Accueil >  Gamme  >  Demain (confirmé)  > 

Kadjar restylé (officiel)

Commercialisé depuis 2015, le Kadjar a marqué pour Renault sa première tentative sur le segment des SUV du segment C. Sans surprise, à mi-carrière, le Kadjar se refait une petite beauté mais surtout une mise à jour de ses équipements.
Kadjar restylé (officiel)
Par Loic FERRIERE le 12/09/2018

Si ce segment est en pleine expansion au contraire des berlines compactes et des monospaces tels le Scénic, la concurrence s’est également considérablement renforcée. En France, le Peugeot 3008 arrivé il y a 2 ans, lui a d’ailleurs déjà taillé de sérieuses croupières.

Pour preuve, ce dernier s’est écoulé à plus de 53 000 unités sur les 7 premiers mois de l’année 2018, quand le Kadjar commercialisé depuis 2015 n’a trouvé « que » 19 586 preneurs sur la même période. Alors certes, le Kadjar est également concurrencé dans son propre camp par le Scénic (29 000 unités en 7 mois), mais pour autant, le compte n’y est pas ou plus pour Renault, tout au moins en France.

Pour autant, le Kadjar est loin d’être un échec. Produit sur les bases du Nissan Qashqai et vendu à plus de 450 000 unités dans plus de 50 pays, il représente pour Renault une valeur sûre sur laquelle le constructeur peut compter.

Un design en très légère évolution

Le restylage du Kadjar touche peu la robe générale, mais il permet tout de même de lui faire perdre les rondeurs de la face avant, pour lui donner un aspect plus affuté tout en paraissant un peu plus trapu. Ainsi, la calandre a été élargie ce qui lui donne un air plus imposant, tandis que des inserts chromés supplémentaires lui procurent un aspect plus cossu.

Le nouveau Kadjar reprend la signature lumineuse de Renault, la fameuse « C-Sharpe », et y intègre les clignotants à LED, tandis que les antibrouillards également à LED sur la finition haute « Intens » deviennent rectangulaires.

Kadjar restylé 2019

A l’arrière, de subtiles modifications sont à relever : les clignotants se dotent comme à l’avant de LED, tout comme les deux de recul et de brouillard, ces derniers étant désormais intégrés au bouclier.

Un habitacle remis au goût du jour

Renault ne s’en cache pas, les principaux griefs portaient sur l’habitacle. Il n’est donc pas étonnant que les principales nouveautés se situent surtout dans l’habitacle, notamment sur l’aspect multimédia et sur la qualité des finitions.

« Sur Nouveau Kadjar, nous avons mis l’accent sur la qualité, en améliorant l’homogénéité des inserts décoratifs et en peaufinant la finesse des ajustements. Mais le travail a également porté sur l’intégration « flush » de l’écran multimédia tactile, ou encore le dessin des commandes de climatisation. Les progrès sont significatifs. »Mehdy Delemer, Chef de produit Kadjar

Le système de navigation évolue fortement, puisque le Kadjar est désormais équipé du R-Link 2, qui n’a plus rien à voir avec le premier du nom. Renault annonce une meilleure visibilité de celui-ci grâce à un écran plus lumineux, et une sensibilité améliorée. Si sa position n’a pas été modifiée, l’écran de 7’’ tactile capacitif parait mieux intégré, puisqu’il affleure désormais les bords de la partie centrale du tableau de bord, qui a été au passage légèrement redessinée.

Habitacle Kadjar

Le système de navigation dispose également désormais de la compatibilité Android Auto et CarPlay afin de pouvoir utiliser la connexion 3G/4G ainsi que les applications (compatibles Android Auto) de son mobile.

Sous l’écran, Renault a eu la bonne idée de conserver de vraies commandes de climatisation, tout en les modernisant.

 Parmi les autres « nouveautés », on retrouve encore et toujours des inserts chromés, de nouvelles teintes et de nouvelles selleries à surpiqûre, des rangements un peu plus pratiques, etc.

Renault a également misé sur le confort en proposant de nouveaux sièges plus ergonomiques avec d’avantage de réglages comme la longueur d’assise, des renforts latéraux et une densité de mousse augmentée. D’autres petites choses moins perceptibles font leur apparition, comme des commandes de rétroviseurs rétro-éclairée la nuit.

L’offre évolue grandement sous le capot, en essence et en Diesel

Nouvelles normes obligent, l’offre en matière de motorisation évolue grandement.

En essence, exit l’ancien 1.2 au couple faiblard, et bienvenue au nouveau 1.3 TCe, équipé du filtre à particules. Inauguré sur le Scénic, ce 4 cylindres, que l’on retrouve également chez Mercedes, se situe au meilleur niveau en matière de couple et donc, d’agrément, de quoi concurrencer sérieusement ses rivaux.

Moteur 1.3 TCe Renault

Contrairement au Scénic, Renault propose deux versions, l’une en 140ch. et la seconde en 160ch. les deux pouvant être accouplés à une boite automatique EDC ou manuelle.

En Diesel, le 1.5 dCi K9K passe à l’adBlue, d’où son appellation « Blue dCi ». Il profite d’un petit surplus de puissance (+ 5 ch.) et de couple (+10 Nm). Pas de révolution donc de ce côté, même si le coût de fonctionnement sera un peu supérieur, du fait de la nécessité d’ajouter l’additif. Dans un premier temps, seule la boite manuelle sera disponible avec ce bloc.

L’autre motorisation proposée nommée Blue dCi 150 est en fait le nouveau 1.7 dCi (1 749 cm3), et remplace l’ancien 1.6 dCi 130. Il gagne 20ch, et sera disponible uniquement en boite manuelle, en 4x2 ou 4x4. Avec son couple de 340 Nm disponible dès 1 750 tr/min il offrira des performances honorables. Les chiffres officiels ne sont cependant pas encore annoncés.

Les chiffres de consommation et de rejet de CO2 étant en cours d’homologation, ils seront annoncés par Renault ultèrieurement.

L’offre 4x4 est bien sûr issue de la banque d’organe de l’Alliance et provient donc de chez Nissan. Elle peut être déconnectée pour réduire la consommation, mise en mode auto, laissant ainsi l’électronique gérer la répartition du couple, ou placée en mode Lock, qui comme son nom l’indique bloque le différentiel en répartissant équitablement le couple entre le deux essieux.

Allié à sa garde au sol de 20cm, et ses angles d’attaque et de fuite de respectivement 17 et25°, le Kadjar dispose de vraies capacités de tout-terrain.

Enfin, la version à 2 roues motrices dispose tout de même du mode Extended Grip permettant d’améliorer la motricité en optimisant le couple sur les deux roues avant.

Une nouvelle finition Black Edition et une série spéciale

La finition Black Edition, dont le terme est déjà bien connu chez Renault, donne au Kadjar une allure plus sportive avec des jantes 19’’ et une sellerie en Alcantara ainsi qu’un ciel de pavillon noir.

Une série limitée Wave est également lancée pour ce restyling, dôtée d’un équipement haut de gamme.

Les prix de la nouvelle gamme n’ont pas encore été annoncés afin de garder la « surprise » jusqu’au Mondial de l’Auto de Paris qui ouvrira ses portes dans moins d’un mois.

 

Commentaire(s)


Laissez votre commentaire

En renseignant votre email, vous recevrez une seule et unique alerte lorsque qu'une ou plusieurs réponses seront postées. Elle ne sera pas communiquée ni revendue.