Accueil >  Thématiques  >  Securité routière - Vie auto  > 

La prime à la conversion 2019

La prime à la conversion va évoluer en 2019, puisque désormais les hybrides rechargeables seront également concernés par un coup de pouce, comme c’était le cas en 2018 avec les véhicules électriques.
La prime à la conversion 2019
Par le 21/12/2018 Dernière mise à jour le 03/01/2019

Ce type de véhicule lors d'un achat en neuf bénéficiera d'une prime de 2 500 € quelque soit les revenus. A l'inverse, en occasion, seuls les ménages non imposables auront droit à ces 2 500 €. Pour les autres, aucun changement, la prime s'élèvera à 1 000 €.

Doublement de la prime « pour les plus modestes »

Grosse nouveauté sur ce sujet, encore assez flou il faut bien le dire, avec de nombreux retournements de situation. Alors que le 18 décembre le doublement de la prime pour les plus modestes a été annoncé comme annulé par le 1er ministre, le soir même, il confirmait le dispositif...

Ainsi, les 20 % de ménages les plus modestes tout comme les personnes non imposables qui font au moins 60 km par jour devraient en bénéficier.

MAJ: Les modalités sur les revenus sont désormais définies: Barème prime conversion 2019.

Pour faire simple, par "20% les plus modestes", le gouvernement entend un Revenu Fiscal par an inférieur à 6 300 par part.

C’est donc 4 000 € qui seront "offerts" pour l’achat d’un véhicule thermique dit « peu » polluant au lieu des 2 000 actuels et même jusqu’à 5 000 € pour une voiture soit électrique soi hybride rechargeable.

La grille complète de l'aide à la reprise / conversion

Achat d'un véhicule neuf électrique ou hybride (avec contrainte d'autonomie):
2 500 €, sans condition de revenus.

Achat d'un véhicule d'occasion électrique ou hybride (avec contrainte d'autonomie):
2 500 € pour un foyer non imposable
1 000 € pour un foyer imposable

Achat d'un véhicule thermique (essence, diesel ou GPL) Crit'air 1 ou hybride rechargeable sans contrainte d'autonomie, neuf ou d'occasion, dont le taux de CO2 est inférieur ou égal à 122 g/km :
1 000 € pour un foyer imposable
2 000 € pour un foyer non imposable

Achat d'un véhicule thermique (essence, diesel ou GPL) Crit'air 2, neuf ou d'occasion, dont le taux de CO2 est inférieur ou égal à 122 g/km :
2 000 € pour un foyer non imposable

Les conditions restent quasiment les mêmes, à savoir mettre au rebut un ancien véhicules essence (avant 97) ou Diesel (2001 ou 2006) que l'on possède depuis au moins 1 an. Le nouveau véhicule doit rejeter moins de 122 g/km de CO2 (contre 130 en 2018).

A noter que la prime à la conversion est bien sûr cumulable avec le bonus de 6 000 € (dans la limite de 27% du prix total du véhicule que les batteries soient louées ou pas) ainsi que les primes régionales (généralement de l'ordre de 4 000 à 5 000 €) pour l'achat d'un véhicule électrique.

Une prime à la conversion prolongée en 2020 ?

Pour le moment, au delà de 2019, personne ne sait si la prime sera reconduite. Etant donné les objectifs poussés par l’Europe en matière de réduction des émissions de Co2, il paraît cependant probable que ce soit bien le cas. Restera cependant à en définir les contours. Réponse en décembre 2019.


Commentaire(s)


Laissez votre commentaire

En renseignant votre email, vous recevrez une seule et unique alerte lorsque qu'une ou plusieurs réponses seront postées. Elle ne sera pas communiquée ni revendue.