Accueil >  Gamme  >  Demain (confirmé)  > 

Zoé 2 (2019)

Le début d’année 2019 est riche en nouveautés. Après les présentations officielles de la Twingo restylée et de la future Clio, c’est désormais la Zoé qui fait parler d’elle avec une nouvelle photo.
Zoé 2 (2019)
Par Loic FERRIERE le 30/01/2019

Cette fois, ce n’est pas un spyshot qui ne révèle pas grand-chose, mais bien une véritable photo d’un prototype présent dans les ateliers de Renault qui a fuité. On y voit ainsi clairement la face avant de la nouvelle Zoé qui conserve son style actuel, mais qui, comme pour la nouvelle Clio 5, prend du muscle.

Exit donc –en partie seulement- les formes douces de l'actuelle Zoé actuelle au profit de quelque chose de bien plus dynamique. La forme générale des phares est conservée, mais on distingue clairement un tout nouveau bouclier avec une prise d’air centrale bien plus imposante, ainsi que des entrées de part et d’autre de ce dernier.

L’habitacle et la plate-forme de la nouvelle Clio repris sur la future Zoé

Le modèle actuel avait hérité du tableau de bord de la Clio 4. Il y a fort à parier qu’il en sera de même pour la seconde génération de Zoé. Même chose pour le châssis puisque la plate-forme modulaire CMF (ici dans sa version B) a été prévue dès le début de sa conception pour pouvoir être électrifiée.

La Zoé devrait donc reprendre bon nombre d’éléments ou d'équipements de la nouvelle Clio 5, tels le nouveau système de navigation Easy Connect concocté par l’Alliance. Aucune information cependant sur certaines choses que l’on peut voir chez Nissan, telle l’e-Pedal ou la capacité de régler le niveau de régénération de la batterie à la décélération. De même, héritage de Clio 5 oblige, rien n’empêchera Renault de proposer la conduite semi-autonome.

Une Zoé avec plus d’autonomie

Bien que la technologie de la batterie sera identique à l’actuelle (Lithium-ion) en attendant les nouvelles générations, la capacité de celle-ci devrait augmenter pour suivre la tendance actuelle. Problème, la capacité de la batterie va de paire avec l’augmentation des coûts.

On peut donc parier sur deux batteries différentes, comme chez les concurrentes, avec de base, une version autour de 40 kWh, pour plus de 300 km d’autonomie, et une version de 60 kWh qui permettrait de parcourir réellement 450 km, d’autant plus si Renault parvient à optimiser encore un peu la consommation.

Sous le capot, les deux versions du moteur électrique maison (fabriqué à Cléon en France) seront vraisemblablement proposés, à savoir le R90 de 90ch. et le R110 de 110ch.

Mais surtout, Renault devrait équiper sa Zoé d’un chargeur rapide (surement en option), qui permettra de se passer du moteur Q90 fourni par Continental, et qui est à l’heure actuelle le seul moteur compatible charge rapide chez Renault. Ainsi, outre le chargeur actuel de 22 kW, une version 100 kW devrait être de la partie afin d’offrir à la Zoé la capacité de recharger sur ce  bornes spéciales.

Une présentation à Francfort ?

Future Renault Zoé

La date officielle de présentation reste à définir. Certains affirment qu’elle sera présente à Genève. Mais avec la Twingo restylée, et surtout, la nouvelle Clio, cela ferait beaucoup de nouveautés sur un seul salon. En termes de communication, les différents modèles risqueraient de se phagocyter.

Il parait donc plus probable que la présentation aura lieu en juin/juillet pour une première apparition publique au Salon de Francfort à la rentrée 2019.

Commentaire(s)


Laissez votre commentaire

En renseignant votre email, vous recevrez une seule et unique alerte lorsque qu'une ou plusieurs réponses seront postées. Elle ne sera pas communiquée ni revendue.