Accueil >  Gamme  >  Futures Renault  > 

La future R5 déclinée en version sport ?

Évoquée depuis plusieurs semaines, la célèbre Renault 5 fera bien son retour. Luca de Meo a dévoilé un concept lors de la présentation du plan Renaulution. 100 % électrique, la citadine pourrait donc être compatible à une version…Alpine Sport.
La future R5 déclinée en version sport ?
Par le 02/02/2021

Le 14 janvier dernier, Renault a présenté son plan stratégique baptisé Renaulution. Outre les annonces faites pour redonner de l’élan au Groupe, la présentation de la future R5 a marqué et attiré le regard. Prévue vers 2023 au minimum, la citadine reprend les traits de son ancêtre des années 70. Grosse différence, elle sera déclinée uniquement en tout électrique.

Impossible de ne pas se remémorer les plaisirs de conduite au volant de la toute première R5 Turbo, lancée en 1980. Avec son look agressif et carré, la R5 Turbo disposait d’un moteur de 160 ch en position central arrière lui permettant d’atteindre les 210 km/h. Alors oui, aujourd’hui cela ne surprend pas mais pour l’époque, c’était une belle performance. Et si le retour de la R5, déclenchait celui de la R5 Turbo… avec quelques changements à prendre en compte.

Une déclinaison Alpine Sport ?

la future R5 imaginée par un designer

On le sait depuis quelques mois maintenant, l’appellation Renault Sport va disparaitre en 2023. Elle sera remplacée, comme en F1, par Alpine Sport qui devient par ailleurs la marque sportive électrique du Groupe.

Beaucoup de spéculations se forment autour de l’arrivée ou non de cette R5 Turbo et des designers, comme Abimelec Design, ont dévoilé ce qui pourrait ressembler à la future R5 Turbo. Toutefois, l’appellation Turbo ne porterait pas bien son nom si cette dernière venait à exister. Eh oui, difficile de parler de turbo sur un modèle 100 % électrique… pourtant, d’autres constructeurs, comme Porsche notamment, ont décidé de garder ce nom sur leurs modèles sportifs électrique.  C’est le cas pour la Taycan.

Avec des ailes encore un peu plus élargies et des jantes qui font références à la première génération de la R5 Turbo, cette future, ou fantasme, R5 Turbo a de quoi plaire. Toutefois, difficile de savoir si oui ou non, cette version va faire son apparition puisqu’elle viendrait surtout contredire les annonces faites par Luca de Meo le 14 janvier dernier.

Un léger espoir mais encore beaucoup de zones d’ombres

De ce côté là, l’homme fort du Groupe Renault a été clair. Alpine doit se montrer et monter sur les devants de la scène. Pour se faire, la marque dieppoise va devenir le haut de gamme du Groupe et le label sportif de la firme au losange. Le PDG du Groupe souhaite que ses marques montent en gamme et la marque dieppoise aura pour rôle de contribuer à cela en participant aux nouvelles déclinaisons Alpine Line et Alpine Sport. L’espoir est permis puisque Alpine proposera désormais des véhicules 100 % électriques et la future R5 sera déclinée en tout électrique. La future Mégane eVision devrait recevoir une version Alpine Sport dans les années à venir, ce qui entretient l’espoir d’une potentielle arrivée d’une R5 Turbo.

À l’heure actuelle, on ne connait ni la date de production exacte, ni le prix, ni le design définitif de la future R5. Tout cela reste abstrait mais encore une fois, le rêve est permis et possible surtout. Comme entre 1976 et 1984, la Renault 5 Alpine pourrait arborer les routes de France. Cela permettrait également à la marque au losange de venir concurrencer les futures Peugeot e-208 PSE ou l’Abarth 500e.


Commentaire(s)


Laissez votre commentaire

En renseignant votre email, vous recevrez une seule et unique alerte lorsque qu'une ou plusieurs réponses seront postées. Elle ne sera pas communiquée ni revendue.

Version Desktop - 1-8-10554-planeterenault-y-c-pid-amp0-device-1088266959