Accueil >  Gamme  >  Demain (confirmé)  > 

Twingo restylée (2018)

Commercialisée à la rentrée 2014, la Twingo affiche déjà ses 4 bougies, l’occasion de se préparer pour un petit restifting de mi-carrière qui ne devrait pas révolution la petite puce de Renault.
Twingo restylée (2018)
Par Team Planète Renault le 26/04/2018

Forcément, devant l’arrivée attendue de la future Clio 5, la Twingo se la joue discrète. Il vrai aussi que contrairement à sa grande sœur, elle ne va pas lancer une nouvelle ère chez Renault, mais jouer la continuité technique.

Si son moteur arrière avait à l’époque créé un petit séisme dans le paysage automobile, désormais tout le monde s’y est habitué.

Des retouches discrètes

Depuis 4 ans, la Twingo ne semble vraiment pas avoir pris une ride. Son restylage va ainsi être limité au strict necessaire, permettant ainsi d’en réduire le coût. Si les premières photos sont encore masquées, il apparaît tout de même que les retouches vont essentiellement concerner le bouclier avant et arrière, voire le dessin interne des feux, qui sont comme à l’ordinaire, les choses plus simple à faire évoluer.

A l'intérieur, on devrait avoir droit à quelques évolutions, notamment du côté des équipements afin de se mettre au goût du jour, et quelques détails ici ou là, mais rien de bien méchant...

Une Twingo électrique ?

La vraie nouveauté, pourrait finalement se situer sous le capot. En effet, si sa cousine (Germain, c’est le cas de le dire…) profite déjà d’une version électrique, la Twingo n’y a pas encore eu droit. Pourquoi ? Mystère…

Dès lors, on peut raisonnablement penser sans aucune assurance cependant que Renault proposera la version électrique. Comme pour la Smart, la Twingo disposera d’une batterie de 17,6 kW (contre plus de 40 sur la Zoé) lui autorisant une autonomie limitée de 155 km en cycle NEDC, soit aux alentours de 100 km en réel. Ticket d’entrée : entre 23 et 24 000 € batteries incluses.

Si pour une Smart ForTwo, cela semble suffisant, pour une Twingo, cela semble peu. Et c’est bien ce qui pourrait pousser Renault à ne pas la proposer à sa clientèle, préférant orienter ses clients sur une Zoé disposant de 300 km d’autonomie réelle.

Enfin, l’arrivée attendue d’un nouveau moteur essence de 1000cm3 est également annoncé chez Renault. Si la Twingo y a droit -ce qui n'est pas certain- il viendrait remplacer le 3 cylindres TCe 90.

Photos: autoevolution

Commentaire(s)


Laissez votre commentaire

En renseignant votre email, vous recevrez une seule et unique alerte lorsque qu'une ou plusieurs réponses seront postées. Elle ne sera pas communiquée ni revendue.