixt,...), soit plus pratique et plus rapide, en utilisant des comparateurs tels que EasyTerra.fr .

Pour des périodes très demandées, il est généralement conseillé de s'y prendre très en avance, d’autant plus que la plupart du temps, l’annulation est proposée gratuitement jusqu’à une date très proche de la réservation (48h généralement). En cas de baisse de tarif ou de changement de programme, il suffit alors d’annuler sa réservation.

Privilégier la location depuis une agence en ville

Si la plupart des loueurs disposent d’agences dans les gares et aéroports, ces dernières subissent cependant de fortes taxes pour s’y implanter. Forcément, les prix s’en ressentent. Il est ainsi généralement plus avantageux de prendre sa voiture depuis une agence en ville, même si cela reste bien moins pratique, sans oublier de faire ses petits calculs en incluant le tarif du transport entre le lieu d’arrivée et la ville (taxi, métro, autobus,...).

Cartes de crédit et non de débit

Depuis quelques années, de plus en plus de loueurs dans de nombreux pays demandent de disposer d’une carte bancaire dite de “crédit” et non de “débit”. La différence est notable.

Pour vous, la carte de crédit permet de s’autoriser un découvert temporaire puisque toutes les sommes sont prélevées en même temps, tous les mois, au contraire de la carte de débit où les achats sont... débités au fur et à mesure.

A première vue, cela ne change rien pour le loueur. Sauf qu’avec la carte de crédit, il peut faire une pré-autorisation de débit pour la caution qu’il confirme ou pas à l’issue de la récupération du véhicule. Et bien souvent, c’est la seule solution qu’il propose.

En France, une grande majorité des cartes sont dites de “débit, quelque soit le niveau de services associés (classic, gold,...). Regardez bien, cette information est mentionnée sur la face avant de la carte, une obligation européenne depuis quelques années.

Cette erreur est un grand classique, et certains l’ont probablement connu cet été… Vous réservez votre voiture à l’avance, vous vous rendez à l’agence le jour J, et le loueur vous refuse la location. Le délai d’annulation étant dépassé, vous voici obligé de louer chez un autre prestataire qui veut bien accepter votre carte, au dernier moment et au prix fort, tout en ayant perdu votre précédente location…. Les vacances démarrent bien...

Pour en disposer, il suffit de faire la demande auprès de sa banque. L’opération est généralement gratuite, notamment chez les banques en ligne, mais les conditions pour en bénéficier sont souvent plus ardues.

Enfin, selon les pays, un permis de conduire international est requis. Sans ce document gratuit (mais très long à obtenir en France, comptez 3 mois), le loueur peut refuser de vous louer la voiture.

Des assurances en veux-tu, en voilà

Comme toutes les offres dites low-cost, certains loueurs proposent des prix d’appel très intéressants. Pour se rattrapper, ils comptent sur les options et les assurances. Le plus souvent, une location dispose d’une assurance minimale incluant notamment la responsabilité civile. En cas de problème (accident, vol, détérioration mineure), une franchise très importante est appliquée.

Pour éviter cela, les loueurs proposent à leurs clients des assurances additionnelles que la plupart signent pour “être tranquilles”, sans compter qu’avec un tel choix, le loueur sera moins regardant sur le véhicule après l’avoir rendu.

Sauf que les clients ne le savent pas, mais ils disposent déjà probablement d’une assurance “Zéro franchise” avec leur carte bancaire, à condition de payer la location avec celle-ci. Multiplier les assurances ne sert à rien.

Ainsi, la location de base d’une citadine à 16 € / jour, reviendra à 26 € et même à près de 30 € selon l’assurance additionnelle choisie. Du simple au double.

Attention aux options

Les options peuvent également rapidement faire grimper l’addition, notamment lors de la location de modèles à bas prix. Chaque option (GPS, Siège auto,...) implique au minimum un surcoût de 5 à 10 € / jour, faisant là aussi potentiellement doubler le prix de la location.

Pour le GPS, si l’option est proposée, désormais, toutes les voitures ou presque en sont pourvues. Il est donc probable que vous soyez surclassé et en disposiez gratuitement. Si ce n’est pas le cas, votre téléphone fait aussi un très bon GPS via l’application Waze (attention à votre forfait data, surtout à l’étranger) par exemple ou d’autres applications qui ne nécessitent pas d’avoir une connexion 3G/4G (Here,...).

Pour les sièges auto, l’affaire est différente. Vous pouvez soit les emporter avec vous (utile pour le train ou l’avion), soit directement l’acheter sur place selon la durée de votre séjour.

Dernière option souvent proposée: l’ajout d’un conducteur supplémentaire. Là encore, le surcoût de minimum 10 € / jours va vite faire grimper l’addition. A vous de voir son utilité.

Commentaire(s)


Laissez votre commentaire

En renseignant votre email, vous recevrez une seule et unique alerte lorsque qu'une ou plusieurs réponses seront postées. Elle ne sera pas communiquée ni revendue.

Cache non actif